Chine – Une plateforme nationale dédiée aux NFTs

Décidément, la Chine entretien une relation toute particulière avec le secteur des cryptomonnaies et ses produits dérivés. Cela entre une interdiction formelle du minage et de toute utilisation de ces actifs numériques et un intérêt croissant pour les NFTs et le métavers. En effet, une plateforme de négociation dédiée aux « objets de collections numériques » devrait voir le jour début 2023. Mais tout cela bien évidemment sous le contrôle strict du gouvernement.

30 décembre 2022 - 13:30

Temps de lecture : 2 minutes

Par Hugh B.

La Chine figure parmi les pays à la pointe de tout ce qui se rapporte au numérique, mais nettoyé de tout espoir de décentralisation. Pourtant, le bilan de sa monnaie numérique de Banque centrale (MNBC) est loin d’être aussi positif que prévu, deux ans après son lancement officiel. En effet, le eYuan ne rencontre pas l’adoption souhaitée malgré les incitations parfois très… incitatives mises en place.

Mais peu importe, un autre domaine semble s’attirer les faveurs du gouvernement de Pekin. Et il s’agit dans le cas présent des NFTs, que l’on doit bien faire attention de ne pas nommer comme tels. Car selon les dernières information du média local Sina, « la première plateforme de négociation secondaire d’actifs numériques conforme au niveau national » devrait voir le jour le 1er janvier 2023.

Jetons NFT

Alibaba (ou abracadabra ?) - Les NFTs chinois "ne sont pas des cryptomonnaies"

Hugh B. - 21 Jul 2021 - 09:00

Il semble que la répression chinoise à l’égard du Bitcoin et des [...]

Lire la suite >>

Chine – Une plateforme nationale dédiée aux NFTs

Son nom officiel est : China Digital Asset Trading Platform. Et même si le terme de NFT est soigneusement évité, elle semble tout spécialement dédiée à ce type de jetons non fongibles. Mais cela dans une version plus axée sur la propriété intellectuelle. Car il n’est bien évidemment pas question de lancer un énième clone de la collection Bored Ape Yacht Club version chinoise à la sauce copié/collé, comme le font tous les réseaux autres qu’Ethereum.

En effet, dans le cas présent l’objectif affiché est de « promouvoir l’intégration profonde des applications de la technologie blockchain et de la protection du droit d’auteur numérique culturel« . Le tout en partenariat avec le China Technology Exchange, le China Cultural Relics Exchange Center et Huaban Digital Copyright Service Center. Avec comme outil de cette promotion, une plateforme « conforme au niveau national » en mesure de permettre de réaliser des transactions liées aux « collections numériques ».

Jetons NFT

NFT vs artistes - Entre spéculation et droits d'auteurs

Hugh B. - 23 Dec 2022 - 10:30

Le marché des NFTs s'est véritablement révélé au grand jour au cours des [...]

Lire la suite >>

Dans les faits cette place de marché sera placée sous la gestion de la société d’État Zhongchuang Wenmao (Beijing) Cultural Relics and Artwork Co., Ltd. Et les objets de collection numériques concernés seront visiblement déployée sur la « China Cultural Protection Chain ». Avec une volonté de freiner le risque de « spéculation excessive » mise en place sur les marchés secondaires. Et au final une seule véritable interrogation : la Chine sera-t-elle en mesure de mieux protéger ses artistes numériques que le secteur décentralisé des cryptomonnaies ? Un comble ! Et pourtant cela ne sera pas bien difficile compte tenu de la tendance actuelle dans l’écosystème des NFTs. À méditer !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche