Cryptomonnaies

Le Libra devient Diem – Avec moins de Facebook et (encore) plus de régulation

02 Déc 2020 - 08:48

Le Libra de Facebook n’est plus, faîtes place au tout nouveau Diem. Un projet en apparence identique à ce qu’il était tout juste avant d’être rebaptisé. Mais probablement avec une volonté de se débarrasser des casseroles que traînait son prédécesseur. Cela tout en se séparant encore un peu plus de Facebook. Ou comment essayer de noyer un régulateur avec une stratégie de communication qui va juste perdre tout le monde.

Est-ce pour le fameux Carpe Diem que ce nouveau nom a été choisi ? Histoire d’imprimer dans les cerveaux des régulateurs de respirer un coup et de se détendre. C’est tout à fait probable, vu la tension qui existait entre le Libra et ces instances monétaires mondiales. Au point d’obliger son équipe de développement à revoir sa copie sous la forme d’un stablecoin version dollar numérique. Avec une sortie pourtant annoncée pour janvier 2021.

Et voilà que les choses changent de nouveau. Cela bien plus en apparence que dans le fond qui reste très fortement identique à ce qu’il était jusque là. Mais qui au final n’avait plus rien à voir avec le projet initial lancé il y a maintenant un an et demi. Si ce n’est la volonté affichée d’être un outil de « promotion de l’inclusion financière. »

Libra vs Diem

On ne peut pas reprocher à ce changement de ne pas être accompagné d’effets immédiats. Et cela en premier lieu avec la disparition du compte Twitter officiel du Libra qui n’existe déjà plus. Un enterrement numérique sans cérémonie. Le tout orchestré par une équipe de communication qui a dû un peu trop jouer avec des ardoises magiques durant son enfance. Car effacer n’est pas annuler !

Libra vs Diem

Le but évident de cette manoeuvre est de faire peau neuve de manière quelque peu radicale. Cela avec l’annonce officielle et simultanée de l’inclusion de nouveaux cadres « de classe mondiale » dans son équipe de gestion. Le tout pour assurer à ce tout nouveau Diem une direction plus opportun(ist)e que celle empruntée par sa version précédente.

« La Libra Association annonce l’adoption d’un nouveau nom et le recrutement de cadres clés, renforçant son indépendance organisationnelle. Passant maintenant au nom «Diem», qui marque un nouveau jour pour le projet, l’Association Diem continuera à poursuivre une mission de construction d’un système de paiement sûr, sécurisé et conforme qui autonomise les personnes et les entreprises du monde entier. » – Diem

Ou comment le Libra de Facebook devient le gentil petit Diem, plus docile et arrangeant. Une stratégie qui ne ressemble décidément pas à celle – un peu plus CypherPunk – empruntée par la messagerie Telegram et sa cryptomonnaie GRAM. Et qui s’est soldée par un violent K.O. en forme de fin de combat classé sans suite. 

Plus d’indépendance vis-à-vis de Facebook

Et comme dans toute tentative de se réinventer une personnalité, le choix de ses relations est un élément primordial. Raison pour laquelle le Diem tient à marquer de manière claire et précise sa prise de distance effective avec la société Facebook pourtant à l’origine de sa mise en place. 

Cela en particulier du fait que sa présence très centrale donnait clairement trop de puissance potentielle à cette offre monétaire. Ce qui est très certainement à l’origine des fortes oppositions que le Libra a dû essuyer depuis son lancement. Tout particulièrement au sein de cette guerre actuelle des monnaies numériques qui secoue les Banques centrales. 


Libra vs Diem

La question qui reste en suspens est l’utilité finale que pourrait avoir cette monnaie Diem. Cela une fois nettoyée de toutes ses intentions initiales et de sa liaison avec Facebook, qui lui donnait tout son sens et sa force. Car simplement se plier pour rentrer dans les cases des régulateurs n’est pas un objectif en soi. Ni même le gage d’une adoption future.

Surtout pour lancer ce qui ressemble fortement un simple et énième stablecoin lié au dollar. Une offre qui existe déjà sous de multiples formes dans l’univers des cryptomonnaies. Et un marché sur lequel le leader actuel Tether (USDT) impose une domination toujours plus grande. Une affaire qui n’a certainement pas fini de faire parler d’elle.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche