Le dollar numérique contre le DCEP chinois au Sénat

 Le dollar numérique contre le DCEP chinois au Sénat

L’imminence d’un yuan numérique commence à entamer sérieusement les certitudes quant à la domination du dollar en tant que monnaie de réserve mondiale. Une audience prévue demain au Sénat américain abordera le sujet avec un volet consacré à la numérisation du billet vert.

Un Sénat combatif

L’intitulé de la séance prévue au Sénat annonce d’emblée la couleur : « Etats-Unis – Chine : gagner la concurrence économique ». Un groupe d’experts viendra notamment plaider en faveur d’un dollar numérique. Une version devenue nécessaire de la monnaie souveraine pour lutter contre un renminbi qui a pris les devants. L’idée, bien sûr, étant de créer un stablecoin étatique pour maintenir l’hégémonie du dollar américain face à une Chine offensive qui avance à grands pas dans sa volonté de le détrôner.

Le sénateur Cotton, récemment acquis à la cause d’un dollar numérique, présidera la séance. Elle inclura l’intervention d’un des plus fervents défenseurs d’une CBDC (Central Bank Digital Currency) américaine : J.Christopher Giancarlo. Ancien président de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) et co-fondateur du Digital Dollar Project, il a largement contribué à populariser le concept. Surtout, il a réussi à diffuser l’idée d’une nécessaire modernisation technologique de l’infrastructure de paiement aux Etats-Unis face à une clique politico-financière incrédule, insouciante ou arrogante (ou peut-être les trois à la fois) qui considérait la monnaie des Etats-Unis comme étant au-dessus de la mêlée. Aujourd’hui, ses efforts commencent à payer.

Sans aucun doute, il y a un intérêt bipartisan croissant pour une CBDC basée sur le dollar et cela se reflète en effet dans la récente série d’audience du Congrès. »

J.C. Giancarlo, Forbes, 21 juillet 2020

Et l’idée d’un dollar numérique ne paraît plus incongrue. D’autant qu’il ne s’agit pas de faire disparaître le billet vert (dont les Américains sont friands) mais d’instaurer un système parallèle où coexisteront les solutions de paiement à l’intérieur des frontières. Et d’innover pour maintenir la suprématie du dollar à l’international.

Des arguments pro e-dollar à la pelle

Outre un yuan numérique dont la menace se précise, le contexte récent a aussi aidé à la prise de conscience d’un système devenu obsolète, ou tout le moins inefficace. Ainsi, les ratés dans la distribution des stimulus économiques se sont avérés un argument de poids pour penser la mise en oeuvre d’un dollar numérique pour l’inclusion financière du plus grand nombre. Mais pas seulement.

Aller de l’avant dans l’exploration d’une monnaie numérique de banque centrale américaine signifie explorer toutes ses facettes, des préoccupations nationales concernant l’inclusion financière à la modernisation des systèmes de paiement inefficaces en passant par le soutien du rôle important du dollar américain dans l’économie mondiale, entre autres.»

J.C. Giancarlo, Forbes, 21 juillet 2020

Volonté politique

La séance au Sénat promet donc d’être soutenue. D’autant que l’actualité de ces derniers jours concernant le yuan numérique crée une situation d’urgence. S’alliant avec des poids lourds tels l’Uber chinois Didi ou le géant de la livraison alimentaire Meituan, il y a de grandes probabilités qu’une fois lancé, il soit massivement adopté. Et pas seulement en Chine. En effet, Tencent et Alibaba qui vont probablement devenir les distributeurs privilégiés du DCEP (Digital Currency Electronic Payment) vont pouvoir le propager bien au-delà des frontières, avec leurs solutions de paiement mobile respectives, Wechat Pay et Alipay. D’autant que les deux systèmes sont en train de développer des applications pour concurrencer les réseaux de paiement occidentaux.

Avec une politique de conquête aussi agressive, le dollar américain a vraiment du souci à se faire et n’a, sans doute, d’autre choix que de précipiter sa conversion numérique. Un White Paper est déjà disponible. Assez complet et détaillé, s’appuyant sur des prototypes de CBDC initiées par d’autres banques centrales, il expose différentes pistes susceptibles d’être explorées pour créer un e-dollar. Ne reste alors que la volonté politique pour faire avancer le projet. Cette séance au Sénat devrait la faire progresser.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,155