Bitcoin

Grayscale confirme son intention de postuler à un ETF Bitcoin « au comptant »

19 Oct 2021 - 10:57

Le gestionnaire d’actifs Grayscale Investments, sentant depuis un moment le vent tourner en faveur de produits BTC négociés en bourse, vient de confirmer son intention de déposer une demande auprès de la SEC pour convertir son offre-phare, le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC), en un ETF adossé à du bitcoin « physique ». La probabilité qu’il soit accepté reste très hypothétique. Mais le géant de l’investissement institutionnel a, semble t-il, décidé de forcer la main du gendarme boursier américain, profitant de la séquence médiatique qui bat son plein quant aux avantages relatifs à un ETF dit « au comptant » par rapport à un ETF à terme, coûteux et sans lien ou presque avec l’actif sous-jacent, qu’il vient d’approuver.

Grayscale veut convertir son trust Bitcoin en un « vrai » ETF

Pendant sept ans, le trust Bitcoin de Grayscale (GBTC) a été à peu près le seul véhicule d’investissement pour les institutionnels qui souhaitaient s’exposer au Bitcoin sans avoir à en assumer la gestion. Mais les temps ont bien changé. Grayscale fait aujourd’hui face à une concurrence féroce se positionnant sur le même créneau de l’investissement « qualifié » dans les cryptos.

Surtout l’approbation enfin advenue d’un ETF Bitcoin, même limité à des contrats à terme, bouleverse la donne du paysage institutionnel et a poussé Grayscale à réaffirmer son intention de convertir son GBTC en un fonds négocié en bourse adossé à du bitcoin physique. Un dossier en ce sens devrait même, selon un article de CNBC, être soumis à la Securities and Exchange Commission (SEC) dès cette semaine.

Grayscale avait envisagé cette possibilité-là dès mars, déclarant à l’époque que le moment serait « déterminé par l’environnement réglementaire ».

L’approbation d’un premier ETF BTC à terme, facteur déclencheur

A priori, le lancement autorisé d’un premier ETF BTC, celui de l’émetteur ProShares, a déclenché le signal. Après des années d’attente, le SEC s’est enfin décidée à approuver un produit boursier bitcoin. Difficile de faire autrement dans la mesure où il a été fabriqué selon les voeux formulés par son patron, à savoir proposer un produit bitcoin sans bitcoin pour garantir la protection des investisseurs.

Or, ce n’est pas vraiment ce que recherchent les investisseurs institutionnels. Eux, ce qu’ils veulent, c’est une exposition plus directe à la première cryptomonnaie.

« En tant que tel, avoir un ETF basé sur les contrats à terme CME va à l’encontre de l’avantage fondamental des ETFs : suivre le prix au comptant aussi étroitement que possible. »

Circulaire de QCP Capital citée par Cointelegraph

Et c’est précisément ce que Grayscale pourrait leur offrir si la conversion de son GBTC en ETF se réalisait. Effectivement, il serait adossé à des unités réelles de BTC et non à des contrats dérivés. Sachant que le géant possède un trésor de guerre en bitcoins évalué aujourd’hui à 38,7 milliards de dollars (soit 647 574 BTC dans son trust), c’est un sérieux avantage sur les autres et nombreux prétendants qui ont déposé depuis des années une demande pour un ETF au comptant.

Un ETF Bitcoin au comptant peu probable

Pour autant, et alors que la SEC disposera après dépôt d’un délai de 75 jours pour étudier la proposition, une issue positive semble très incertaine.

Le bitcoin en tant qu’actif non régulé agit comme un répulsif sur l’instance de régulation. Elle préfère s’appuyer sur des contrats régis par la toute puissante Commodity Futures Trading Commission qui régente strictement le marché à terme aux Etats-Unis. De fait, peu de probabilités de voir un ETF Bitcoin « au comptant » apparaître dans le calendrier des autorisations les prochains mois. Quand bien même il émanerait d’un géant qui, soit dit en passant, a imposé dans le paysage de l’investissement institutionnel un produit dans le bitcoin qui, à l’image des contrats à terme CME, sous-performe plus souvent qu’à son tour le prix du BTC en raison des frais appliqués et d’une longue période de blocage de l’actif. Actuellement, une part GBTC coûte 44,91 dollars alors que le prix au marché de l’action bitcoin est de 53,86 dollars l’unité, soit une décote de l’ordre de 16,62 %.

On imagine bien alors quelle engeance constituerait pour Grayscale un ETF Bitcoin au comptant émis par un concurrent. Il signerait probablement la fin de son produit-phare. A ce compte-là, pas d’autre option possible que de se positionner dans la course et d’attendre l’improbable bénédiction de la SEC.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche