Jetons NFT

NFT – La plateforme Magic Eden rend les droits d’auteur optionnels

17 Oct 2022 - 09:00

Le marché des cryptomonnaies se développe sur une idéologie radicalement différente de celle mise en place par l’économie traditionnelle. En tout cas sur le papier et dans l’optique – encore très floue – de la construction d’un Web3 que tous ses acteurs tentent pour le moment de tordre à leur avantage. Une vision qui ne semble pas très bien résister au long terme. Avec comme dernier recul significatif, la plateforme de NFT Magic Eden construite sur le réseau Solana. Car elle vient d’annoncer sa volonté de rendre les droits d’auteur facultatifs.

Tous les grands projets innovants trouvent leurs origines dans une vision idéologique, mais également idéalisée, du domaine concerné. Cela à chaque fois avant de se heurter à l’arrivée massive d’une adoption dont la principale conséquence est une dilution presque immédiate de ces valeurs initiales. Une réalité qui n’épargne pas le secteur des cryptomonnaies, en train de rendre la décentralisation plus optionnelle que nécessaire. Mais également le marché des NFTs en train de se débarrasser des droits d’auteur.

Car l’une des spécificités liées à la création de ces jetons non fongibles est de permettre à ses créateurs de continuer à toucher des droits, même sur les marchés secondaires. Cela grâce à la possibilité d’instaurer une redevance sur chaque opération effectuée. Une façon de contrer la dérive de l’art contemporain qui annule toute possibilité pour l’artiste de profiter de son succès, au profit de ses collectionneurs, seuls bénéficiaires de cet état de fait. Et alors même que sans lui rien n’aurait été possible. Mais ça, c’était avant…

Jetons NFT

LooksRare (LOOKS) - Nouveau leader du (wash) trading de NFT ?

Hugh B. - 13 Jan 2022 - 15:00

Le marché des jetons NFT développés sur le réseau Ethereum est presque [...]

Lire la suite >>

Magic Eden – Des droits d’auteur optionnels

En effet, une nouvelle tendance semble s’imposer dans le secteur des NFTs. Cela sous la pression de « collectionneurs » bien plus proches de simples spéculateurs. Mais également suite à l’apparition de plateformes dont le modèle économique s’embarrasse peu du respect des créateurs de ces collections qui tapissent pourtant ses catalogues numériques. Avec comme dernière arrivée dans cette dynamique du pire, le fragile leader du réseau Solana : Magic Eden. Car depuis la fin de semaine dernière, cette plateforme a décidée, « après une réflexion et des discussions difficiles avec de nombreux créateurs (…) de passer aux redevances facultatives« .

« Ce n’est pas une décision que nous prenons à la légère. Nous comprenons qu’elle aura de graves conséquences pour l’écosystème. Nous espérons également qu’il ne s’agit pas d’une décision permanente. Aujourd’hui, les redevances ne sont pas exécutoires sur la chaîne. Nous saluons et espérons voir de nouvelles normes qui protègent les redevances.« 

Magic Eden

Et de toute évidence, la principale raison de cette décision « difficile » est la baisse actuelle de la force de frappe de Magic Eden sur le réseau Solana. Cette dernière pourtant par moment à la tête de plus de 90% des volumes enregistrés sur cette blockchain au cours de l’année passée. Avec une valorisation estimée à 1,6 milliard de dollars en juin dernier. Mais depuis, des collections en mesure de migrer sur Opensea, leader actuel de cet écosystème tous réseaux confondus. Et des plateformes concurrentes sur Solana, comme Hadeswap, dont le lancement a vu ses parts de marché s’effondrer à hauteur de 50%.

Magic Eden – Une communauté partagée

Une décision qui divise dans les rangs de la communauté des NFTs. Cela même si ces redevances restent disponibles, mais à la discrétion de l’acheteur qui peut décider ou non de la régler. Avec d’un côté ceux qui pensent que ce changement de cap sera une bonne chose pour cet écosystème et la plateforme Magic Eden. Tout cela en relation à un retour à la hausse presque immédiat de ses volumes (86% sur Solana) depuis la mise en place de cette nouvelle option, agrémentée d’une réduction de ses frais. Mais est-ce une bonne unité de mesure ?

Jetons NFT

NFT - Comment définir un "prix équitable" à l'aide d'un bot Twitter ?

Hugh B. - 14 Oct 2022 - 09:00

Le marché des NFTs n’est décidément pas au mieux de sa forme en cette [...]

Lire la suite >>

Car cette « augmentation » est de toute évidence bien plus motivée par des spéculateurs en train de transformer Magic Eden en une nouvelle « laverie automatique » pour NFTs. Avec l’apparition d’une importante activité de wash trading propre (sans mauvais jeu de mots) à ce genre de plateformes sans frais ni droits d’auteur. Une réalité mise en évidence par le compte Twitter StainXii qui n’a rien de véritablement surprenant. Mais dont on se demande en quoi elle peut bien servir les intérêts de cette économie des collections numériques.

Magic Eden fait donc le choix des volumes au détriment évident de la communauté de ses créateurs. Tout en affirmant dans le même temps que « cette décision aura de graves conséquences pour l’écosystème ». Et c’est une évidence, car cela fait encore un peu plus pencher le Web3 que l’on nous vend vers un modèle économique à peine moins pire que le Web2 actuel. Mais de toute évidence, tout le monde s’en wash trading les mains…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche