Metaverse et Gaming

Star Atlas – Le crypto-gaming version Solana organise son IEO sur FTX

26 Août 2021 - 10:30

Il est souvent difficile de faire le tri dans la quantité exponentielle de nouveaux projets qui voient le jour dans l’univers des cryptomonnaies. Raison pour laquelle il peut être judicieux de se concentrer sur certains domaines spécifiques. Et l’un des plus porteurs à l’heure actuelle est sans aucun doute le crypto-gaming. Un rapprochement presque naturel de deux domaines totalement numériques. Et que certains envisagent comme l’une des portes d’entrée en train de s’ouvrir à l’adoption des cryptomonnaies. Le tout avec un supplément de NFT qui ne gâche rien à la fête.

La question n’est plus de savoir si l’adoption des cryptomonnaies aura lieu, mais quel chemin elle va emprunter. Car tous les indices sont au vert quant à l’arrivée de cette vague numérique en train de bouleverser l’économie traditionnelle. Un fait confirmé par une récente étude qui affirme qu’elles pourraient remplacer les monnaies fiduciaires d’ici 5 à 10 ans. Et qui s’appuie sur la capacité de ces actifs numériques à intégrer des univers très spécifiques comme ceux des jeux vidéo et du gaming. Cela pour devenir l’économie bien réelle de ces mondes virtuels.

476 millions de dollars – Le jackpot des projets de crypto-gaming

Un constat vérifié par des chiffres récemment publiés sur je sujet. Et qui font état d’une proportion toujours plus importante de parts de ce marché orientées vers la blockchain et les cryptomonnaies. Un jackpot des projets de crypto-gaming qui se comptabilise déjà en centaines de millions de dollars. Mais qui n’en est pourtant qu’à ses balbutiements avec certains succès comme la récente déferlante Axie Infinity (AXS). Ce qui donne lieu à de nombreux nouveaux projets dans le domaine, comme le très prometteur et plébiscité Star Atlas actuellement en cours de développement sur le réseau Solana.

Star Atlas, l’étoile du crypto-gaming version Solana

Le lancement du projet Star Atlas a été officialisé au tout début de cette année 2021. Cela avec comme objectif principal affiché de « perturber l’industrie du jeu vidéo ». Une ambition qui repose en grande partie sur la décentralisation de son jeu présenté comme « massivement multi-joueur », mais qui ne reposera pourtant sur aucun serveur. Une prouesse technique rendue possible par l’utilisation de la technologie blockchain. Et que le co-fondateur du projet Michael Wagner explique comme uniquement possible sur le réseau Solana. Cela en raison des capacités offertes par « sa bande passante semblable à l’Internet moderne » et à ses frais de transaction dérisoires.

« Star Atlas offrira aux joueurs l’opportunité (…) de bénéficier d’avantages économiques grâce à la possibilité de transformer les revenus virtuels générés dans le jeu en revenus réels. Cette intégration optimise les objectifs à long terme de Star Atlas en se connectant à la communauté, à l’écosystème et à la technologie de pointe de Solana. » Michael Wagner, co-fondateur et PDG de Star Atlas

Un projet dont la véritable innovation repose sur sa volonté de rendre la communauté responsable et actrice du développement de cet univers numérique. Cela en reposant sur quatre piliers économiques exposés en détail dans son economics paper :

  • Les jetons ATLAS et POLIS utilisés respectivement comme moyen d’échange et comme outil de gouvernance.
  • Un principe de propriété foncière sous forme de NFT avec une « garantie contre l’accumulation improductive ».
  • Des personnages et objets disponibles sous la forme de jetons NFT.
  • Des ressources abondantes disponibles en créant des jetons ATLAS avec certaines activités.

Tout cela avec comme décors un univers aux graphismes impressionnants et des possibilités de développement in-game qui paraissent illimitées. Ce qui en fait un projet de metaverse « permettant à l’humanité de réinventer son propre avenir ». Tout un programme !

Un partenariat avec Animoca Brands

Des promesses qui semblent avoir été entendues par la société Animoca Brands. Cette dernière décidément très active dans le domaine du gaming associé à la technologie blockchain. Car elle vient d’annoncer il y a peu sa volonté d’entrer dans cette partie de Star Atlas en cours de développement. Cela sous la forme d’un partenariat qui devrait permettre à certaines fonctionnalités de Star Atlas d’être également disponibles sur le réseau Ethereum.

« Animoca Brands, un leader mondial du divertissement numérique, de la blockchain et de la gamification, a officiellement rejoint la communauté metaverse de Star Atlas en tant que partie prenante. (…) Grâce à sa relation avec Animoca Brands, Star Atlas peut étendre l’utilité des fonctionnalités actuelles du jeu aux NFTs et aux smart contracts basés sur Ethereum. » – Star Atlas

Une collaboration qui devrait permettre à Star Atlas d’accéder à la force de frappe d’Animoca Brands. Cette dernière visiblement sous le charme de ce qu’elle présente comme les prémices de « la future économie mondiale des jeux basés sur la blockchain ». Car la volonté de perturber l’industrie du jeu vidéo n’est pas une simple formule dans le cas présent. Et la dynamique qui entoure actuellement ce projet laisse penser que de nombreux amateurs sont attentifs à ce que cela pourrait donner concrètement.

IEO des cryptomonnaies ATLAS et POLIS

Et pour que tout cela soit rendu possible, les jetons ATLAS et POLIS vont bientôt voir le jour. Cela sous la forme d’une Initial Exchange Offering (IEO) qui aura lieu cet après-midi (26 août) à 15h sur la plateforme FTX. Une opération qui nécessite de détenir au minimum 150 jetons FTT bloqués (environ 6750$) pour pouvoir y participer. Ce qui est clairement le problème de l’écosystème Solana, bien souvent réservé à des investisseurs déjà en possession de fonds importants. Car ces 150 FTT n’ouvrent droit qu’à 1 seul ticket. Et il est nécessaire d’en posséder 1 million pour en détenir 6 (au maximum) et avoir plus de chance d’être le gagnant de cette loterie.

« Il y a 2000 tickets d’achat gagnants (360 000 000 ATLAS et 3 600 000 POLIS au total). À 22 heures, nous tirerons au sort les allocations. Les jetons iront aux plus offrants. » – FTX

Cela pour une vente qui concerne 360 millions de jetons ATLAS et 3,6 millions de jetons POLIS. Ce qui représente 1% de la quantité totale qui sera émise à terme pour chacune de ces deux cryptomonnaies. Avec une part importante de cette supply qui restera exclusivement réservée aux récompenses distribuées aux joueurs. Et presque un tiers des jetons POLIS sui reviennent à l’équipe de développement du projet, contre 5% d’ATLAS.

Ce qui n’est pas une garantie de succès ou de bénéfices assurés dans le cadre de ce placement. Car le projet Star Atlas doit encore délivrer un service à la hauteur des promesses ambitieuses auxquelles il prétend. Surtout si l’on considère que d’autres projets avant lui ont promis de révolutionner les secteurs dans lesquels ils se déployaient. Mais avec des résultats parfois très mitigés au final. Ce qui n’enlève rien à l’innovation de ce metaverse nouvelle génération. Ni même à son potentiel de développement si l’adoption d’une communauté enthousiaste est au rendez-vous.


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche