Plateformes d'échanges

CoinMarketCap – Surveiller les exchanges avec la fonction Proof of Reserve

23 Nov 2022 - 10:30

L’affaire FTX aurait-elle déjà quelques conséquences positives sur l’écosystème des cryptomonnaies ? C’est en tout cas ce que laisse penser la quête de transparence initiée par le fondateur de la plateforme Binance, Changpeng Zhao (CZ). Une expérience parfois difficile, car tout dévoiler n’est pas toujours une opération menée au bénéfice des projets concernés. Mais peu importe, car pour accélérer cette tendance le site CoinMarketCap (CMC) vient de dévoiler une option Proof of Reserve intégrée à ses outils de suivi crypto.

Avant de débuter cet article, et afin de jouer le jeu de la transparence initié par Changpeng Zhao, il semble important de rappeler que le site de suivi crypto CoinMarketCap a été racheté par Binance en 2020. Et qu’au moment de cette acquisition, l’opération avait été accueillie avec une certaine méfiance de la part de l’écosystème des cryptomonnaies. Car le secteur est toujours peu enthousiaste vis-à-vis des opérations à l’origine de plus de centralisation.

Cryptomonnaies

Démissions simultanées de l'équipe de direction du site CoinMarketCap

Hugh B. - 01 Sep 2020 - 07:30

Le site CoinMarketCap est un incontournable au sein de l’univers des [...]

Lire la suite >>

Rien de surprenant donc à ce que CoinMarketCap s’aligne sur la campagne actuelle lancée sur Twitter par Changpeng Zhao. Cela afin de dévoiler le détail des avoirs détenus par les plateformes centralisées du secteur des cryptomonnaies. Un exercice très utile pour qui sait lire les graphiques proposés. Et dont la principale démonstration est édifiante. Car les exchanges concernés possèdent tous une part très (trop) importante de leurs propres cryptomonnaies, stablecoins maison compris…

CoinMarketCap – Option « Proof of Reserve » enclenchée

C’est officiel, le site CoinMarketCap vient de lancer une option baptisée « Proof of Reserve » (PoR). Et elle permet de suivre en temps réel, avec une mise à jour annoncée toutes les 5 minutes, le détail des avoirs détenus par les principales plateformes d’échange de cryptomonnaies actuelles. C’est-à-dire pour le moment, Binance, KuCoin, Bitfinex, Bybit, OKX, Huobi et Crypto.com. Et afin de les identifier, un petit logo avec une coche verte a été accolé à leurs noms sur la page du classement des exchanges.

Le but officiel de cette nouvelle fonctionnalité est d’assurer « la transparence des réserves en cryptomonnaies grâce à une pratique d’audit vérifiable. » Ce qui inclut la prise en compte du total des actifs, mais également l’identification des portefeuilles publics et de leurs valeurs effectives. Et le moins que l’on puisse dire est que les résultats sont édifiants. Comme par exemple pour le leader Binance qui détient plus de 14 milliards d’unités de son stablecoin BUSD, représentant à lui seul 32,64% de ses avoirs actuels. Et auquel on peut ajouter 9,15% de BNB (2,56 milliards de dollars). Cela même si cette cryptomonnaie est censée ne plus être le « Binance Coin », mais simplement le jeton destiné à payer les frais sur la BNB Chain.

Même constat pour KuCoin qui possède 18% (443,5 millions de dollars) de sa cryptomonnaie KCS. Ou encore Bitfinex qui détient la quantité improbable – et clairement problématique – de 35,83% de ses avoirs en jetons LEO, soit 2,64 milliards de dollars. Et que dire de Crypto.com dont la seconde position la plus importante affichée est composée de Shiba Inu (SHIB) à hauteur de 18,77% (296 millions de dollars). Chacun-e se fera son avis…

Finance Décentralisée (DeFi)

Uniswap - Un exercice de transparence qui tourne mal

Hugh B. - 22 Nov 2022 - 12:00

Il est encore un peu tôt pour parler de conséquences positives en lien à [...]

Lire la suite >>

Changpeng Zhao – Transparence vs FUD

Il reste juste à espérer que cette nouvelle fonctionnalité de CoinMarketCap fonctionnera mieux que la frénésie de tweets accusateurs de Changpeng Zhao. Ce dernier en train d’ébranler cette économie numérique vacillante à chaque nouvelle déclaration de « transparence ». Au point d’avoir dû se rétracter publiquement – et supprimer son tweet – à propos des avoirs en Bitcoin de Grayscale détenus sur sa rivale Coinbase. Cela suite à une rectification intervenue de la part de Brian Armstrong en personne.

« Brian Armstrong vient de me dire que les chiffres dans les articles sont faux. J’ai supprimé le tweet précédent. Travaillons ensemble pour améliorer la transparence dans l’industrie. »

Changpeng Zhao

Car le patron de Binance a peut-être oublié un peu trop vite que ces entreprises sont cotées en bourse. Et que l’un des rares avantages de cette position est la nécessité de passer par des procédures d’audit biens plus fiables que les documents de complaisance affichés par la plateforme FTX. Mais quoi qu’il arrive, cette initiative de transparence doit être encouragée. Cela afin de faire un peu de ménage dans l’écosystème des cryptomonnaies, pour éviter que ne se répète les erreurs d’un passé encore trop proche pour être nommé comme tel.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche