Sword lance Tezos DigiSign dédié à la certification documentaire

 Sword lance Tezos DigiSign dédié à la certification documentaire

Sword Group, leader international de la transformation technologique et numérique pour les entreprises, annonce le lancement de Tezos DigiSign, un outil open source basé sur la blockchain Tezos. Il permet aux utilisateurs de signer, certifier et vérifier l’authenticité de documents numériques.

Signer, stocker et vérifier des documents sur la blockchain Tezos

Tezos DigiSign lancé par Sword Group est soutenu par la Fondation Tezos mais aussi par Blockchain EZ pour la réalisation des signatures électroniques. Le projet est également épaulé par Nomadic Labs, un important centre de recherche et de développement de l’écosystème Tezos qui a apporté son support technique.

Cette solution open source se propose de régler les écueils habituels auxquels sont confrontés les stockages et archivages de documents numériques. Outre les coûts souvent élevés des méthodes plus classiques de gestion, on y relève souvent des défauts de sécurité, accidentels ou intentionnels, qui conduisent à des altérations ou à des falsifications de documents.

En s’appuyant sur la technologie blockchain, Tezos DigiSign offrirait des avantages indéniables susceptibles de supprimer ces inconvénients.

Nous sommes fiers de lancer la solution Tezos DigiSign. Elle permettra aux entreprises du monde entier de bénéficier des capacités de sécurité et de réduction des coûts permises par la technologie blockchain. Cette solution gratuite et open source va transformer la façon dont les entités publiques et privées stockent, signent et vérifient leurs documents essentiels ».

Alain Broustail, Directeur de Sword Blockchain

Effectivement, la blockchain en tant que registre décentralisé, transparent, résilient et infalsifiable, permet de générer des certificats d’intégrité très rapidement, de manière sécurisée et à moindre coût en comparaison des solutions existantes qui obligent notamment à révéler le contenu certifié à des tiers. De plus, autre atout indéniable, les preuves créées sur une blockchain publique ne s’effacent pas, même si le prestataire de certification vient à disparaître, elles restent accessibles. Tezos DigiSign n’est de fait pas la première initiative en ce domaine. D’autres existent déjà, construites notamment sur la blockchain Ethereum. Regardons donc de plus près son fonctionnement.

Coût réduit, sécurité renforcée

Si Tezos DigiSign permet de réduire considérablement les frais de certification, c’est qu’il rend possible le fait de signer des milliers de documents au sein d’une seule et unique transaction sur la blockchain Tezos. De fait, il permet d’abaisser drastiquement le coût unitaire d’une signature à un centième de centime par document.

Par ailleurs, pour ce qui concerne la sécurisation renforcée du protocole, elle est liée à à la vérification et à l’audit public de l’ensemble des documents qui ne quittent jamais le réseau de l’entreprise et qui n’ont pas besoin d’être partagés à un tiers. Il n’y a pas de contrat à signer ou d’archivage à déléguer. Le tout étant garanti sur la blockchain Tezos pendant au moins dix ans.

Tezos DigiSign est une solution concrète aux besoins informatiques d’organisation du secteur public et privé. Nous sommes convaincus que la sécurité et la rentabilité de cette solution basée sur Tezos en fera un succès massif. Elle constitue un catalyseur pour la transformation numérique du stockage et de la vérification de documents tant nécessaires »

Michel Mauny, Président de Nomadic Labs

Dernier aspect important : il n’existe pas de contrainte de formats ou de taille de document. Au-delà du PDF, des vidéos, des photos, des fichiers autocad, des morceaux de musiques, des lignes de code… peuvent être certifiés.

La plateforme, dont le code est disponible pour tous sur gitlab, permet de mener des projets de signature électronique en totale autonomie. La blockchain Tezos faisant office de solution de gestion de l’authentification, de l’horodatage et du stockage immuable de la preuve. Le tout dans le respect de la réglementation européenne eIDAS sur la signature électronique dite « simple ».

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,169