Comment diversifier son portefeuille pour diminuer le risque

 Comment diversifier son portefeuille pour diminuer le risque

Tout au long du mois de juin, le Trading du Coin va publier une série de vidéos présentant des tutoriels spécifiques en relations à l’optimisation des portefeuilles d’actifs. Une manière simple et ludique d’acquérir des compétences dans le domaine et de maximiser vos profits. Ces vidéos sont accessibles quel que soit le niveau, mais il est préférable de les suivre dans leur ordre chronologique. Une bonne manière de se former tout en sécurisant ses gains et en augmentant son capital.

Dans cette quatrième vidéo de la série, il est question de diversifier son portefeuille pour en diminuer le risque. Cela fait suite aux précédentes vidéos qui ont permis de voir comment optimiser un portefeuillecomment bien pondérer les actifs qu’il contient et enfin comment définir quel est le portefeuille le plus optimal. Une occasion de se poser la question de la manière d’investir ses fonds dans le cas de la possession de deux cryptomonnaies, qui sont dans cet exemple le Bitcoin (BTC) et l’Ethereum (ETH).

Il a été possible de mettre en évidence dans les vidéos précédentes que même en réussissant à définir le portefeuille le plus optimal, ce dernier restait très loin des 3% de risque fixés comme objectif. Cette constatation amène à se poser la question de l’intégration d’un nouvel actif dit « sans risque. » Une option abordée dans la précédente vidéo qui va trouver ici une réponse concrète. 

Intégrer un nouvel actif « sans risque »

Dans cet exemple, le rendement de cet actif sans risque intégré au portefeuille est fixé à 2%, avec un ratio de Sharpe de 0,632. Tout cela avait été mis en place et calculé dans la vidéo précédente. Il est maintenant question de créer un nouveau portefeuille qui va inclure ce nouvel actif. En partant de là, il va falloir redéfinir la meilleure pondération entre ces actifs pour identifier le portefeuille le plus optimal dans cette nouvelle configuration.

Il faut commencer par bien prendre le portefeuille contenant du Bitcoin et de l’Ethereum qui a été validé comme étant le plus optimal dans notre exemple. C’est-à-dire celui avec 78% de BTC et 22% d’ETH. Et il va ensuite être question de lui ajouter une certaine pondération d’obligations américaines. Elles font ici office d’actif sans risque qui va permettre de faire baisse le risque de l’ensemble du portefeuille qui pour le moment se situe à 6,3%.

Dans cet exemple, le portefeuille contenant du Bitcoin (BTC) et de l’Ethereum (ETH) est intitulé « actifs risqués. » Par opposition celui qui contient des obligations américaines se nomme le « zéro risque. »

Définir un poids pour chaque actif

La recherche de la meilleure pondération va ensuite devoir faire l’objet d’une recherche minutieuse et précise. Pour cela il va falloir de nouveau définir quel poids pour chaque actif permet d’obtenir la répartition la plus rentable. Dans l’exemple présenté ici un pas de 5% va être mis en place, contre un pas de 10% lors de la précédente opération de ce type. Cela permet d’obtenir un découpage plus précis en complexifiant un peu plus les formules. 

Même si le pourcentage correspondant au portefeuille d’actifs risqués varie, sa proportion interne de Bitcoin et d’Ethereum reste la même, à savoir respectivement 78% et 22%. Dans cet exemple il ne sera pas encore question de short selling (vente à découvert) qui pourrait faire apparaître une pondération négative de certains actifs. Il est pour le moment question d’un portefeuille classique sans ordres à levier, short selling et opérations plus complexes. Ces options seront abordées plus en avant, dans des vidéos à suivre de cette série. 

Il est maintenant question de calculer l’espérance mathématique de ce portefeuille. Un calcul de probabilité qui permet de définir une moyenne en répétant une variable. Il suffit pour cela d’appliquer la formule présentée dans la vidéo et de composer le même tableau de calcul. 

Dans ce nouvel exemple, le calcul du risque du portefeuille va être très nettement simplifié. Cela du fait que les obligations américaines sont ici enregistrées avec un indice équivalent à zéro, mais également parce que l’indice de corrélation est également neutre

Optimiser le portefeuille avec 3% de risque

La mise en place de ce tableau de calcul avec un pas de cotation de 5% met en évidence que le portefeuille permettant d’obtenir un risque de 3% se situe aux environs de 47% d’actifs risqués et de 53% d’actifs non risqués. Une option qui offre un rendement de l’ordre de 3,89%. Il est possible de dessiner une droite affine permettant de mettre en évidence l’évolution du rendement par rapport au risque.

Il est maintenant question de chercher à optimiser ce nouveau portefeuille. Cela peut se faire en croisant les deux courbes à notre disposition. C’est-à-dire celle qui concerne les portefeuilles contenant uniquement du Bitcoin et de l’Ethereum et la droite affine qui vient d’être tracée. Une fois mis en place, cela permet de visualiser instantanément le rendement et la pondération par rapport à un risque que l’on peut choisir. Un outil très utile pour définir une stratégie efficace et optimale

Les vidéos suivantes permettront de travailler sur des portefeuilles avec un plus grand nombre d’actifs. Tout ce qui a été abordé jusque là permettra de développer des études de cas plus approfondies.

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,144