Cryptomonnaies

Parity lance un service de vérification pour les ICO nommé PICOPS

04 Oct 2017 - 13:14

PICOPS (Parity ICO Passport Service) est un nouveau service, créé et géré par Parity Technologies qui permet au public du monde entier d’associer une adresse Ethereum à son identité unique.

Parity Technologies, société derrière le portefeuille Ethereum du même nom, a annoncé la création d’un nouvel outil permettant à n’importe quel individu possédant une adresse Ethereum de certifier son identité. Plus précisément, le service offre un moyen de valider que le propriétaire d’un portefeuille Ethereum a passé avec succès une vérification d’identité certifiant qu’il ne fait pas partie d’un groupe restreint d’utilisateurs interdit de participation (par exemple, un citoyen américain ou un individu sur une liste de surveillance officielle).

De nombreuses applications transactionnelles traditionnelles requièrent des vérifications d’identité ou « KYC » (« Know Your Customer »). À bien des égards, la blokchain n’est pas différente et les entités comme les sociétés lançant une ICO, peuvent aussi avoir besoin de s’assurer que la blockchain elle-même puisse déterminer ce type de connaissance avant de pouvoir s’engager dans des transactions.

PICOPS est un service qui permet à ces entreprises de s’assurer de manière simple et non contraignante que les personnes avec qui ils traitent peuvent bien faire ce type de transaction. Il permet donc aux entreprises de déléguer cette vérification et d’interroger un smart contract pour s’assurer de la légitimité de la personne à faire cette transaction.

PICOPS vise à s’assurer que chaque candidat certifié:

  • a une pièce d’identité, un passeport ou un permis de conduire valide émis par le gouvernement;
  • n’est pas un citoyen américain;
  • n’est citoyen d’aucun pays pour lequel un segment important de l’industrie figure sur la liste de surveillance des sanctions (par exemple: Corée du Nord, Somalie, Syrie); et
  • n’est pas mentionné sur une liste officielle majeure de surveillance des sanctions;
  • n’ a pas déjà été certifié sous une autre adresse Ethereum.

[adblockingdetector id= »5bbf1a00ae440″]

Parity prévoit l’adoption de PICOPS dans un certain nombre de projets importants qui requièrent de nombreuses vérifications KYC.

En effet, les entreprises utilisant des ICO pour lancer des fonds doivent par exemple s’assurer que les participants ne sont pas des citoyens américains ( la SEC étant trop restrictive). Quand certaines de ces entreprises profitaient d’un flou juridique risqué en faisant simplement cocher une case pour se dédouaner, d’autres se sont lancés dans des ICO privés et devaient eux-même valider chaque participant. Ce type de service est donc particulièrement intéressant pour eux, car il n’ont plus qu’à interroger de manière automatique la base de données accessible via un simple smart-contract.

PICOPS règle un autre problème majeur des ICO grand public. Afin d’éviter qu’une seule entité ne s’accapare tous les jetons lors des ICO, les entreprises doivent être en mesure d’équilibrer leur distribution. Difficile cependant de s’en assurer quand une personne peut participer avec une multitude d’adresses en sa possession. Un souci qui est non avenu avec PICOPS, qui ne certifie qu’une adresse par individu.

0.024 ETH pour faire valider une adresse

PICOPS est utilisable en chaîne comme un simple un contrat de certification implémentant l’interface standard de Parity Certifier. Les smart contracts sur Ethereum sont en mesure de déterminer si une adresse donnée a été certifiée ou non par le biais d’un appel de fonction gratuit pour le requérant et simple dans le contrat PICOPS.

PICOPS est à la disposition des personnes physiques moyennant une redevance de 0,024 ETH par participant (cette redevance est utilisée pour payer le développement, l’audit, la maintenance et les charges du système auxquels Parity est confrontée auprès de son fournisseur de services d’identification). Le candidat peut, contre paiement de ces frais, soumettre un document délivré par son gouvernement au fournisseur de services Parity, Onfido, pour qu’il vérifie les documents. Si le candidat réussit à satisfaire aux exigences ci-dessus, Parity marquera l’adresse Ethereum du candidat comme étant certifiée dans le contrat principal PICOPS.

Cette annonce intervient à un moment ou les ICO sont de plus en plus pointé du doigt et interdits aux citoyens dans certains pays. 

[adblockingdetector id= »5bbf1a00ae440″]

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche