Litecoin, le revenant qui superforme Bitcoin

 Litecoin, le revenant qui superforme Bitcoin

Happé par la performance du prix du Bitcoin (BTC) qui grimpe tranquillement vers son dernier sommet, celle du Litecoin (LTC) est quelque peu passée sous les radars. Le plus ancien altcoin, créé en 2011, a pourtant repris du poil de la bête ces derniers temps. Il a connu une progression de l’ordre de 25% en 7 jours tandis que le bitcoin augmentait de 9%.

Le boom du LTC

Le dauphin du Bitcoin s’est réveillé, et de la plus belle manière. Non content de superformer le Bitcoin, Il vient en effet de récupérer la sixième place en termes de capitalisation. Sans coup férir, il a laissé derrière lui Binance Coin (BNB), Polkadot (DOT) et Bitcoin Cash (BCH) qui, il est vrai, a connu des derniers jours difficiles avec une nouvelle scission de sa blockchain.

Quoi qu’il en soit des avanies de son rival direct, le jeton de Litecoin peut fièrement afficher une progression – certes loin de son sommet de 360,66 $ en décembre 2017 – de l’ordre de 25% en 7 jours, pour atteindre 73.67 $ au moment de la rédaction selon le site de données CoinGecko. En légère baisse par rapport à hier. Son prix le plus élevé depuis février dernier quand il avait atteint 83 $ suite à son halving.

Graphique LTC/USD source : CoinGecko

Une capitalisation en hausse et un créateur heureux… à sa façon

Sa capitalisation boursière effleure désormais les 5 milliards de dollars (près de 310 milliards pour Bitcoin).  De quoi inspirer son créateur, Charlie Lee, qui a posté un tweet quelque peu ésotérique pour saluer la performance de son rejeton.

Un créateur qui, rappelons-le, n’a pas toujours œuvré en faveur de sa créature en vendant tous ses LTC au moment de son acmé. Enrichi sur son dos, il n’a cependant pas abandonné le projet, continuant de le faire vivre – « vivoter » diront certains – pour le conduire jusqu’à aujourd’hui.

De fait, une bonne partie de la cryptosphère qui l’a délaissé depuis longtemps peut à raison s’étonner de sa vigueur actuelle. En effet, on ne peut pas dire qu’au niveau développement, le Litecoin ait accompli des prouesses. On retiendra néanmoins l’effort en matière de confidentialité et de mise à l’échelle avec l’intégration de la solution MimbleWimble dont le token Grin a connu quelques déboires récemment. Mais c’est à peu près tout. Alors à quoi attribuer ce soudain intérêt pour une cryptomonnaie qu’on pouvait penser moribonde ou du moins destinée à rejoindre les profondeurs du classement ?

Litecoin ou l’argent numérique

LTC a toujours été une cryptomonnaie de premier choix pour les fournisseurs de paiement. Son ADN est en effet compatible avec leurs exigences. L’objectif de Charlie Lee étant dès l’origine de pallier aux « insuffisances » du Bitcoin en offrant une rapidité de transaction à faible coût tout en pouvant traiter d’importants volumes. Ses capacités avérées ont fait qu’il a été désigné comme « l’argent numérique » quand Bitcoin, prenant de plus en plus les atours d’une valeur refuge, devenait « l’or numérique ». En d’autres termes, si l’un tend de plus en plus à être thésaurisé, l’autre veut être une vraie monnaie d’échange.

Un distinguo qui n’a donc pas échappé au géant des paiements en ligne Paypal qui l’a intégré dans son offre crypto aux côtés de Bitcoin, Ether et Bitcoin Cash. D’ailleurs dès l’annonce de son intégration, le 21 octobre, le LTC a bondi de 13%.

Les fonds d’investissement institutionnels ne sont pas en reste non plus. Grayscale, l’un des plus importants d’entre eux, en a allègrement rempli son portefeuille.

Quel avenir pour une crypto old-fashioned ?

Des signaux positifs qui inclinent à penser que Litecoin serait susceptible d’aller tutoyer d’autres sommets en 2021 si le Bitcoin continue son ascension. Mais à tempérer néanmoins, car s’il récupère une partie des pertes subies ces trois dernières années, il est à noter que dans sa parité avec BTC, il est dans une fourchette très basse : 0,00438 BTC. Un niveau se situant à 91% de son record.

Graphique LTC/BTC source : CoinGecko

Face à un marché qui a beaucoup changé depuis le dernier Bull Run, notamment du fait de l’arrivée disruptive et éruptive des jetons DeFi, nombre d’observateurs ne croient pas à la valeur à moyen et long terme du LTC et de son protocole qu’il qualifie de blockchain « zombie ». Alors, même s’il ne s’agit pas d’être dans l’opposition systématique entre ancien et nouveau , il va falloir rester attentif à la coexistence de protocoles de générations différentes (un paradoxe pour un écosystème jeune encore mais caractérisé par une vitalité créative incomparable) et à leur utilité, ou non, dans le monde réel.

Disclaimer : cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

1,727