Comment optimiser son portefeuille de cryptomonnaies

 Comment optimiser son portefeuille de cryptomonnaies

Tout au long du mois de juin, le Trading du Coin va publier une série de vidéos présentant des tutoriels spécifiques en relations à l’optimisation des portefeuilles d’actifs. Une manière simple et ludique d’acquérir des compétences dans le domaine et de maximiser vos profits. Ces vidéos sont accessibles quel que soit le niveau, mais il est préférable de les suivre dans leur ordre chronologique. Une bonne manière de se former tout en sécurisant ses gains et en augmentant son capital.

Dans cette première vidéo, il sera question de découvrir ce qu’est une analyse de type « quantitative. » C’est la première fois que cela est présenté ici et d’autres vidéos viendront compléter cette première introduction sur le sujet. 

Il s’agit certainement du type d’analyse le plus compliqué, car elle fait apparaître des formules mathématiques qui peuvent rapidement lui donner un aspect rédhibitoire. Elle reste pourtant très intéressante à mettre en pratique.

Optimiser son portefeuille

Le but d’un portefeuille est d’être le plus rentable possible. Raison pour laquelle il est nécessaire de l’optimiser au maximum. Cela se résume à maximiser ses rendements tout en minimisant les risques. Une formule qui peut paraître évidente, mais qui ne peut pas s’improviser. C’est précisément dans ce cadre que l’analyse quantitative met en évidence tout son potentiel.

L’exemple présenté dans cette vidéo repose sur un portefeuille contenant deux actifs que sont le Bitcoin (BTC) et l’Ethereum (ETH). Il peut tout aussi bien s’agir de cryptomonnaies que d’actions plus classiques. Cela ne fait aucune différence et les formules restent exactement les mêmes. Par la suite, d’autres vidéos permettront de voir comment en intégrer d’autres, pour arriver à la gestion d’un portefeuille classique qui compte en moyenne entre 5 et 15 actifs.

Lors d’un achat de cryptomonnaies d’un montant de 1000€ par exemple, la part de Bitcoin (BTC) et de l’Ethereum (ETH) ne peut pas se définir « à la louche. » En tout cas pas dans le cadre d’une volonté d’optimisation. Cela même si ces deux cryptomonnaies sont corrélées.

50% Bitcoin (BTC) et 50% Ethereum (ETH)

Plus l’historique du cours de l’actif concerné est renseigné et plus l’analyse réalisée pourra offrir des résultats fiables et précis. Il suffit ensuite d’appliquer les formules exposées dans la vidéo pour construire votre fichier et obtenir des résultats immédiats. Cela permet par exemple de définir rapidement une moyenne des mouvements du cours du Bitcoin sur les dernières semaines, qui enregistre une hausse 6,23% contre une moyenne de 5% pour Ethereum sur la même période.

La mise en place de ce type de tableau permet d’obtenir des données comme l’écart type qui est une mesure de la volatilité du cours d’une cryptomonnaie ou d’un actif. Dans cet exemple le Bitcoin affiche un écart type de 7%, ce qui en fait un placement relativement risqué. Mais Ethereum affiche 8,30% sur la même période, ce qui en fait un placement plus risqué alors qu’il offre un rendement moindre. Mais cela n’amène pas forcément à la conclusion qui semble pourtant évidente de tout placer sur le Bitcoin.

Le facteur de corrélation

C’est à ce moment que la corrélation entre le Bitcoin et l’Ethereum est à prendre en compte. Il s’agit en fait de savoir si ces deux cryptomonnaies évoluent dans le même sens ou non. Car dans l’exemple de cette vidéo avoir une part d’Ethereum pourrait permettre d’avoir un portefeuille un peu moins volatile tout en ayant un rendement un peu plus élevé. Cela du fait des différences entre les cours de ces deux cryptomonnaies qui restent faibles, mais bien réelles. Une mise en avant évidente des avantages de la diversification contre le all-in bien plus risqué.

Le facteur de corrélation peut également se calculer. Il oscille entre 1 qui correspond à une corrélation parfaite et -1 qui indique que le cours des deux actifs concerné est en opposition symétrique. Le 0 indique une indépendance qui ne permet pas de relier les deux cours. 

La corrélation entre le Bitcoin et l’Ethereum est connue et se situe dans le positif, c’est-à-dire entre 0 et 1. Dans cet exemple et sur cette période, ces deux cryptomonnaies affichent une corrélation assez faible, de l’ordre de 0,35. Ce qui est une indication forte pour prendre des positions et optimiser le portefeuille

Calculer la performance

Avec toutes ces données, dans le cadre d’un portefeuille partagé à parts égales entre le BTC et l’ETH, la performance se situe à 5,65% par semaine. Une diversification qui permet de diminuer le risque de volatilité en obtenant un taux de 6,28% au lieu des 6,95% sur le Bitcoin et des 8,30% sur Ethereum. La performance est plus basse que pour 100% de Bitcoin mais elle se situe à mi-chemin avec celle de l’Ethereum seul. 

Cela permet donc d’avoir une performance identique à la moyenne des deux tout en diminuant le risque.

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,144