Dfinity – Qu’est-ce que le projet Internet Computer et sa cryptomonnaie ICP ?

 Dfinity – Qu’est-ce que le projet Internet Computer et sa cryptomonnaie ICP ?

Parmi la quantité de nouveaux projets qui apparaissent en relation aux cryptomonnaies, tous ne se valent pas. Certains semblent très prometteurs, pendant que d’autres n’ont pas plus d’utilité que d’essayer de réaliser des profits rapides. Cela en flirtant parfois de très près avec le simple scam. Une diversité au sein de laquelle se développent des solutions étranges et inclassables. Et pour lesquelles il est difficile de dire s’il s’agit d’une révolution en marche ou d’une baudruche en plein gonflage médiatique. Ce qui est très précisément le cas du projet Dfinity et de son Internet Computer Protocol.

Difficile de passer à côté du récent lancement officiel de la solution Internet Computer de la structure Dfinity. En tout cas si l’on se tourne vers les médias mainstream, car dans le milieu crypto le silence est plutôt assourdissant. Surtout au regard des résultats obtenus pas sa cryptomonnaie ICP qui est immédiatement entrée dans le top 10 par capitalisation boursière. Cela avec un total de 25,6 milliards de dollars de marketcap qui la place devant des projets comme Uniswap (UNI) ou Chainlink (LINK).

Pourtant le doute reste entier quant à la valeur effective de cette solution présentée comme révolutionnaire. En grande partie car cela semble trop beau (et trop gros) pour être vrai. Un peu comme le démarrage d’un épisode de Black Mirror qui va vous vendre le meilleur des mondes possibles grâce à la technologie. À chacun d’inventer ensuite la chute de cette histoire en fonction de ses convictions personnelles. Sauf que là nous sommes dans le monde réel.

Qu’est-ce que le projet Dfinity ?

Pour résumer, le lancement de l’Internet Computer Protocol (ICP) du projet Dfinity a pour ambition de développer un « autre Internet. » Une solution aussi opaque que complexe qui repose sur des mécanismes présentés comme innovants. Cela depuis 2018 et les débuts de sa mise en place effective. Le tout en proposant un réseau d’ordinateurs blockchain sécurisés au même niveau que les smart contratcs actuels. Mais en se basant sur une puissance de calcul issue du Cloud. Cela afin de détacher Internet de sa forme centralisée actuelle. Tout un programme !

« Nous considérons la blockchain comme le remplacement de tout, et nous voulons créer une blockchain publique singulière. (…) Un gigaoctet de stockage sur la blockchain Ethereum vous coûtera environ 5 millions de dollars, alors que sur l’ordinateur Internet, cela vous coûtera moins de 5 dollars. Ce sont donc d’énormes progrès. » – Dominic Williams, fondateur de Dfinity

Filecoin (FIL) – Un web 3.0 décentralisé et nettoyé de toute désinformation ?

Une offre qui surfe sur des annonces aussi étonnantes que (très) optimistes. Et qui promettent de devenir la principale plateforme de calcul de l’humanité pour la construction de logiciels. Le tout avec des versions décentralisées de projets à succès comme TikTok (CanCan), LinkedIn (Distrikt) ou encore WhatsApp (OpenChat). Mais également un tout nouveau système de DeFi bien évidemment plus révolutionnaire.

Avec au centre de tout cela, la volonté de libérer les entreprises de l’emprise des GAFAM. Mais aussi de permettre aux utilisateurs de bénéficier d’une gestion plus sécurisée de leurs données.

Le développement de Dfinity

Le projet Dfinity a rencontré le soutien financier de structures de capital risque de renom comme Andreessen Horowitz et Polychain Capital. Cela avec un apport total qui lui a permis d’être valorisé à plus de 2 milliards de dollars dès la fin 2018. Le tout dans une version rapidement présentée comme faisant partie de la horde agressive des Ethereum killers. Accusations dont se défend depuis des années son fondateur qui explique qu’il « ne s’agit pas nécessairement d’être meilleur que le réseau Ethereum, mais de faire les choses d’une manière différente. »

Ethereum killers – Ces projets en embuscade peuvent-ils tuer la Money Lego ?

Un développement qui aura donc duré plusieurs années. Cela afin de livrer il y a peu cet Internet Computer Protocol au centre d’un écosystème encore difficile à cerner. Un réseau amené à se développer davantage, mais qui repose actuellement sur 48 centres de données indépendants répartis à travers le monde. Chacun d’eux gérant un ensemble de 1300 nœuds. Et avec comme concurrence directe le marché du stockage de données décentralisé qu’est le Cloud. Une industrie en pleine évolution qui pèse actuellement plus de 370 milliards de dollars.

Cet Internet Computer Protocol repose également sur un nouveau langage de programmation de smart contracts du nom de Motoko. Ce dernier présenté comme « le plus performant jamais créé » dans le domaine. Pourquoi rester humble quand l’objectif n’est rien de moins que de créer un monde nouveau ! Peut-être parce qu’à force d’en faire trop, la méfiance finit par prendre le pas sur l’enthousiasme !

« Depuis que nous avons investi dans Dfinity à l’époque (en 2018, ndlr), sa mission est claire : devenir le supercalculateur décentralisé mondial hébergeant la prochaine génération de logiciels autonomes. » – George McDonaugh, KR1

En parallèle de tout cela, une Internet Identity sera déployée au service des utilisateurs. Cela afin de remplacer les mots de passe et les clés cryptographiques jugées peu pratiques. Le tout grâce à un numéro unique assigné à chaque utilisateur et pouvant être public. Ce qui passe par l’utilisation d’une puce électronique TPM réputée inviolable. Et qui ne nécessite qu’un seul appareil soit authentifié pour pouvoir l’être sur l’ensemble du réseau. Quand on parlait d’un épisode de Black Mirror…

La cryptomonnaie ICP

Le lancement de son Internet Computer Protocol a également été l’occasion pour Dfinity de rendre effective sa cryptomonnaie ICP. Cette dernière accuse actuellement une baisse de plus de 50% sur les sept derniers jours. Avec un prix qui pointe à 210$ environ au moment de la rédaction de cet article. Et un plus haut « historique » enregistré à 700$ sur le site CoinGecko. Mais qui a été chercher les 2800$ avec une mèche impressionnante réalisée le 11 mai dernier sur le graphique de Trading View.

Le tout avec une offre globale légèrement inférieure à 470 millions d’unités. Ce qui fait de cette ICP la cryptomonnaie native de cet écosystème qui va permettre d’en régler les frais de transaction. Mais également de participer à un système de gouvernance qui est l’option indispensable de tout réseau effectivement décentralisé. Cela sous la forme de « neurones de vote » qui permettront à terme d’en transférer le contrôle total à la communauté.

Le projet Dfinity propose donc une nouvelle forme d’Internet décentralisée et autonome. Une vision enthousiasmante, mais qui nécessite de réfléchir à deux fois avant de s’y précipiter. Car il va falloir auparavant que cette structure démontre clairement qu’elle est à la hauteur de ses (très) grandes ambitions. Et que tout cela n’est pas juste un soufflet qui pourrait retomber aussi vite qu’il vient de monter. Car ce n’est pas la marketcap qui fait la force d’un projet, mais son adoption effective par une communauté. Une affaire à suivre…


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,688