Bitcoin vs anonymat – Pour plus de sécurité vous aurez moins de libertés

 Bitcoin vs anonymat – Pour plus de sécurité vous aurez moins de libertés

Entre fantasmes et réalité, le Bitcoin (BTC) a cette image de monnaie des criminels. Il est vrai qu’il offre une solution de paiement sous les radars des instances de surveillance. Et même s’il n’est pas l’option la plus optimale dans le domaine, son utilisation dans le cadre de transactions illicites est un fait. Mais tout comme le dollar pour les malfaiteurs has been aimant entasser des billets dans leurs buanderies. 

La remise en question de l’anonymat dans l’univers des cryptomonnaies s’habille d’une vertu de lutte contre les paiements illicites et criminels. Cela dans cette logique actuelle de vendre plus de sécurité aux utilisateurs en réduisant la part de liberté que certaines technologies leur apportent. Une manière de pouvoir opposer une suspicion présentée comme légitime dès qu’un individu souhaite protéger sa vie privée

Quoi qu’il en soit, la circulation monétaire ne s’embarrasse pas de ce genre de considérations. Les instances de régulation souhaitent connaître le moindre mouvement d’une valeur partout dans le monde. Un jeu du chat et de la souris que les cryptomonnaies ont rendu plus complexe. Mais c’est sans compter sur la fameuse loi AMLD5 mise en place par l’Union européenne pour lutter contre le blanchiment d’argent qui étouffe actuellement l’univers des cryptomonnaies

LocalBitcoins sous surveillance

La plateforme finlandaise LocalBitcoins est une solution peer-to-peer de longue date offrant la possibilité d’effectuer des transferts de BTC anonymes, sans avoir à sortir son curriculum vitae. Mais un récent rapport a mis en lumière le fait que la majorité des paiements illégaux de Finlande transitaient par son site. 

Une information qui s’est vue renforcée par l’application stricte de l’AMLD5 par la Finlande et de la mise en place de ses nouvelles réglementations commerciales qui ne sont pas très favorables aux cryptomonnaies. Tout cela obligeant LocalBitcoins à réagir pour éviter de se faire sanctionner. 

En résulte la mise en place d’un système de surveillance intégré à ses services. Cela passe par un outil d’analyse des risques et un système de filtration des portefeuilles. La plateforme a également dû arrêter le trading cash-to-crypto et instaurer une vérification de l’identité obligatoire. Les utilisateurs iraniens ne peuvent plus accéder à la plateforme, en raison de l’applications des blocus américains dans le domaine. 

Une mise en pratique stricte de l’AMLD5 qui serait à l’origine d’une baisse de moitié des flux monétaires en provenance du darknet sur les plateformes de type peer-to-peer sur le début de l’année 2020. 

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,171