Bitcoin

Gagner du Bitcoin en marchant

30 Avr 2020 - 16:35

C’est la promesse d’une nouvelle application, sMiles, dont le lancement est prévu autour du 12 mai.

Un compteur à satoshis

La startup Standapp en est à l’initiative. Surfant sur la vague d’une Amérique obèse qui voit chaque année sa longévité rabotée par son mode de vie (malbouffe et sédentarité), elle a créé un outil sonore pour permettre aux utilisateurs de faire des pauses au bureau en pratiquant de petits exercices. Poussant sa logique sanitaire plus loin, elle propose désormais une application d’incentive (motivation) bien dans notre époque, la carotte en récompense d’un effort. Sauf que là, on a l’œil qui frise parce qu’il s’agit de recevoir des satoshis. En effet, sMiles veut faire gagner ces micro-pépites (la plus petite division du Bitcoin, soit un cent millionième) aux utilisateurs qui s’adonnent à des activités quotidiennes telles que marcher, courir, faire du vélo… Mais aussi, et là, la lutte contre l’obésité prend un coup dans le bourrelet,  ceux qui jouent ou regardent des vidéos…

L’appli se veut bien sûr grand public et pas seulement réservée aux initiés de la crypto. Pour ce faire, elle sera basée sur le Lightning Network – couche secondaire du protocole Bitcoin qui permet des échanges de plus petits montants – et sur le service de localisation GPS des smartphones. Disponible sur les systèmes d’exploitation iOS et Android ainsi que sur Apple Watch, sMiles récompensera les courageux en leur délivrant des satoshis en regard des distances parcourues mais également,  s’il leur vient la bonne idée d’autoriser l’application à accéder à diverses notifications.

Une appli ambivalente

Le co-fondateur du projet, Igor Berezovsky, très attaché, comme il se doit, à la confidentialité et à la sécurité du réseau affirme qu‘il n’y a aucune obligation d’enregistrer un vrai nom d’utilisateur sur sMiles. Mais il faut savoir qu’au-delà de 10 000 satoshis (certes, ça ne s’adresse qu’aux marathoniens), l’identification sera nécessaire pour pouvoir les transférer vers un portefeuille Lightning externe.

Si l’application ne bénéficie pour le moment d’aucun financement institutionnel, la startup prévoit de collaborer avec des assurances santé et d’autres secteurs d’activité. Elle annonce déjà être en lien avec plusieurs fournisseurs de jeux particulièrement intéressés par le backend sMiles. Ce système de micro-incitations dédié exclusivement aux partenaires sera adopté aussi par la plateforme de messagerie instantanée IM+. Créée par ce même Igor Berezovsky, elle souhaiterait l’utiliser pour, un peu à la manière de Brave, récompenser les usagers en fonction de leur navigation.

Si l’on passe outre la tonalité hygiéniste et lénifiante du propos, donner la possibilité aux gens d’être » en meilleure santé, plus riches et plus heureux », l’objectif serait aussi de favoriser l’adoption massive du Bitcoin en l’intégrant, mine de rien, aux gestes du quotidien. Pourquoi pas ? Mais adosser nos petits tas de satoshis à des assurances qui vont finir par nous gendarmer en nous distribuant des bons ou mauvais points sanitaires, c’est tout de suite moins tentant. Disons qu’en ces temps claquemurés, on a l’impression  d’en parler en connaissance de cause.cents

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche