Jetons NFT

Mt. Gox – Un NFT commémoratif distribué aux victimes de son hack historique

29 Mar 2022 - 11:00

Les NFTs sont passés en l’espace de tout juste une année de simples objets de collection intimistes à véritable phénomène social et culturel. Au point de s’insinuer dans de nombreux domaines pour en bouleverser le fonctionnement et l’économie interne. Mais également de devenir une sorte de cadeau d’entreprise numérique à destination d’utilisateurs parfois dubitatifs. Mais peu importe, car les initiatives aussi étranges qu’innovantes se succèdent dans le domaine. Et la dernière en date concerne un jeton édité à l’attention des utilisateurs de la plateforme Mt. GOX victimes de son hack historique de 2011. Belle récompense…

Impossible d’ignorer l’essor des jetons NFT, même – ou surtout – en dehors de la zone crypto. Une véritable déferlante de collections numériques, portée par des projets devenus emblématiques. Avec comme unité de mesure du succès rencontré, le nombre de détracteurs usant et abusant d’un « argument » écologique souvent infondé. Et certains investisseurs crypto qui crient à l’arnaque dès que cet acronyme (« nifty » en anglais) apparaît dans une actualité.

Jetons NFT

NFT - Comment s'assurer des profits sur le marché des jetons non fongibles

Hugh B. - 06 Dec 2021 - 17:00

Le secteur des jetons NFT a connu une évolution sans précédent au cours de [...]

Lire la suite >>

Pourtant, le marché des NFTs résiste à cette bulle spéculative en cours ou déjà éclatée, selon la sympathie de l’analyste. Et leur adoption ne cesse de s’étendre à des domaines parfois inattendus, mais pour la plupart certainement encore inconnus. Cela entre la volonté de conserver une trace numérique infalsifiable et unique et celle de réaliser des profits rapides en surfant sur la tendance actuelle. Avec un curseur difficile à positionner entre ces deux extrémités, dans le cas de cette initiative d’une collection de NFT Mt. Gox.

Mt. Gox – Une collection de NFTs historiques

S’il y a bien une chose que l’on ne peut pas reprocher au secteur des cryptomonnaies, c’est sa capacité à surprendre. En particulier lorsque certains de ses acteurs ne se gênent pas pour mélanger des ingrédients afin de tenter une recette de soupe à la saveur suspecte. Une définition qui semble tout à fait convenir à l’initiative mise en place par Mark Karpelès, ancien PDG controversé de la plateforme Mt. Gox. Ce leader incontesté et presque unique des exchanges entre 2011 et 2014 à la tête de plus de 70% des volumes du secteur. Mais finalement effacé de la carte, suite à un hack toujours historique de 850 000 BTC, soit 460 millions de dollars à l’époque (plus de 40 milliards de dollars aujourd’hui).

Et depuis cette période, une procédure de remboursement des victimes qui traîne en longueur, même si un accord semble avoir été trouvé à la fin de l’année dernière. Avec un montant total qui n’a rien à voir avec l’ardoise initiale. Mais c’était sans compter sur Mark Karpelès et le lancement d’une collection de NFTs commémoratifs…

« Vous pouvez réclamer votre NFT Mt. Gox si vous étiez un client entre 2010 et 2014. Le NFT est distribué gratuitement et disponible indifféremment, que vous ayez un solde à déclarer ou que vous ayez déposé une réclamation suite à la faillite. »

Mark Karpelès

Mt. Gox – Des NFTs pour « prouver que vous êtes OG »

Cette initiative est présentée comme totalement indépendante de la procédure légale de remboursement du hack de Mt. Gox. Et elle s’accompagne d’une vérification obligatoire, afin de déterminer l’identité de victime avérée dans cette affaire. Avec la nécessité de présenter son « numéro de client unique » et l’option – heureusement facultative – d’indiquer le solde du compte concerné au moment des faits. Ce dernier apparaissant lors de l’édition du fameux NFT, édité sous la forme d’un jeton ERC-721 sur la blockchain Polygon (MATIC).

Une opération vendue comme un moyen de « prouver que vous êtes OG » (old guard). C’est-à-dire que « vous étiez là aux débuts de Bitcoin, et maintenant vous pouvez le prouver sur la blockchain. » Et de toute évidence, rien de plus. Si ce n’est l’espoir pour ses détenteurs de voir son prix s’envoler sur un marché secondaire dont on se demande bien qui pourrait l’alimenter. En particulier si l’on considère l’accueil quelque peu mitigé réservé par la communauté NFT, qui pourrait se résumer à ce commentaire du célèbre Cobie :

La question est de savoir qui fera encore assez confiance à Mark Karpelès pour participer à cette opération surréaliste. Et cela tout spécialement dans les rangs des victimes du hack de Mt. Gox, qui souhaitent certainement plus oublier cette affaire que l’afficher sur un NFT. Mais peut-être que la promesse de quelques bénéfices aura raison de leur méfiance légitime. Car dans la situation actuelle du marché, rien ne permet d’affirmer que ce genre de collection ne pourrait pas trouver preneurs. Une affaire à suivre…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche