Les mineurs vont-ils mettre en danger le réseau Ethereum ?

 Les mineurs vont-ils mettre en danger le réseau Ethereum ?

La question peut sembler quelque peu exagérée au premier abord. Mais elle mérite pourtant d’être posée dans la situation de tension actuelle sur le réseau Ethereum. Une opposition qui ne fait que se durcir entre les mineurs… et le reste du monde. Et qui pourrait être comparée à une tentative de coup d’État version blockchain en cours de préparation. Et pendant que ces derniers parlent d’une « leçon d’éducation » c’est bien l’intégrité même du réseau qu’ils vont finir par menacer pour de bon.

Décidément, l’annonce de la prochaine mise en place de l’EIP-1559 ne passe par auprès de la majorité des mineurs du réseau Ethereum. Une colère incompréhensible de la part des utilisateurs qui y voient une baisse des frais de transaction. Et une dynamique enfin déflationniste sur le marché de l’ETH qui pourrait en faire exploser le prix. Le tout porté par une équipe de développeurs dont le but est d’offrir un outil fonctionnel et non pas une usine à encaisser du cash. Même si ces deux réalités ne sont pas forcément opposables.

Car dans les deux cas, le résultat a toutes les chances d’être le même. Et la véritable différence se trouve dans la hauteur à laquelle les intéressés s’autorisent à regarder vers l’avenir. Une réalité qui se heurte violemment à la vision résolument courtermiste des mineurs. Ces derniers portés par une volonté de tirer un maximum de profits des dernières heures de leur existence. Cela avant le passage effectif à la version Proof of Stake tant attendue. Et encore plus en l’état actuel des choses.

Les dinosaures se rebellent

Et cette opposition actuelle a tout d’un combat désespéré entre l’ancien monde et le nouveau en train de se mettre en place. Une colère qui peut tout de même être présentée comme légitime. Cela du fait de l’importante diminution des revenus des mineurs suite à la mise en place de cet EIP-1559. Mais ce serait oublier que ces derniers engrangent actuellement des fortunes colossales. Ces dernières se comptabilisant en millions de dollars/heure lors des pics les plus importants.

Les mineurs vont-ils mettre en danger le réseau Ethereum ?

Un fait à mettre en parallèle avec l’explosion actuelle des plateformes décentralisées depuis le début de cette année. Ce qui laisse penser que même en baissant, les revenus des mineurs ne sont pas du tout sur le point de s’éteindre. Un constat qui inscrit leur démarche dans un adage très courant de l’univers des cryptomonnaies. À savoir qu’il ne faut pas être trop gourmand au risque de perdre bien plus que ce que l’on espère gagner

Le réseau Ethereum en danger ?

Et c’est très exactement ce qui est en train de se passer. Car bien loin de se calmer cette rébellion prend actuellement une tournure plus qu’inquiétante. Cela avec l’organisation d’un mouvement de contestation dont seule la date peut prêter à sourire. Car c’est au 1er avril prochain que les mineurs souhaitent réaliser ce que l’on peut clairement appeler une démonstration de force. Le tout en appelant à faire basculer la majorité de la puissance de calcul du réseau vers un pool de mining unique. Ce dernier n’étant autre que Etheremine, opposant historique de l’EIP-1559.

Un déplacement censé durer 51 heures, pour symboliser que ce pourcentage est celui qui permet de prendre le contrôle d’un réseau. Mais c’est oublier un peu vite qu’il s’agit également de celui qui permet de perpétrer ces fameuses attaques à l’origine d’une duplication malveillante de la blockchain. Ce que le caractère présenté comme « à but éducatif » de cette opération ne permet pas de rendre moins inquiétant, bien au contraire. 

Car quel intérêt de rassembler en un seul point plus de la moitié de cette puissance de calcul ? Cela alors même que la décentralisation est la principale garantie de la sécurité de ce genre de réseau. Probablement la volonté de montre la taille de son… ignorance des risques encourus. Opération qui ressemble au fait de sortir un fusil chargé – doigt sur la gâchette – au milieu d’une assemblée pour montrer sa détermination au reste du monde. Belle initiative ! 

Il reste juste à espérer que cette limite des 51% ne sera pas franchie. Et que ce rendez-vous du 1er avril restera plus un mauvais canular qu’une démonstration de force effective. Car rien ne permet d’affirmer qu’une fois cette quantité atteinte les choses ne puissent pas prendre un tournure inattendue et bien plus problématique encore…

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

1,725