Jetons NFT

Bullshit ou bullish – Visa achète la CryptoPunk #7610 pour 150 000$

25 Août 2021 - 14:00

Entre FOMO et révolution numérique, l’explosion actuelle du marché des jetons NFT n’a pas finit de faire parler. Une réalité qui pourrait bien inscrire ce bull market en cours dans une version non fongible. Cette dernière directement inspirée de l’explosion des ICOs de sa précédente édition de fin 2017. Et le tout avec sa quantité innombrable de projets aussi loufoques qu’inutiles qui tentent de surfer sur cette manne financière à peine croyable. Un domaine dont l’icône reste le visage pixelisé de ces CryptoPunks aux prix de vente toujours plus élevés. Et ce n’est pas la société Visa qui va dire le contraire…

Parler des NFTs revient à diviser une audience d’investisseurs cryptos en deux camps retranchés. Avec d’un côté ceux qui ne veulent pas en entendre parler. Et de l’autre ceux qui y voient le meilleur moyen de réaliser des bénéfices importants à l’heure actuelle. Le tout avec ce petit supplément d’objet de collection qui excite encore plus, tout autant qu’il efface l’aspect artistique que pourrait avoir ce domaine. Cela au profit d’une recherche de rendements qui devra à un moment laisser la place au sens que cette frénésie peut avoir. Car les jetons NFT ne sont pas seulement ces stickers aléatoires et sans valeur. Du moins faut-il l’espérer…

Un constat qui ne retire rien à la valeur des projets qui en occupent actuellement la vitrine officielle. Avec en tête les historiques CryptoPunks aux prix unitaires qui dépassent les centaines de milliers de dollars. Et un floor price qui ne descend pas en dessous de 70 ETH (210 000$ actuellement) sur la plateforme Opensea.

Un montant qui semble correspondre à leur prix moyen si l’on en croit les données publiées sur le site The Block. Ce qui reste sans commune mesure par rapport à d’autres projets bien plus actifs comme les Bored Apes et autres Meebits. Et qui laisse penser que la société Visa pourrait bien avoir faire une affaire…

Visa achète la CryptoPunk #7610

Car aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est bien dans ce domaine que la société Visa vient de faire parler d’elle. Une nouvelle mise en relation avec l’univers des cryptomonnaies qui n’a rien à voir avec une offre de paiement sur son réseau. Et qui a suscité tout autant de surprise que d’excitation lors de l’annonce de son acquisition de la CryptoPunk #7610. Un achat réalisé le 18 août dernier dans le plus grand secret pour un montant de 49,5 ETH (150 000$ environ). Le tout dans le but de compléter sa collection d’objets historiques en relation à l’évolution des systèmes de paiement et autres outils financiers.

« Au cours des 60 dernières années, Visa a constitué une collection d’artefacts commerciaux historiques – des premières cartes de crédit en papier à la machine zip-zap. Aujourd’hui, alors que nous entrons dans une nouvelle ère de commerce NFT, Visa accueille la CryptoPunk #7610 dans cette collection. » – Visa

Une décision qui permet donc d’inscrire les CryptoPunks dans l’histoire avec une dimension archéologique qui n’est pas étrangère au secteur. Et qui démontre à quel point ces jetons de collection numérique se sont exportés en dehors de la zone crypto au sein de laquelle ils ont vu le jour. Un signe fort de leur adoption en cours qui ne doit cependant pas effacer la fièvre spéculative qui en alimente le marché. Car le but ultime de ce jeu en cours sera de voir ce qui restera encore rentable – et revendable – une fois cette frénésie retombée. Et les paris peuvent déjà être lancés…

Quel impact sur le marché des NFTs ?

Une démarche qui s’accompagne d’un communiqué officiel publié par la société Visa. Cette dernière visiblement soucieuse de « signaler son soutien » à l’égard des multiples acteurs investis dans ce secteur. Cela qu’il s’agisse de ses artistes, développeurs ou collectionneurs toujours plus nombreux. Et qui en fait la première entreprise de cette envergure à franchir officiellement ce pas numérique version NFT. Avec une volonté de « symboliser l’excitation et l’opportunité de ce moment culturel particulier ». Ce qui pourrait presque se traduire par : j’ai FOMO sur un CryptoPunk… mais non, pas une société comme Visa.

« Nous pensons que les NFT joueront un rôle important dans l’avenir de la vente au détail, des médias sociaux, du divertissement et du commerce. » – Cuy Sheffield, responsable cryptographie chez Visa

L’Institut d’Art Contemporain de Miami va exposer son premier NFT : une CryptoPunk intégrant sa collection permanente

Est-ce que cette annonce aura le même effet pour le marché des NFTs que celle qu’a eu l’entrée de PayPal sur celui des cryptomonnaies ? Il est en tout cas certains que le signal est fort quant au succès de ce secteur. Et ce n’est de toute évidence « que le début de notre travail dans cet espace », selon le porte-parole de la société Visa. Une déclaration qui indique que seule une première pierre a été posée dans le cadre de l’investissement qui pourrait suivre.

Ce qui qui insiste sur l’aspect décidément très fédérateur de ces jetons non fongibles qui enregistrent l’une des adoptions les plus importantes de la scène crypto. Et qui n’ont de toute évidence pas encore livré la totalité de ce qu’ils ont à offrir, même en dehors de cet univers.


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche