Jetons NFT

X2y2 – Nouveau vampire d’Opensea avec airdrop de cryptomonnaies X2Y2

17 Fév 2022 - 09:00

Les semaines se suivent et se ressemblent dans le secteur des cryptomonnaies. Avec à chaque fois une nouvelle attaque d’un protocole de la DeFi, la volatilité du Bitcoin qui continue à surprendre tout le monde… et un nouveau vampire de la plateforme Opensea. Une répétition très à la mode dans ce dernier cas. Mais avec quelques différences fondamentales pour tenter d’en faire une version décentralisée débarrassée de l’option wash trading de LooksRare. Et à la clé un nouvel airdrop accessible à TOUS les utilisateurs d’Opensea. Explication…

La plateforme Opensea domine très largement le secteur des NFTs. Avec des volumes mensuels toujours plus importants, et récemment arrivés tout juste sous les 5 milliards de dollars pour janvier dernier. Mais sa position et sa stratégie de développement ne font pas forcément l’unanimité au sein de cet écosystème. En particulier du fait de son caractère très clairement centralisé, dans un style que l’on peut qualifier de Web2. C’est-à-dire basé sur l’achat et la vente classique de ces jetons contre le versement de frais à ajouter à ceux du réseau Ethereum.

Jetons NFT

Artion - La copie vampire d'Opensea qui souhaite "envoyer un message"

Hugh B. - 27 Sep 2021 - 10:46

De nombreuses offres aussi innovantes que variées cohabitent dans le tout [...]

Lire la suite >>

Une situation à l’origine de l’apparition de nombreuses plateformes concurrentes, dont les plus célèbres prennent actuellement la forme de vampires. Ces protocoles décentralisés dont le but est de voler les utilisateurs du leader actuel, à l’aide de stratégies incitatives très alléchantes. Ce qui passe bien souvent par le déclenchement initial d’un airdrop. Mais également par la mise en place d’offres internes aux récompenses volontairement plus intéressantes. Et le dernier amateur de sang frais arrivé dans cette arène porte le nom de X2y2.

NFT – Tokenomics, airdrops et wash trading

Le secteur des cryptomonnaies ne se développe pas uniquement grâce à l’émergence de nouveaux projets innovants. Il s’agit d’un véritable laboratoire monétaire en temps réel, également basé sur le développement de ses tokenomics. Ces stratégies de distribution et/ou de destruction (burn) de cryptomonnaies au centre de son écosystème. Avec comme principal moteur, les intérêts versés à certains utilisateurs en fonction de leurs activités au sein du protocole concerné. Ou les dorénavant célèbres airdrops destinés à les récompenser ou à les détourner de la concurrence déjà en place.

Une dynamique à laquelle ne peut pas participer la plateforme Opensea, puisqu’elle ne possède pas (encore ?) de cryptomonnaie utilitaire dédiée à cette activité. Raison pour laquelle de nombreux vampires voient le jour depuis la fin de l’année dernière. Cela afin de tenter de prendre quelques parts de l’écrasante dominance qu’elle impose sur le marché des jetons NFT. Et la liste ne cesse de s’allonger.

Jetons NFT

LooksRare (LOOKS) - Nouveau leader du (wash) trading de NFT ?

Hugh B. - 13 Jan 2022 - 15:00

Le marché des jetons NFT développés sur le réseau Ethereum est presque [...]

Lire la suite >>

Avec comme dernier exemple important, la plateforme LooksRare (LOOKS) et sa version présentée comme décentralisée. Mais dont la tokenomics permet et encourage le wash trading. Cela afin d’augmenter les récompenses liées aux volumes de transaction effectués, pour le coup totalement artificiels. Avec à la clé un airdrop VIP réservé uniquement aux utilisateurs (très) importants d’Opensea. Mais ça c’était avant X2y2 !

X2y2 – La nouvelle plateforme vampire d’Opensea

Car depuis le début du mois de février, une nouvelle plateforme dédiée aux NFTs vient de voir le jour sur le réseau Ethereum. Elle porte le nom énigmatique de X2y2 et propose d’alléger le fardeau que porte Opensea du fait de son « monopole de plus de 90% de toutes les transactions NFT. » Avec à la clé de nombreux problèmes et scandales, comme dernièrement la censure de la collection des CryptoPunks V1 pourtant disponible sur LooksRare. Ou en fin d’année dernière, des suspicions de fraudes internes liées aux ventes initiales de certaines collections.

Et l’équipe de développement derrière le projet X2y2 expose très clairement ses ambitions d’apporter une solution viable à tous ces problèmes. Mais également de proposer une plateforme plus propre que LooksRare présentée comme opaque, dédiée aux baleines du secteur et propice au wash trading. Raison pour laquelle une tokenomics totalement différente a été imaginée autour de sa cryptomonnaie éponyme X2Y2. Au programme : airdrop, staking et Initial Liquidity Offering (ILO).

X2Y2 – Une tokenomics innovante

Car dans les faits, la cryptomonnaie X2Y2 sera en très grande partie (65%) distribuée sous la forme de récompenses de staking. Avec un bonus de 2% de frais prélevés sur les ventes, reversés aux investisseurs concernés. Cela sans aucun lien avec les volumes enregistrés sur la plateforme. Une cryptomonnaie supportée en amont par une innovante opération d’Initial Liquidity Offering (ILO). Une levée de fonds qui concerne 15 millions de ses jetons X2Y2 (1,5% de sa supply). Et un apport de liquidité estimé à 4,5 millions de dollars. Soit un prix initial fixé à 0,25$ par unité pour une cryptomonnaie qui pointe actuellement à 3,10$ !

Une stratégie qui permet à la cryptomonnaie X2y2 de ne pas débuter en reposant uniquement sur les bénéficiaires de son airdrop. Et de profiter dans le même temps d’une liquidité suffisante sur la plateforme Uniswap pour « encourager un marché plus sain. » Car un pool X2Y2/ETH a été créé avec le montant de cette vente initiale.

X2Y2 – Comment bénéficier de l’airdrop

Tout cela agrémenté d’un classique airdrop à l’attention des utilisateurs de la plateforme Opensea. Mais cette fois – et à la différence de LooksRare – quel que soit le montant des opérations effectuées. Car il suffit simplement d’avoir réalisé ces transactions avant le bloc Ethereum #13916166 pour pouvoir y prétendre. C’est-à-dire avant le mois de janvier de cette année. Avec à la clé un montant estimé en fonction du volume total enregistré lors du snapshot. Et comme « seule » obligation pour en déclencher le versement, le listing à l’identique de tous les NFTs mis en vente sur Opensea, mais à un prix inférieur.

Une opération sous haute surveillance, puisqu’une faille aurait été détectée dans le contrat en lien à cet airdrop. Avec la possibilité de retirer des portefeuilles concernés les NFTs de toutes les collections initialement approuvées. Mais l’équipe de développement de X2y2 affirmait hier que ce bug a depuis été corrigé. Sachant que la réclamation de ces cryptomonnaies n’est pas limitée dans le temps.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche