Bitcoin

Fin de règne pour le Grayscale Bitcoin Trust ?

13 Mar 2021 - 14:56

Régnant en maître sur le marché Bitcoin de l’investissement institutionnel, Grayscale Investments doit aujourd’hui faire face à une concurrence et à un contexte qui viennent peu à peu saper les fondements de son insolente réussite. Mais le gestionnaire d’actifs n’a pas dit son dernier mot et prépare la riposte.

Un Grayscale Bitcoin Trust en perte de vitesse

Pendant sept ans, le trust Bitcoin de Grayscale (GBTC) a été à peu près le seul véhicule d’investissement pour les institutionnels qui souhaitaient s’exposer au Bitcoin sans avoir à en assumer la gestion. Autrement dit, l’acheteur de GBTC pouvait (et peut toujours) acheter, détenir (avec une période de blocage de 6 mois) et vendre des parts Bitcoin  de la même manière que des actions sans se soucier des opérations complexes liées à la détention directe de la cryptomonnaie-reine. En contrepartie de sa tranquillité, il doit s’acquitter de frais annuels coûteux  et d’une prime élevée pour pouvoir posséder une part GBTC.  Il est ainsi déjà arrivé que les actions de Grayscale se vendent au double de la valeur « réelle » du Bitcoin.

Or, aujourd’hui, la prime Bitcoin de Grayscale est devenue négative. Alors qu’à la mi-décembre, les actions de GBTC se négociaient encore à 35% au-dessus du prix du BTC, depuis février, elles s’échangent au rabais, avec une décote d’environ 4% par rapport à l’actif sous-jacent.  Un signal patent d’une baisse de la demande pour ce produit. Et ce, malgré l’optimisme manifesté par son nouveau PDG, Michael Sonnenshein, qui n’avait pas anticipé ce revirement en accumulant encore du Bitcoin à un rythme effréné au mois de janvier, pensant accueillir une vague de fonds de pension et de dotation.

Un contexte concurrentiel pour Grayscale Bitcoin Trust

Or, Grayscale n’est désormais plus seul à proposer ce type de produit, appelé « fiducie » pour les initiés. D’autres sont entrés dans la danse comme le Osprey Bitcoin Trust, le Bitwise Bitcoin Fund et le BlockFi Bitcoin Trust. Ce dernier se positionnant clairement en concurrent direct en pratiquant une politique de prix plus compétitive.

Surtout la perspective d’un ETF Bitcoin qui pourrait être approuvé prochainement sur le territoire américain vient sérieusement assombrir l’horizon. Le succès du premier ETF au Canada – 80 millions de dollars dès la première heure – ne ménage aucun doute quant au choix des investisseurs à opter pour une solution plus simple et moins coûteuse, à glisser facilement dans un PEA ou une assurance-vie. Face à un tel contexte, la réaction de Grayscale Investments n’a pas tardé.

Riposte immédiate de Grayscale

Le gestionnaire a racheté des actions de GBTC pour contribuer à stabiliser le prix. Surtout, lorgnant du côté ETF, la société a commencé à recruter des spécialistes de fonds négocié en bourse. Son intention étant visiblement de se placer pour remporter la première approbation d’un ETF par le gendarme boursier américain (SEC).

Grayscale explore continuellement de nouvelles opportunités (…) en réponse à la demande des clients. Nous avons été les premiers à offrir une exposition à un actif numérique via un emballage réglementé. Notre objectif est de nous assurer que nous sommes en tête du marché, quel que soit le futur produit que nous proposerons. »

Michael Sonnensheim, PDG de Grayscale in Coindesk

La lutte sera âpre vu le nombre de prétendants au trône ETF, et qui n’ont pas attendu Grayscale pour se placer sur la liste d’attente de la SEC. Mais le géant possède un atout indéniable avec son trésor en Bitcoin qui s’élève à plus de 37 milliards de dollars.

Un trésor de guerre qui lui donne la possibilité de créer un fonds Bitcoin le plus liquide au monde selon James Seyffart, analyste de recherche ETF chez Bloomberg Intelligence.

Quoi qu’il advienne, le GBTC semble condamné à plus ou moins court terme. Car, si indéniablement on observe une croissance du public institutionnel désireux de s’exposer à Bitcoin, on constate aussi un éventail d’outils d’investissement dédiés de plus en plus large. On peut aussi supposer que plus ce type de clientèle se familiarisera avec les cryptomonnaies, et plus elle envisagera la possibilité de les détenir sans passer par un intermédiaire aussi coûteux. C’est donc probablement le début de la fin du règne insolent de Grayscale Bitcoin Trust, qui sera vraisemblablement remplacé par un produit plus conforme aux attentes d’un public mieux (in)formé.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche