Blockchain

CELLS – La Russie développe un réseau blockchain concurrent de SWIFT

20 Juin 2022 - 09:07

S’il y a bien une évidence que le conflit en Ukraine a permis de mettre en avant, c’est la guerre monétaire qui anime notre monde moderne. Tout comme les moyens de paiement internationaux, dont il est possible de mettre à l’écart certains pays sous couvert de sanctions. Avec au centre de cette dynamique, le réseau SWIFT à l’origine d’une exclusion pure et simple de la Russie. Et depuis, le Bitcoin et les cryptomonnaies présentées tour à tour comme des alternatives décentralisées ou des outils à la solde du Kremlin. Mais tout cela pourrait bien changer rapidement avec la mise en place de la plateforme CELLS, basée sur la technologie blockchain.

La crise géopolitique actuelle a propulsé le Bitcoin sur le devant de la scène comme une alternative possible aux sanctions internationales. Car la Russie cherche par tous les moyens à vendre ses matières premières, malgré les blocages monétaires émis à son encontre. Un rapport de force qui place les cryptomonnaies comme un élément perturbateur et inattendu sur cet échiquier mondial. Avec comme principale valeur ajoutée, la mise en place de réseaux impossibles – ou en tout cas plus compliqués – à censurer de façon unilatérale.

Une fonctionnalité offerte par la technologie blockchain. Et de toute évidence, un système capable de concurrencer les réseaux de paiement actuels comme le fameux SWIFT. Ce dernier déjà considéré comme condamné à disparaitre d’ici quelques années, selon le PDG de MasterCard. La question étant de savoir au profit de quel type d’alternative. Et de toute évidence, la Russie semble avoir trouvé une option concrète, avec le développement de la plateforme CELLS.

Cryptomonnaies

Russie - Les cryptomonnaies bientôt utilisées comme monnaies légales ?

Hugh B. - 18 Apr 2022 - 09:00

Tout va très vite dans le secteur des cryptomonnaies. Encore plus lorsque [...]

Lire la suite >>

CELLS – Un réseau de paiement blockchain

Les périodes de crise sont souvent propices aux innovations construites dans l’urgence afin de répondre à un besoin spécifique. La question étant de savoir si le service fourni sera encore utile une fois les choses revenues à la normale. Et c’est très exactement ce qui semble être en train de se passer en Russie. Cela avec la mise en place d’un réseau de paiement à vocation international, développé par le conglomérat technologique et national russe Rostec. Un système présenté sans détour comme destiné à permettre de contourner les interdictions émises sur SWIFT. Mais également destiné à faciliter les paiements en rouble à l’international, tout en offrant une option destinée aux monnaies numériques.

« CELLS permettra de réaliser des règlements en monnaies nationales, d’éliminer les risques liés aux sanctions et d’assurer l’indépendance de la politique financière nationale pour ses utilisateurs. (…) Un système de paiement numérique basé sur une plateforme blockchain peut être utilisé comme un remplacement à part entière de SWIFT, fournissant des transactions à grande vitesse, sécurisées et irrévocables. »

Oleg Yevtushenko, directeur exécutif de Rostec

Son nom de code est CELLS. Il s’agit d’une plateforme de paiement construite sur la technologie blockchain. Cette dernière présentée par Rostec comme « une véritable alternative à SWIFT dans les règlements internationaux. » Un service développé par l’Institut des systèmes de programme de Novosibirsk (NIPS) censé prendre en charge les paiements multidevises, les monnaies numériques et la gestion de l’identité de ses utilisateurs. Avec une capacité de traitement estimée à 100 000 transactions par seconde (TPS).

CELLS – Une blockchain nationale russe ?

Mais la plateforme CELLS semble destinée à bien plus encore. Car ses concepteurs expliquent que cette blockchain nationale pourrait également servir au stockage de données, à la création d’application web ou encore à la mise en place de passeports numériques. Autant de développements qui laissent perplexes quant à la place que tout cela pourrait laisser à une quelconque décentralisation effective. Et qui ressemble beaucoup – dans les grandes lignes – à la version chinoise Blockchain-based Services Network (BSN) censée révolutionner le monde lors de son lancement… en 2020.

Stablecoins et MNBC

États-Unis vs yuan numérique - Un projet de loi pour interdire la MNBC chinoise

Hugh B. - 28 May 2022 - 15:00

La situation de crise actuelle a de nombreuses conséquences visibles, comme [...]

Lire la suite >>

Quoi qu’il en soit, le but semble évident. Ce réseau CELLS souhaite (ré)ouvrir les portes des paiements internationaux à la Russie, pour le moment coupée du reste du monde. Et cela à l’aide de monnaies comme le rouble, ou encore le yuan numérique qui fait actuellement trembler les États-Unis. Mais également les cryptomonnaies, considérées il y a encore quelques mois comme les ennemies de l’économie russe par le Kremlin. Et tout cela avec une technologie blockchain envisagée comme un moyen de contourner les sanctions émises à l’encontre de la Russie. Mais très certainement développée afin de permettre un contrôle unilatéral de son gouvernement. Une affaire à suivre…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche