Ethereum – Cet EIP-4844 qui pourrait (encore) réduire les frais des layers 2

28 novembre 2022 - 13:30

Temps de lecture : 2 minutes

Par Hugh B.

Ceux qui pensaient que les réseaux de type layer 2 allaient disparaître avec l’avènement de la version Proof of Stake d’Ethereum vont devoir réviser leurs copies. Tout comme sur le sujet d’une diminution possible de ses frais de transaction qui semble bien moins évidente que prévue. Pourtant, cette dernière réalité pourrait bien intervenir sur les nombreuses secondes couches construites autour de cette blockchain centrale du secteur des cryptomonnaies. Avec une « réduction par 100 » censée être déclenchée par la prochaine implémentation d’un énigmatique EIP-4844. Explications…

Impossible de le nier, le passage au Proof of Stake (PoS) du réseau Ethereum n’est définitivement pas une affaire aussi positive que prévue. Avec en première ligne, de graves problèmes de censure qui n’ont définitivement rien à voir avec l’objectif initial de cette blockchain. Et même la perspective d’un nouveau fork pour tenter de répondre à cette dérive de façon aussi définitive que possible. Cela sans parler d’une baisse des frais de transaction loin d’être aussi effective qu’espérée. Mais c’était sans compter sur l’intégration planifiée pour 2023 de l’EIP-4844.

Ethereum

Ethereum - Résister à la censure en créant un nouveau fork ?

Hugh B. - 21 Oct 2022 - 10:30

À peine l’étape The Merge validée pour Ethereum, de nouveaux obstacles [...]

Lire la suite >>

EIP-4844 – Des frais divisés par 100 ?

En l’espace de tout au plus une année, les réseaux de type layer 2 sont passés de solutions éphémères à un véritable modèle de développement pérenne. Au point d’apparaître sous de nombreuses formes plus ou moins équivalentes sur d’autres blockchains qu’Ethereum. Et de devenir dans le même temps un point essentiel pris en compte par les principaux développeurs en charge de sa gestion interne.

Un fait récemment démontré suite au classement de la proposition EIP-4844 – également appelée »proto-danksharding » – dans la liste des fonctionnalités « considérées pour l’inclusion (CFI) ». C’est-à-dire appelée à être intégrée lors d’une prochaine mise à niveau du réseau principal au cours de l’année 2023. Et une décision considérée comme historique par Liam Horne, PDG de la structure OP Labs en charge du développement du layer 2 Optimism.

« Rappel : l’EIP-4844 ajoute un nouveau marché de frais à Ethereum pour les données de courte durée. Les cumuls l’utiliseraient pour la disponibilité des données au lieu de détourner le gaz ordinaire. Il s’agit d’un GAME CHANGER pour la feuille de route centrée sur le rollup, car les frais pourraient être réduits d’environ 100x. »

Liam Horne

Dans les faits, cette nouvelle fonctionnalité pourrait donc permettre de réduire par 100 le montant des frais déjà peu élevés sur les layers 2 du réseau Ethereum (en moyenne entre 5 et 10 fois plus bas). Cela grâce à l’intégration d’un nouveau format de transaction appelé « shard blob transactions« . Ce dernier censé « permettre aux données hors chaîne d’être stockées et accessibles temporairement par les nœuds Ethereum » pour répondre aux besoins de scalabilité des applications disponibles sur les layers 2. Tout un programme.

Ethereum

Ethereum dans le viseur de Bruxelles

Nathalie E. - 11 Oct 2022 - 17:43

Décidément l’humeur de l’Union européenne est au contrôle, [...]

Lire la suite >>

Néanmoins, l’intégration prometteuse de cet EIP-4844 n’est pas encore planifiée. Et impossible de dire pour le moment si elle interviendra avant ou après la prochaine mise à niveau Shanghai, dont le principal objectif est d’ouvrir la possibilité de retirer les ETH déposés en staking par les validateurs. Autant dire que l’année 2023 réserve encore un programme chargé pour les développeurs du réseau Ethereum…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche