Cryptomonnaies

Une filiale d’EDF s’implique dans la blockchain Tezos

22 Oct 2020 - 14:44

La filiale Exaion du groupe EDF, créée en janvier 2020 et spécialisée dans les solutions blockchain et dans le Cloud de haute performance, devient le premier validateur institutionnel français de l’écosystème Tezos (XTZ).

Exaion, « Baker » de Tezos par conviction écologique

L’alliance n’est pas fortuite. Le numérique étant une industrie hautement énergivore, la startup Exaion s’engage à proposer des solutions limitant l’empreinte carbone de son activité. Aussi, s’est-elle tournée vers le réseau Tezos dont le fonctionnement est réputé être économe en énergie

Notre choix d’utiliser la blockchain Tezos s’est fait naturellement. Devenir Baker sur Tezos nous permet de limiter significativement notre consommation d’énergie et s’inscrit dans le cadre de notre politique de développement durable tout en proposant une offre numérique de qualité. »

Fatih Balyeli, PDG et cofondateur de Exaion

En effet, la blockchain, partiellement française, utilise un algorithme de consensus singulier reposant sur un mécanisme de Liquid Proof-of-Stake (LPoS) exigeant peu de dépense énergétique tout en assurant une stabilité maximale des noeuds du réseau. La création des blocs n’est pas le fait des mineurs (dont la consommation énergétique est à reconsidérer à l’aune de nouveaux éclairages) comme pour Bitcoin mais par des « Bakers » (boulangers en français) qui misent, pour aller vite sur un mécanisme un peu complexe, les jetons natifs de la blockchain Tezos (XTZ) pour créer des blocs et sécuriser le réseau.

Tezos et son penchant institutionnel

Ce n’est pas la première fois que Tezos collabore avec un institutionnel français. La blockchain avait déjà été à l’origine d’une première mondiale avec la gendarmerie nationale. Et, plus récemment, elle a été sélectionnée par la filiale Forge de la Société Générale pour contribuer aux expérimentations d’une monnaie numérique de la Banque de France. Mais l’arrivée de la filiale d’EDF, dont l’Etat français est actionnaire  à hauteur de 83,6%, marque assurément une étape majeure. C’est en effet la première fois qu’une entreprise publique de dimension internationale s’implique à ce point dans un protocole blockchain décentralisé.

En devenant baker institutionnel, Exaion renforce son statut de pionnier dans le secteur de la blockchain et, en projetant d’utiliser cette technologie pour certains cas clients et métiers, confirme la viabilité du projet Tezos, ouvrant la voie à un engagement croissant d’acteurs institutionnels français. »

Michel Mauny, président de Nomadic Labs

Précisons néanmoins que le réseau compte déjà des validateurs de poids comme Coinbase, Binance ou Kraken. Des plateformes de renom où il est possible de staker par délégation (immobiliser ses jetons en retour d’un revenu passif) ses tokens XTZ. Vous pourrez désormais les déléguer aussi sur Exaion.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche