Avanti, première crypto-banque américaine réglementée

 Avanti, première crypto-banque américaine réglementée

Le projet d’une banque dédiée aux crypto-actifs, Avanti Bank &Trust, développée par l’enthousiaste pionnière Caitlin Long vient d’être approuvé par la Division bancaire du Wyoming.

Qu’est qu’une crypto-banque ?

C’est un établissement financier qui conjugue deux univers : celui de la banque traditionnelle et celui de la blockchain et des cryptomonnaies. Mais l’appellation, extensible, recouvre des réalités très différentes. Certains services proposés ne bénéficient pas toujours de licence bancaire et les premières initiatives de crypto-banque se sont souvent cassé les dents sur l’os du régulateur. Cependant, au vu du nouveau contexte de régulation outre-atlantique, les choses devraient allègrement s’améliorer.

Quoi qu’il en soit, une crypto-banque grand public digne de ce nom instaure des passerelles entre cryptomonnaies et devises traditionnelles en une seule interface en associant un crypto-wallet (un portefeuille électronique où sont stockés les bitcoins ou autres actifs numériques) et un compte bancaire classique libellé en monnaies fiat. Cette combinaison permet une conversion simple et rapide entre les deux à l’aide d’applications conviviales et intuitives inspirées des néo-banques comme Revolut ou N26. Dans la version réservée aux institutionnels, comme dans le cas d’Avanti, les protocoles mis en place sont plus sophistiqués pour répondre à des problématiques complexes liés notamment à des volumes de valeur importants.

Le Wyoming, Etat pionnier

Le Wyoming se distingue par une politique volontariste en faveur des cryptomonnaies. L’Etat a en effet adopté depuis 2018 une série de lois  leur reconnaissant le statut de monnaie et un régime fiscal favorable. Cette orientation cryptofriendly est très liée à l’activisme de Caitlin Long, enfant du pays, qui a beaucoup oeuvré pour offrir un cadre législatif clair et précis à cette toute jeune industrie. Efforts récompensés puisque nombre d’acteurs de l’écosystème, dont Charles Hoskinson, créateur de Cardano, s’y sont installés.

Mais la pionnière, qui s’est intéressée à Bitcoin dès 2012, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Elle a annoncé dès février, mettant sans doute à profit sa longue expérience à Wall Street, la création d’une banque réglementée dédié aux cryptomonnaies.

En avant Avanti !

Bénéficiant d’une levée de fonds récente de 5 millions de dollars pour financer sa crypto-banque, le groupe financier était en attente d’une acceptation de sa charte bancaire. C’est chose faite depuis le 15 juillet.

Notre application de charte incorpore des idées vraiment nouvelles qui ont fait l’objet d’un examen détaillé de la part de plusieurs régulateurs. C’est l’aboutissement d’un effort énorme de la fantastique équipe d’Avanti. Plusieurs milliers d’heures de planification et de travail avec les régulateurs, et des centaines de pages de politiques, de procédures et de documentation à l’appui. » 

Caitlin Long, fondatrice et dirigeante d’Avanti

Ce lent et fastidieux travail effectué en concertation avec des régulateurs ne sera vraisemblablement bientôt plus qu’un lointain souvenir. En effet, l’Office of the Comptroller of the Currency (OCC) vient d’autoriser les banques nationales à offrir des services de garde de cryptomonnaies à leurs clients.Un service réservé jusque là à des structures privées comme Coinbase Custody. Le contexte favorable a probablement précipité le calendrier. Et la crypto-banque prévue pour 2021, devrait commencer ses activités dès octobre 2020.

Un service innovant défendu bec et ongles

Mais l’annonce du OCC est venue quelque peu contrarier l’ambition du projet, du moins son caractère novateur. Ainsi, prenant acte de cette nouvelle orientation favorable, la fondatrice s’est fendue d’un long plaidoyer pour soutenir le positionnement avant-gardiste d’Avanti et sa solide avance en matière de custody, notamment grâce au cadre légal clair et précis en vigueur dans le Wyoming.

Ravie que l’OCC ait suivi hier le Wyoming en permettant aux banques d’assurer la conservation des actifs numériques. Le Wyoming développe son initiative de conservation des actifs numériques depuis deux ans et dispose déjà d’un cadre complet et d’un processus de supervision en place, qui n’existe pas ailleurs. L’OCC et 49 autres États n’ont pas encore mis en place la structure juridique complète nécessaire pour permettre la conservation des actifs numériques sans risque juridique significatif. Ils n’ont pas non plus de feuille de route permettant aux tribunaux de statuer sur les litiges impliquant des actifs numériques et n’offrent pas la certitude en matière de faillite que le Wyoming offre aux dépositaires d’actifs numériques. Ses normes prudentielles font du Wyoming la seule juridiction aux États-Unis où la conservation des actifs numériques dans une banque peut vraiment être exécutée de manière sûre et saine. »

Catlin Long

Mais Avanti n’est pas seulement pionnière en matière de service de garde. Elle va aussi lancer un nouvel actif numérique baptisé « Avit ».

Avit, le token d’Avanti

Le fait d‘émettre son propre token est une pratique plutôt courante pour les crypto-banques. La plupart d’entre elles en disposent pour proposer des services et avantages innovants à leurs clients. La crypto « maison » entraîne des frais réduits, du cashback prometteur, une fidélisation récompensée… L’Avit lui a d’autres ambitions.

Actif numérique programmable, il vise à améliorer l’efficacité des paiements en dollars en permettant d’effectuer des transactions en temps réel. Qualifié de « perturbateur de stablecoin », il bénéficiera vraisemblablement du statut de monnaie grâce aux lois en vigueur au Wyoming. Sur l’aspect proprement technique de l’actif, on sait que Blockstream y a contribué et que la blockchain Bitcoin pourrait être impliquée dans son protocole.

En toute vraisemblance, Avanti Bank &Trust sera la première cryptobanque réglementée aux Etats-Unis.Mais grâce au feu vert des régulateurs, d’autres vont certainement la suivre de près, alléchées par un marché en pleine croissance qui ne cesse d’inventer la finance de demain.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,181