Interdire les cryptomonnaies avant qu’elles ne déclenchent la prochaine crise financière

Le traitement réservé aux cryptomonnaies n’a rien d’un long fleuve tranquille. Surtout si l’on considère que les tentatives de réglementation se font bien souvent en opposition au développement de ce secteur. Avec des Banques centrales bien plus occupées à défendre leur fonds de commerce basé sur le monopole monétaire plutôt qu’à « protéger les investisseurs ». Au point de voir le gouverneur de sa version indienne prédire que la prochaine crise financière émergera de l’absence d’interdiction émise à leur encontre.

21 décembre 2022 - 13:30

Temps de lecture : 3 minutes

Par Hugh B.

Cette affaire pourrait se résumer à un idiot en train de se regarder le nombril, pendant que les autres regardent la direction pointée par son doigt. Avec un soupçon de technique manipulatoire qui consiste à accuser la cible de ses attaques des méfaits qu’on lui fait subir. Un exercice de style mené avec brio par le gouverneur de la Banque centrale indienne (RBI), Shaktikanta Das, lors de la première (ré)édition du Business Standard Insight Summit (BFSI) post-pandémie.

Car l’Inde est connue pour ses positions anti-crypto assez radicales. Et les récentes déclarations de Shaktikanta Das ne font que confirmer cette tendance. Avec ce petit supplément désagréable de la voir actuellement siéger à la présidence du G20. Ce qui implique qu’elle a le pouvoir de déterminer l’ordre du jour des discussions concernant l’élaboration de règles mondiales en matière de gestion des cryptomonnaies. Et la tendance est clairement à l’interdiction…

Régulation

Inde - Vers une interdiction de "toutes les cryptomonnaies privées"

Hugh B. - 24 Nov 2021 - 13:22

La courte histoire du marché des cryptomonnaies a dû faire face à de [...]

Lire la suite >>

Inde – Cryptomonnaies vs crise financière

Doit-on accuser les cryptomonnaies du possible déclenchement d’une crise financière mondiale ? Ou l’émergence de cette catastrophe économique n’est-elle pas au contraire à l’origine de l’apparition du Bitcoin en 2009 ? Une question à laquelle le gouverneur de la Banque centrale indienne semble avoir trouvé une réponse ferme et définitive. Et cela avec la certitude affichée par ceux qui ne s’embarrassent pas l’esprit avec trop de questions. Car selon lui, ne pas interdire au plus vite les cryptomonnaies privées reviendrait à laisser émerger une crise financière majeure.

« Notre point de vue est qu’elles devraient être interdites car si vous essayez de les réglementer et de les laisser se développer, veuillez marquer mes mots, la prochaine crise financière viendra des cryptomonnaies privées. Elles n’ont aucune valeur sous-jacente. Elles comportent d’énormes risques inhérents pour notre stabilité macroéconomique et financière. Et je n’ai pas encore entendu d’argument crédible sur le bien ou l’objectif public qu’elles pourraient remplir. »

Shaktikanta Das

Sachant que le terme « cryptomonnaies privées » est utilisé dans ce contexte afin de faire une distinction entre les monnaies numériques de Banques centrales (MNBC) et leurs « homologues » décentralisées, comme le Bitcoin ou Ethereum. Comme si les MNBC avaient quelque chose à voir, de près ou de très loin, avec des cryptomonnaies supposément « publiques ». Alors qu’elles ne sont que la version dystopique des monnaies fiat actuelles avec un supplément de contrôle encore plus important. Ces dernières gérées par les Banques centrales comme on fait une partie de Monopoly à la maison, mais en décidant que le fait de tricher est accepté pour certains, au détriment de tous les autres.

Tutoriels

Qu'est-ce qu'une monnaie fiat ?

Hugh B. - 16 Nov 2022 - 16:30

Le terme de monnaie fiat est bien souvent opposé à celui de cryptomonnaie. [...]

Lire la suite >>

Cryptomonnaies – Un problème qui pourrait être la solution

Toutefois, il faut savoir reconnaître une compétence lorsqu’on en voit une. En effet, les Banques centrales sont tout à fait capables de détruire l’économie mondiale sans avoir besoin de l’aide, ou de la culpabilité, des cryptomonnaies. Il suffit de voir la situation actuelle. Et les déclarations hallucinantes de la présidente du FMI, Kristalina Georgieva, en avril dernier à propos d’une quantité trop importante d’argent imprimé « sans penser aux conséquences imprévues ». La fameuse compétence mentionnée juste au-dessus…

Bitcoin

FMI - "Nous avons imprimé trop d'argent sans penser aux conséquences imprévues"

Hugh B. - 23 Apr 2022 - 13:00

Alors que le Bitcoin enflamme les débats sur de nombreux sujets, la crise [...]

Lire la suite >>

Car là où Shaktikanta Das voit dans l’émergence des cryptomonnaies le déclenchement inévitable d’une crise financière, c’est bien plus une solution à cette dernière – déjà en cours – qu’elles tentent d’offrir aux individus sous la coupe du déterminisme monétaire imposé par les Banques centrales. Et il est évident que leur adoption ne va pas arranger les affaires de ce business aussi centralisé qu’inégalitaire. Mais c’est peut-être de cette crise à venir, essentiellement liée aux monnaies fiat, dont Shaktikanta Das veut parler…

Vous souhaitez investir dans le Bitcoin ou d’autres cryptomonnaies ? La plateforme Bybit est une option de choix pour faire ses débuts. Inscrivez-vous dès maintenant !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche