Cryptomonnaies

MiamiCoin (MIA) – Le CityCoin qui permet de gagner du Bitcoin

03 Août 2021 - 09:37

L’étendue de ce que peuvent permettre de développer les cryptomonnaies et la technologie blockchain semble ne pas connaître de limite. Une réalité que vient de démontrer le projet Stacks (STX), support du tout premier CityCoin officiel. Un jeton dont le lancement est annoncé pour aujourd’hui. Et c’est la « capitale mondiale du Bitcoin » qu’est Miami qui va en tester la version initiale du nom de MIA. Au programme : récompenses en BTC pour ses détenteurs et redistribution de fonds pour le développement d’infrastructures locales. Et tout cela en relation directe au Bitcoin.

Non, Jack Dorsey n’a rien inventé en annonçant vouloir créer une énième itération de la DeFi sur la blockchain du Bitcoin. En effet, d’autres projets se penchent de longue date sur cette possibilité aussi enthousiasmante que difficile à imaginer. Cela en premier lieu car la scalabilité de son réseau est au moins aussi mauvaise que celle de l’actuel Ethereum en attente de sa V2. Et que son but est de fournir une monnaie indépendante de toute structure centralisée, mais en aucun cas d’être cette Money Lego qui permet de tout construire en mode « pour les nuls ».

Et c’est dans ce contexte que va être lancé aujourd’hui le tout premier CityCoin pour la ville de Miami. Destination de rêve dont le maire a récemment déclaré avec un enthousiasme évident qu’elle était la « capitale mondiale du Bitcoin ». Ce qui va donner naissance à une cryptomonnaie d’un nouveau genre qui répondra au ticker de MIA et sera disponible à partie de 19h heure française.

Blockstack – Le Bitcoin (BTC) serait une meilleure solution qu’Ethereum (ETH) pour la DeFi

Le tout porté par le réseau Stacks (STX) dont le but est depuis 2013 de permettre de mettre en œuvre « tous les pouvoirs du Bitcoin ». C’est-à-dire de développer sur sa blockchain des smart contracts et autres dApps dans une version présentée comme « programmable ». Ce qui est de toute évidence chose faite…

Investir dans la ville de Miami

Mais c’est bien le projet CityCoin qui est à l’origine de ce lancement prévu depuis déjà presque un mois. Le tout annoncé par un compte Twitter créé en mai dernier. Et qui ne compte qu’un peu plus de 2100 followers au moment de la rédaction de cet article. Ce qui pour le coup a très clairement des airs de DeFi ! Le tout avec comme point central de communication des récompenses en BTC promises à ses détenteurs et mineurs. Ainsi qu’une part des bénéfices générés qui devraient être reversés à la ville de Miami. Cela pour lui permettre de financer le développement d’événements ou d’infrastructures.

« Les organisations locales peuvent offrir des avantages, des services et des remises aux détenteurs de CityCoins dans le cadre de leurs efforts pour attirer et retenir de nouveaux talents et capitaux. Cela pourrait inclure des réductions sur des événements, des récompenses pour les citoyens les plus performants, une délégation de subventions, des services publics et des améliorations gérés par la communauté, etc. » – CityCoin

Serait-ce donc la naissance d’une nouvelle version des impôts locaux version web3 et cryptomonnaies ? Mais de toute évidence sous une forme plus spéculative que fiscale. Rien n’est moins sûr. En particulier car il s’agit là d’une première expérience pour ce projet. Avec comme ambition affichée de « donner aux communautés le pouvoir d’améliorer et de programmer leurs villes, tout en offrant des récompenses en cryptomonnaies aux particuliers et aux gouvernements municipaux ». Un véritable programme électoral !

Des récompenses en Bitcoin

Et comme tout cela se passe en territoire Bitcoin, les récompenses générées par ces activités se feront inévitablement en BTC. Mais c’est néanmoins la cryptomonnaie du projet Stacks qui permettra d’accéder à la plupart des fonctionnalités liées à ce projet. Ce qui permettra également de gagner des STX en plus du Bitcoin annoncé. Mais avec comme impératif d’en détenir pour pouvoir miner des CityCoins. Une activité dont 30% des revenus seront transférés sur un portefeuille réservé à chaque ville concernée. Et « les 70% restants peuvent être bloqués (staked) pour générer des rendements en STX et/ou BTC ».

Fake ou fuite news – Amazon n’acceptera pas le Bitcoin comme moyen de paiement

Ce tout premier CityCoin est donc présenté comme un investissement réalisé dans la ville de Miami. Avec cet avantage non négligeable de fournir une source de revenus à cette dernière, tout en générant un rendement pour les détenteurs de MIA. Une opportunité qui nécessite cependant de trouver un public. Cela afin de dégager ces « millions de dollars » que le maire de la ville espère voir arriver dans ses caisses. Le tout suite à ce qu’il anticipe comme une « popularité du MiamiCoin » qui reste encore à démontrer.

« Les structures municipales peuvent adopter le Bitcoin et les cryptomonnaies plus rapidement que les nations. Le maire de Miami Francis Suarez expérimente la crypto pour donner à sa ville un trésor productif de Bitcoin. » – Muneeb Ali, PDG de Stacks

Ce MiamiCoin (MIA) devrait donc être disponible en fin de journée (ce 3 août 2021), mais uniquement sur « certains exchanges de confiance ». Cela sans préciser pour le moment – et à quelques heures de ce lancement – quels seront ceux qui répondent à cette exigence. Une seule chose semble certaine, ce ne sera pas sur la plateforme Uniswap. Et rien ne permet de garantir que cela deviendra le succès explosif espéré par le maire de cette ville expérimentale…


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche