DeFi – Une baisse historique sur fond de réseau Ethereum en perte d’activité

 DeFi – Une baisse historique sur fond de réseau Ethereum en perte d’activité

La baisse généralisée qu’a enregistré le marché des cryptomonnaies n’épargne de toute évidence aucun secteur. Et la DeFi ne fait pas exception à cet effondrement historique. Un premier coup dur pour cet univers au développement exceptionnel depuis maintenant presque une année complète. Et qui portait la plupart des cryptomonnaies à succès au sein de ce bull market en pleine crise existentielle. Cela afin de définir clairement s’il est encore d’actualité ou s’il n’est déjà plus qu’un souvenir. La réponse n’étant pour le moment que l’expression de la conviction de chacun, dans l’attente d’une réponse claire des courbes de prix.

La DeFi du réseau Ethereum est le terreau sur lequel se sont construites les fondations de cet univers. Un développement à peine croyable qui a vu la valeur totale bloquée (TVL) dans ses protocoles effleurer les 90 milliards de dollars à la mi-mai. Et qui pointait à tout juste un peu plus d’un milliard de dollars il y a seulement une année (YTD). Soit une hausse de presque 9000% sur cette période. Et des cryptomonnaies qui ont explosé les compteurs avec des rendements à quatre chiffres.

La DeFi accuse une baisse historique à des niveaux de 2020

Un engouement qui ne pouvait pas échapper à la crise actuelle. En premier lieu du fait de la jeunesse de la plupart de ses projets. Et dont le résultat se mesure avec des prix de jetons parfois divisés par deux, ou plus. Mais les cryptomonnaies de la DeFi ne sont pas les seules à souffrir de ce ralentissement du marché. Car c’est en effet l’ensemble de cet écosystème qui tourne au ralenti depuis maintenant plusieurs semaines. Et cela même si les frais du réseau Ethereum sont enfin redevenus « presque » abordables. Avec des montants qui font qu’un swap sur Uniswap coûte en moyenne 5$ à l’heure actuelle.

Un réseau Ethereum au ralenti

Et pour constater de ce ralentissement du marché de la DeFi d’Ethereum, il suffit de se tourner vers les données disponibles sur son réseau. Et en premier lieu en ce qui concerne les volumes des transactions que ce dernier doit traiter depuis quelque temps. Une situation exposée dans la dernière analyse hebdomadaire du site Glassnode. Et qui fait état d’une baisse de 60% de cette activité en seulement deux semaines. Ce qui représente la plus forte chute dans le domaine depuis celle enregistrée en janvier 2018. C’est-à-dire à la fin du précédent bull run.

« Le volume des transferts (USD) sur le réseau Ethereum a chuté de plus de 60% au cours des deux dernières semaines. La dernière baisse comparable en 2018 était beaucoup plus extrême avec -95%. Mais il reste à voir si cette accalmie de la demande est temporaire, ou un signe précurseur à surveiller. » – Glassnode

Un graphique qui va faire peur aux amateurs de scénarios catastrophes. Mais qui peut tout aussi bien être lu comme une nouvelle encourageante. Cela si l’on considère que le début du bull market enregistré en 2017 a lui aussi enregistré une forte baisse en décembre. Ce qui – toutes proportions gardées – représentait déjà à cette époque une chute équivalente à 60%. Mouvement qui n’a pas empêché la hausse de reprendre par la suite pour atteindre le véritable sommet quelques semaines plus tard.

Une situation à laquelle il ne faut pas oublier d’apporter un éclairage contemporain. Cela avec l’apparition de nombreuses alternatives au réseau Ethereum. Et en particulier le transfert d’une bonne part des opérations de protocoles d’importance de la DeFi, comme Aave sur le réseau Polygon (MATIC). Ce qui pourrait expliquer au moins partiellement l’importance de cette baisse. Et permettre d’en relativiser la portée effective. Mais quoi qu’il arrive, la réponse ne sera révélée qu’à la diffusion du prochain épisode.

Les DEX en perte de vitesse

Un ralentissement qui touche également les plateformes décentralisées (DEX). Et tout particulièrement le leader Uniswap qui venait de pulvériser de récents records successifs et historiques. Cela avec des volumes de transaction enregistrés sur le mois de mai qui dépassaient la totalité de ceux de l’ensemble de ce marché sur le mois précédent. Un exploit qu’il va être difficile de reproduire dans l’état actuel des choses. Cela même si cette dernière conserve un confortable 60% de dominance sur ce secteur appliqué au réseau Ethereum.

Car à la date de la publication de cet article (9 juin), la plateforme Uniswap enregistre un volume de transactions de « seulement » 9 milliards de dollars. Et un rapide calcul mental laisse envisager qu’à ce rythme, le mois de juin devrait péniblement arriver à un total de 30 milliards de dollars tout au plus. Soit plus de deux fois moins que les 81,6 milliards du mois dernier. Mais cela n’est après tout que l’équivalent des niveaux enregistrés sur les quatre premiers mois de l’année. Ce qui n’est donc pas encore aussi catastrophique que cela peut paraître.

Un « effondrement » à mettre en perspective

Car à bien y regarder, la valeur totale bloquée (TVL) dans les protocoles de la DeFi est actuellement toujours quatre fois supérieure à son niveau de début 2021. Cela malgré une baisse de 45% entre son ATH et le plus bas de la récente chute enregistrée à la mi-mai. Le tout en accusant dans le même temps une baisse de la quantité d’ETH bloquée dans son univers de plus de 15% sur le mois dernier. Et avec des cryptomonnaies comme UNI ou AAVE (pour ne citer qu’elles) qui affichent encore des rendements supérieurs à 300% sur cette même période.

Une réalité qui fait encore une fois une nette distinction entre les investisseurs historiques de ceux arrivés il y a seulement quelques semaines. Cela sur fond d’un DeFi index de la plateforme FTX qui accuse tout de même une baisse de presque 50% sur les trente derniers jours. Et dont la stabilisation actuelle dans la zone des 9000$ reste à surveiller comme une courbe de prix sur un niveau de support décisif.

Mais au final, la véritable question à se poser est la même que pour l’ensemble du marché des cryptomonnaies. À savoir : quelle direction va prendre le Bitcoin. Et est-ce que ce bull market de 2021 a encore réellement quelque chose à offrir ? Cela en écartant les jugements réalisés avec plus de panique que de réflexion effective. Ainsi que les nombreuses « analyses » qui se basent sur les pertes et l’amertume de celui qui en est à l’origine. Car dans la configuration actuelle, rien ne semble encore définitivement joué dans le domaine.


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,688