Trading

Goldman Sachs reprend goût aux cryptos

03 Mar 2021 - 06:21

Signe indubitable de l’institutionnalisation du marché des cryptos, la banque d’investissement Goldman Sachs va relancer son service de négociation de dérivés crypto qu’elle avait provisoirement activé il y a trois ans.

Le come back de Goldman Sachs dans les cryptos

Alors que le marché des cryptos voit affluer un nombre croissant d’institutionnels et que le coeur du cycle haussier bat son plein avec un Bitcoin oscillant autour des 50 000 $, l’influente et controversée banque d’affaires américaine prépare son retour avec le projet de réouvrir son bureau de négociation crypto dès la mi-mars. Elle proposera, selon Reuters,  des contrats à terme (engagement ferme de vente ou d’achat d’un actif à une date future et des conditions définies à l’avance) et des contrats à terme non livrables, sa propre version de future (produit qui permet aux contreparties de s’entendre sur un montant nominal, une date d’échéance et un cours de change à terme). A terme, elle envisagerait de ne pas se contenter de produits dérivés et d’orienter aussi son offre vers la négociation de vrais Bitcoins.

Le géant de Wall Street qui avait déjà créé ce type de service en 2018, l’avait très vite relégué dans les cartons invoquant trop d’incertitudes réglementaires. Il le ressort donc au moment opportun, se préoccupant visiblement moins d’une régulation qui pourtant se fait toujours un peu attendre, malgré quelques signes encourageants adressés aux banques commerciales américaines.

Quoi qu’il en soit, la banque d’affaires se sera jusque-là montrée plutôt frileuse. Il y a encore encore quelques mois, elle déconseillait à ses clients d’y investir le moindre kopek affirmant que « les cryptomonnaies, y compris le bitcoin, ne constituent pas une classe d’actifs pertinente » . Une position d’arrière-garde qui la voit aujourd’hui suivre les pas d’une institution encore plus ancienne qu’elle – Goldman Sachs a été créée en 1869 – la BNY Mellon. La vénérable vieille dame fondée au 18ème siècle, l’une des plus grandes banques dépositaires au monde avec quelque 41 milliards de dollars d’actifs sous sa garde, s’est en effet montrée plus audacieuse. Elle va proposer un service consacré aux cryptomonnaies dès cette année. Sa plateforme dédiée est déjà en expérimentation.

Manipulation boursière en vue

La survenue tardive de Goldman Sachs n’est pas forcément interprétée de façon positive. Un observateur patenté du marché des cryptos a aussitôt tweeté un graphique n’augurant rien de bon quant à la poursuite de la tendance haussière avec l’entrée en lice du mastodonte financier.

Sauf que la configuration du marché a changé depuis 2018. A l’époque, il était porté par les investisseurs particuliers, ce qui le rendait plus vulnérable aux manipulations des instruments financiers. Aujourd’hui, colonisé par de grands fonds institutionnels, il devient de fait moins malléable. Néanmoins, si à court terme, un Goldman Sachs reprenant goût aux cryptos ne paraît pas un obstacle à la poursuite haussière, à plus long terme, l’objectif reste le même. Assagir Bitcoin, le ripoliner pour en faire une classe d’actif comme une autre et, dans la foulée, favoriser les investisseurs institutionnels au détriment des petits porteurs.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche