Cryptomonnaies

Les cryptomonnaies plébiscitées par une écrasante majorité de « family offices »

24 Fév 2022 - 15:00

La hype qui entoure le secteur des cryptomonnaies ne se limite plus aux petits investisseurs. Car ce type de placement risqué devient de plus en plus populaire dans les rangs des grosses structures d’investissement. Avec en tête du peloton les banques, fortement encouragées – et parfois plus poussées – par des clients toujours plus nombreux à vouloir y placer quelques billes. Une tendance également perçue dans les rangs des family offices, en charge de la gestion de patrimoines privés souvent (très) conséquents. Ce que révèle une récente étude de la banque d’investissement BNY Mellon.

Le secteur des cryptomonnaies semble actuellement faire face à une étape historique, fortement accélérée durant l’année 2021. Un basculement nettement perceptible, sous la forme d’un passage enclenché entre « intimiste » et « mainstream. » Car le gouffre de l’adoption du Bitcoin, identifié comme l’étape décisive à franchir avant l’arrivée en masse d’une « majorité précoce, » semble sur le point d’être franchi pour de bon. Et ce sont les ultra-riches qui le confirment.

Mais ce ne sont jamais les plus riches qui essuient les plâtres, même lorsque le chantier est une économie numérique aux rendements improbables. Car ces derniers ont bien plus à perdre qu’à gagner lorsque le risque et la volatilité sont les principaux paramètres de l’équation. Mais il arrive toujours un moment ou ne pas arriver trop tôt finit par se résumer à entrer trop tard. Et de toute évidence, les structures en charge de la gestion des fortunes familiales actuelles se trouvent face à cette évidence.

BNY Mellon – Arrivée en force des family offices

La question n’est pas de savoir « qui, » mais « comment » dans le secteur des cryptomonnaies. Car tout le monde peut adopter cette économie numérique, sans aucune distinction. Mais toutes les entités et structures de l’économie réelle, comme les géants actuels du paiement, n’ont pas véritablement d’utilité effective dans un écosystème basé sur la décentralisation et le pair-à-pair. Ce qui n’empêche pas les banques d’investissement d’entrer dans cette course, pour le compte de leurs riches clients. Et de toute évidence, la tendance s’accélère dans le domaine.

Cryptomonnaies

Les ultra-riches s'intéressent aux cryptomonnaies qui "auront autant d'impact qu'Internet"

Hugh B. - 23 Jul 2021 - 15:00

Ce n’est pas parce que le marché des cryptomonnaies est à [...]

Lire la suite >>

En effet, la dernière édition du Global Family Office Survey publiée par le leader mondial BNY Mellon révèle que 77% des structures de type « family offices » s’intéressent ou sont actuellement positionnées sur le marché des cryptomonnaies. Un chiffre en très nette augmentation. Car une étude similaire de la banque Goldman Sachs réalisée en juin de l’année dernière estimait que 15% de ces riches investisseurs détenaient déjà des cryptomonnaies. Mais également que plus de 45% d’entre eux souhaitaient investir dans le domaine.

Cryptomonnaies – Un placement devenu incontournable

Une enquête menée auprès de 200 entités de ce genre, dont 56 single-family offices et 144 multi-family offices. Avec comme unité de sélection, un portefeuille sous gestion supérieur à 150 millions de dollars d’actifs au minimum. Et au final, plus de 40% de ces structures interrogées dorénavant persuadées que les cryptomonnaies sont incontournables pour construire une stratégie d’investissement intelligente. Et 66% désireuses d’augmenter leur exposition actuelle d’ici à deux ans, tout au plus.

Dans le même temps, la banque d’investissement BNY Mellon fait appel aux services de la structure Chainalysis. Cela afin d’être en mesure de suivre et d’analyser les flux liés au marché des cryptomonnaies. Avec comme objectif de rester le « fournisseur de services d’actifs le plus fiable » du secteur. Mais également d’offrir une « confiance » assez étrange, puisqu’elle est visiblement indissociable d’une surveillance toujours plus importante.

Cryptomonnaies

Scandale Chainalysis - Entre captation d'adresses IP et surveillance du Bitcoin

Hugh B. - 23 Sep 2021 - 08:59

Pendant que le marché des cryptomonnaies se développe, les solutions pour en [...]

Lire la suite >>

Car il est question de suivre les opérations de ses utilisateurs, afin de détecter celles qui seront signalées « à haut risque. » C’est-à-dire issues des 0,15% de transactions illicites en cryptomonnaies enregistrées par cette même structure Chainalysis sur l’ensemble de l’année 2021. À moins que ces family offices ne soient coutumières de ce genre de procédures illégales ? Tout un programme !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche