Metaverse et Gaming

Goldman Sachs promeut crypto, métavers et Web3 en une de son site

25 Mar 2022 - 08:58

L’influente banque d’investissement Goldman Sachs qui a longtemps dénigré le bitcoin et son écosystème est désormais passée, comme nombre d’institutions, de l’autre côté de la barrière. Elle en fait désormais une promotion active, aux côtés du métavers et du Web3, dès la page d’accueil de son site Web redesigné.

Crypto, métavers et Web3 en page d’accueil du site de Goldman Sachs

La section « numérisation » est le bandeau qui saute aux yeux quand on se rend sur le site Web de Goldman Sachs. Normal, il s’affiche en premier, invitant les visiteurs à venir explorer » les mégatendances qui remodèlent les économies ». De fait, le curieux est redirigé vers des pages ayant pour thématique les cryptomonnaies, le métavers et l’univers du Web3 qui se profilent.

Image

Une anomalie dans le monde de la finance traditionnelle ? Une tendance plutôt, qui voit de plus en plus d’acteurs de Wall Street s’emparer de ces sujets et chercher les moyens d’entrer sur ce marché aux perspectives prometteuses. Loin des invectives d’un bitcoin peu pertinent en tant que classe d’investissement et vecteur de blanchiment d’argent sale (dixit le PDG de l’époque en 2017), loin des revirements – un coup, j’ouvre un bureau de trading de dérivés crypto (2018), un coup, je le referme (2019), puis je le réouvre début 2021le Goldman Sachs 2022 semble avoir définitivement succombé aux sortilèges de l’écosystème crypto et à son potentiel dans le Web3.

2021, l’année de l’engagement crypto pour Goldman Sachs

La banque en a pris le chemin tout au long de 2021. Certes, elle ne s’est pas engagée dans le trading de crypto au comptant pour cause d’incertitude réglementaire et d’exigences légales propres à son secteur d’activité, mais elle a multiplié les propositions de produits dérivés. D’abord sur les cryptos majeures, Bitcoin et Ether, mais également en postulant à un ETF DeFi. Et tout dernièrement, en opérant une première transaction OTC, une vente de gré à gré d’option BTC via Galaxy Digital.

Une opération jugée « historique » par certains observateurs. Et qui pourrait de leur point de vue changer le statut du bitcoin aux États-Unis. En effet, l’investissement d’acteurs traditionnels de l’envergure de Goldman Sachs sur le marché crypto serait susceptible de rassurer les instances de régulation comme la redoutable SEC dirigée par le non moins redouté Gary Gensler, et pourrait faire pencher la balance du côté positif pour la régulation à venir.

Un Goldman Sachs qui ne veut plus rater le train

Une orientation espérée par le géant de Wall Street qui a désigné en début d’année, bitcoin comme l’actif le plus performant de 2021.

Néanmoins, en dépit d’une promotion offensive des cryptos, du métavers et du Web3, Goldman Sachs ne propose pour le moment, rien de concret quant à l’offre qu’elle pourrait développer.

Mais sans doute peaufine t-elle sa stratégie. Les institutionnels, on le sait, manifeste un intérêt croissant pour tous les types de produits susceptibles de l’exposer à ce nouvel environnement financier et sa clientèle n’y échappe pas. Mais le mastodonte est en butte à des pesanteurs qui le rende moins réactif que d’autres structures plus petites et plus souples. De fait, et alors que le marché du métavers et du Web3 s’annonce hautement concurrentiel, il pourrait prendre du retard dans la réalisation de ses objectifs. Ce ne serait pas la première fois mais là, ce serait à son corps défendant.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche