Incroyable – Le projet GRAM de Telegram envoyé au tapis par la SEC

 Incroyable – Le projet GRAM de Telegram envoyé au tapis par la SEC

L’annonce résonne comme un coup de tonnerre au sein de la cryptosphère. Et cela indique que les instances de régulation prennent le pouvoir dans le domaine. Le projet de cryptomonnaie de la messagerie cryptée Telegram n’est plus. Sa mort vient d’être annoncée et le résultat ne s’est pas fait attendre. 

Le chiffre à retenir a de quoi donner des sueurs froides. Le cours du GRAM vient de chuter de plus de 97% sur les dernières 24 heures. Le réveil est brutal pour les investisseurs. Et il y a peu de chances que les choses s’améliorent.

Clap de fin pour le GRAM de Telegram

En cause, une annonce officielle de Pavel Durov faite ce mardi, à propos du bras de fer qu’il entretenait avec la SEC depuis des mois. Sa position semblait pourtant ferme sur le sujet il y a encore quelques semaines. Les choses semblent maintenant avoir pris un tournant définitif.

« Malheureusement, un tribunal américain a empêché TON de voir le jour. Comment ? Imaginez que plusieurs personnes mettent leur argent en commun pour construire une mine d’or – et plus tard pour se répartir l’or qui en sort. Puis un juge vient et dit aux constructeurs de la mine : « Beaucoup de gens ont investi dans la mine d’or parce qu’ils cherchaient des profits. Et ils ne voulaient pas cet or pour eux-mêmes, mais pour le vendre à d’autres personnes. Pour cette raison, vous n’êtes pas autorisés à leur donner cet or. » – Pavel Durov

Le projet GRAM est mort

Pavel Durov aura essayé de défendre son projet jusqu’à la dernière extrémité. Allant jusqu’à annoncer aux investisseurs un remboursement à hauteur de 110% pour qu’ils continuent à le suivre. Cela aura été peine perdue. La SEC vient d’élargir son interdiction de distribuer le GRAM hors des frontières américaines.

« Le tribunal américain a déclaré que le GRAM ne pouvait pas être distribué non seulement aux États-Unis, mais dans le monde entier. Pourquoi ? Parce que, a-t-il déclaré, un citoyen américain pourrait trouver un moyen d’accéder à la plateforme TON après son lancement. » – Pavel Durov

Il semble que la SEC ait augmenté ses pressions d’un cran supplémentaire à l’égard de ce projet qui remettait ouvertement en cause son autorité sur les marchés financiers, même hors des États-Unis. Une preuve selon Pavel Durov de la puissance du dollar et de son influence sur les marchés financiers du monde. Cela pouvant prendre la forme d’une interdiction pure et simple de la distribution d’applications sur les plateformes comme Apple ou Google. Est-ce que cela n’aurait pas été une menace de la SEC pour faire plier la messagerie Telegram ?

Cela signe en tout cas la fin d’une belle aventure de la culture Cypherpunk contre les exigences de contrôle absolu des flux financiers imposés par les structures de réglementation. 

« Bien que des réseaux basés sur la technologie que nous avons construite pour TON puissent apparaître, nous n’aurons aucune affiliation avec eux et il est peu probable qu’ils les soutiennent de quelque manière que ce soit. Soyez donc prudent et ne laissez personne vous induire en erreur. » – Pavel Durov

Hugh B.

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,180