Bitcoin

Le Bitcoin (BTC) est la 6e plus importante monnaie mondiale

04 Sep 2020 - 09:04

Il y a des informations nécessaires qui permettent de remettre les pendules à l’heure. Cela en se concentrant sur les faits en dehors de toutes nécessités légales ou a priori. Et lorsque la réalité s’affirme comme une évidence, il devient difficile de la nier, même pour ceux qui refusent de l’accepter. Une logique qui s’applique tout particulièrement au Bitcoin (BTC) entre adoption et tentative de régulation. 

L’existence et la solidité du marché des cryptomonnaies ne peuvent plus être niées. Cela même si de toute évidence les banques centrales et leurs gouvernements tentent désespérément de les museler. Et dans le domaine le Bitcoin fait figure de cible toute privilégiée. Cette monnaie numérique du blanchiment d’argent dont la volatilité et le caractère libertaire doivent être associés à un rejet programmé du grand public.

Pourtant son adoption avance, envers et contre tout. Une évidence qui se vérifie dans sa position en tête de la cryptosphère, mais également du fait de son entrée actuelle dans l’univers de la finance traditionnelle. Le tout reposant sur la crise économique actuelle.

Il est impossible d’ignorer (encore) le Bitcoin

Le Bitcoin n’est pas encore la monnaie numérique que son créateur anonyme Satoshi Nakamoto avait envisagée lors de sa mise en place. À l’heure actuelle, c’est effectivement plus son caractère spéculatif et de réserve de valeur qui a pris le dessus. Une évolution qui n’est pas forcément une fin en soi et qui peut être envisagée comme le support nécessaire à son installation dans le paysage des monnaies mondiales.

Et dans le domaine, l’utilité effective de l’offre disponible (supply) n’est pas forcément le seul élément à prendre en compte. Car quelle que soit cette réalité, le Bitcoin ne cesse de se développer. Et le principal indice de cette force en développement et sa capitalisation boursière. Ce qui revient au chiffre de ses unités multiplié par le prix de ces dernières. Et le résultat est tout à fait surprenant.  

Bitcoin dans le top 10 des monnaies mondiales

Un chiffre qui doit être mis en perspective pour en mesurer l’importance. C’est ce qu’a fait le site Decrypt dans une étude approfondie et très intéressante sur le sujet. Et le résultat est tout à fait inattendu. Car si l’on compare la capitalisation boursière actuelle du Bitcoin avec le chiffre M0 des monnaies fiduciaires mondiales, ce dernier se place en bonne position dans le top 10.

« Le chiffre M0 représente la valeur totale de tous les billets de banque, pièces de monnaie et autres substituts de monnaie qui peuvent être facilement convertis en espèces. La valeur M0 est également connue sous le nom de «monnaie étroite». » – Decrypt

Et dans ce classement le Bitcoin figure aux côtés des principales monnaies actuelles. Ces dernières se trouvant dans l’ordre suivant et en valeur USD : 

– Dollar (USD) – 1,95 trillion
– Euro (EUR) – 1,38 trillions de dollar
– Yuan (CNY) – 1,15 trillions dollar
– Yen (JPY) – 1 trillion de dollar
– Roupie indienne (INR) – 425 milliards de dollars
– Bitcoin (BTC) – 216,5 milliards de dollars

Selon ces données, la capitalisation boursière actuelle du Bitcoin représenterait une masse monétaire équivalente à « plus de 170 devises fiduciaires différentes. »

Des chiffres à mettre en perspective

Il est cependant important de préciser que les données utilisées dans cette étude datent d’hier et que la capitalisation boursière du Bitcoin a depuis fortement baissé, tout comme son prix. Elle se trouve actuellement un peu au-dessus de 190 milliards de dollars, selon notre outil MyCMC. Ce qui pourrait signifier que le Bitcoin soit passé derrière le rouble russe (RUB) en 8e position. Mais cela ne remet pas en question sa place au sein du top 10. 


Un membre du Congrès américain défend le Bitcoin Tom Emmer

Quoi qu’il en soit, cette mise en perspective du Bitcoin au sein du club très fermé des monnaies mondiales donne à réfléchir. Car même si ce statut lui est fermement refusé, sa force et son poids financier ne peuvent pas (ou plus) être niés. 

Un fait que les instances de régulation ont du mal à accepter. En particulier lorsqu’elles commencent à voir les fonds se diriger vers le Bitcoin en période de crise économique. Mais la partie est enclenchée et plus rien ne semble pouvoir l’arrêter

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche