Minage

Paraguay – Nouvel eldorado pour les mineurs de Bitcoin ?

19 Juil 2022 - 13:00

L’accueil fait à l’industrie du minage de cryptomonnaies ressemble parfois à une partie de chaises musicales. Avec des pays qui décident d’un seul coup de ne plus en accepter la présence, pour des raisons diverses et bien souvent (a)variées. Et de l’autre côté, certaines nations émergentes toutes contentes de proposer des facilités à ces acteurs incontournables de l’écosystème. Une dynamique bien souvent axée sur la consommation d’énergies vertes ou de surplus gaspillés. Avec comme dernier eldorado possible le Paraguay qui s’apprête à poser les bases d’un cadre légal favorable.

La mobilité n’est pas simplement une vision théorique dans le domaine du minage de Bitcoin. En particulier si l’on considère les multiples revirements politiques de certains pays à son égard. Comme dans le récent cas de la Suède en train de se demander si elle conserve ou non cette industrie sur son territoire. Ou, de manière toujours plus « médiatique », la véritable chasse aux sorcières initiée par la Chine en juin de l’année dernière. Cela alors qu’elle détenait à elle seule plus de 65% de la capacité de calcul (hashrate) allouée au BTC.

Une dynamique également enclenchée par le coût de l’énergie, qui rend la plupart du temps cette activité difficilement rentable depuis la France. Raison pour laquelle les plus importantes fermes de minages déménagent parfois vers des contrées plus accueillantes. En particulier si l’on considère que certains pays font tout pour leur faciliter la tâche, à l’aide de fiscalités attrayantes. Un choix que le Paraguay semble sur le point de concrétiser.

Paraguay – Nouvel eldorado pour les mineurs de Bitcoin

Le Paraguay fait actuellement partie des rares pays considérés comme favorables au Bitcoin. Et sa récente prise de position sur le sujet du minage va très clairement dans ce sens. En effet, le gouvernement vient de finaliser un projet de loi qui détermine un cadre légal et fiscal favorable à cette industrie. Un document rédigé par le Sénat, qui s’inscrit dans une législation plus large incluant également le commerce de cryptomonnaies. Une dynamique enclenchée depuis l’année dernière, dont la dernière pierre consiste à mettre cette activité sous la responsabilité du ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC) local. Mais dont le véritable point final ne sera apporté que par la signature de l’actuel Président, Mario Abdo Benitez.

Minage

Bitcoin - Les sociétés minières ont vendu 100% de leur production de BTC en mai

Hugh B. - 23 Jun 2022 - 09:00

De nombreux indicateurs permettent de définir l’état du marché des [...]

Lire la suite >>

Ce projet de loi sert également et bien évidemment à punir les contrevenants à ces nouvelles directives nationales. C’est-à-dire « les personnes physiques ou morales qui exercent des activités minières ou fournissent des services liés aux cryptomonnaies en dehors du cadre réglementaire de cette loi ». Avec, dans le même temps, une supervision mise en place par le Secrétariat pour la prévention du blanchiment d’argent. Cela afin de s’assurer, entre autres, que l’achat des machines allouées à cette activité se fait de façon transparente et officielle.

Malgré tout cela, la volonté affichée du Paraguay est de devenir une plaque tournante de cette industrie minière du Bitcoin. Cela grâce à une énergie très bon marché et en grande partie issue de sources écologiques. Une nécessité environnementale tout autant que stratégique, afin de démontrer la capacité du réseau du Bitcoin à s’inscrire dans une démarche durable. Et une logique qui pourrait finir par s’aligner sur la politique du Salvador, premier pays au monde à avoir fait du BTC sa monnaie officielle. Mais c’est encore une autre histoire…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche