Le stablecoin DAI – Arme de lutte contre la crise économique en Argentine

 Le stablecoin DAI – Arme de lutte contre la crise économique en Argentine

Les cryptomonnaies stables ont rencontré un succès sans précédent durant cette année 2020 qui s’achève. Une option pourtant pas forcément évidente dans cet univers à la volatilité extrême. Mais une alternative qui se révèle très intéressante face à l’hégémonie des monnaies fiduciaires comme le dollar. Ce que démontre actuellement la forte augmentation de l’utilisation du stablecoin DAI pour lutter contre la crise économique en Argentine. 

Les stablecoins sont très clairement dans le viseur des instances de régulation du monde. Cela car ils offrent une véritable liberté face au déterminisme monétaire imposé par la situation géographique de chaque individu. Le tout sans souffrir d’une volatilité qui peut parfois se révéler plus risquée que l’inflation d’une monnaie locale. Ce qui en fait sans aucun doute l’outil financier numérique le plus apte à connaître une forte adoption dans les années à venir.

Une réalité qui repose sur l’un des marchés ayant connu la plus forte progression pour cette année 2020 dans le domaine des cryptomonnaies. Cela avec des chiffres qui se comptabilisent dorénavant en dizaines de milliards de dollars. Le tout proposant un catalogue d’offres qui ne cesse d’augmenter. Et qui se déclinent selon l’utilité que l’on souhaite en faire ou l’idéologie que l’on a envie d’encourager. 

Le DAI au secours des Argentins

Et dans le domaine, le stablecoin DAI fait figure de chevalier de la décentralisation. Le tout porté par le protocole de la DeFi MakerDAO qui tente de le positionner comme l’outil monétaire central de cet univers. Cela avec un système de génération qui repose sur un principe communautaire et la mise en gage de fonds en collatéral

« Ce marché (des stablecoins, ndlr) a toujours été plus proche du trading et de la spéculation à court terme. Mais nous avons positionné DAI comme un outil de sauvegarde, une proposition plus terre-à-terre. » – Mariano Di Pietrantonio, MakerDAO

Une formule qui le différencie très clairement de son rival et leader du domaine, le controversé Tether (USDT). Ce qui est probablement à l’origine de son adoption grandissante. Et de ce qui ressemble à un véritable plébiscite de la part de la population d’Argentine. Cette dernière en proie à une crise économique et monétaire majeure depuis plus d’un an. 

Une réalité qui a vu le cours du peso local s’effondrer, pour passer de 0,02$ à moins de 0,006$ en l’espace de 18 mois. Cela avec un taux d’inflation annuel supérieur à 30%. Et une restriction du gouvernement qui ne permet d’acheter que 200 dollars américains par individu chaque mois. Tout cela souffrant d’une taxation supplémentaire de 65% par rapport à la cotation officielle. 

Un marché des stablecoins qui explose

Ce succès du DAI repose en grande partie sur une très forte augmentation du volume global des échanges d’actifs numériques sur l’ensemble du territoire de l’Argentine. Le PDG de l’échange de cryptomonnaies argentin Ripio avance des chiffres qui font état d’une multiplication par 20 de ces opérations en relation à des stablecoins pour cette seule année 2020. 

«Cela augmente de mois en mois en raison d’un besoin local de dollarisation et d’un marché haussier des cryptomonnaies qui favorise une adoption plus importante. C’est une tempête parfaite.» – Sabastain Serrano, CEO Ripio

Un mouvement que certains acteurs locaux du secteur des cryptomonnaies attribuent à l’implantation précoce de MakerDAO dans cet écosystème en Argentine. Et qui a enregistré un volume de transactions à hauteur de 2,3 millions de DAI sur le seul mois de novembre.

Une opération qui jusque là prenait la forme d’un achat de DAI avec des pesos, immédiatement revendus en dollars USD. Mais qui depuis peu a éliminé cette dernière étape pour rester sous la forme de DAI. Ce qui n’est pas une mauvaise idée vu la fragilité du dollar USD à l’heure actuelle. 

Hugh B.

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,243