Ethereum

99,98% d’économie d’énergie – Ethereum 2.0 le futur de la blockchain ?

26 Mar 2021 - 09:21

La saga du développement de la version 2.0 du réseau Ethereum ne cesse de connaître des rebondissements inattendus. Une véritable série ou chaque nouvel épisode semble s’éloigner toujours un peu plus du dénouement que tout le monde attend. Et une intrigue au sein de laquelle les mineurs ont définitivement endossé le mauvais rôle. Cela en devenant les « défenseurs » d’un modèle à la fois obsolète et extrêmement énergivore. Ce qui n’empêche pas cette V2 d’afficher des résultats qui permettent d’espérer le meilleur.

Toute démarche qui tend vers une évolution technologie rencontre sur son chemin l’opposition des bénéficiaires de l’ancien système. Une réalité à laquelle n’échappe pas le tout jeune univers des cryptomonnaies. Et le meilleur exemple n’est autre que la fronde actuelle des mineurs du réseau Ethereum. Ces derniers opposés au déploiement d’une option dont le but est de faire baisser les frais de transactions devenus indécents. Autant dire qu’ils sont seuls face au reste de la cryptosphère.

Un rapport de force qui met en danger le réseau Ethereum et qui n’a aucun sens lorsqu’il est observé de l’extérieur. Mais qui en arrive pourtant au point d’envisager l’option d’un fork. Une scission qui ferait naître un ETH de plus, supporté par plus de 51% des mineurs. Mais dont la seule offre véritable serait de continuer à prélever des frais exorbitants. Une option qui a tout de ridicule et dont le seul intérêt pourrait être le versement de cet hybride au ratio de 1:1 à l’ensemble des détenteurs du véritable Ethereum

Proposition de nom pour ces mineurs aux dents longues : False Expansive Ethereum (FEETH)

Ethereum 2.0 en mode économie d’énergie

Une situation qui est pour le moment tout à fait théorique. Surtout si l’on considère l’ensemble des avantages que le déploiement progressif d’Ethereum 2.0 apportera à sa cryptomonnaie ETH. Et en premier lieu un caractère déflationniste qui pourrait bien en faire exploser le prix. Mais également une plus grande capacité d’adaptation à l’évolution de son réseau (scalabilité). Le tout en reposant sur cette option de staking qui pourrait bien faire de sa nouvelle blockchain un modèle écologique sans précédent. 

Une réalité qui vient d’être mise en avant par la structure d’expertise en sécurité appliquée au domaine de la blockchain du nom de Sigma Prime. Cela sous la forme d’une transaction à valeur de test. Et dont le but était de n’utiliser que des nœuds de validations issus de son réseau Proof of Stake (PoS). C’est-à-dire sans jamais passer par un mineur de son réseau (encore) actuel.


99,98% d'énergie économisée - Ethereum 2.0 le futur de la blockchain ?

« Lighthouse a réalisé sa première transaction de fusion Eth1 & Eth2. Il s’agit d’une transaction ETH utilisant *uniquement* des validateurs de type Proof of Stake. Un pas vers une baisse de 99,98% de la consommation d’énergie d’Ethereum. » – Sigma Prime

Vers un modèle de blockchain écologique

Un chiffre tiré de calculs prévisionnels publiés sur le site de la communauté Ethereum. Et une procédure qui s’inscrit dans la mise en place d’une série d’étapes en vue de la phase 1.5 de la feuille de route de mise à niveau d’Ethereum 2.0. Ce qui correspondra au lancement d’un processus « d’ancrage » qui enclenchera la fusion effective entre les deux réseaux. Une étape d’envergure qui devrait prendre forme dans le courant de l’année et signer le véritable début de la fin pour les mineurs

La réalisation de cette transaction permet de penser que l’une des principales problématiques de la technologie blockchain pourrait bien trouver ici une solution viable. Cela avec des technologies plus  écologiques et économes en consommation énergétique. Un point central souvent montré du doigt pour critiquer le modèle de fonctionnement des principales cryptomonnaies. Et un argument aussi facile que récurent au service des opposants historiques du Bitcoin.


Enjin (ENJ) – Des jetons NFT écologiques et neutres en carbone d’ici à 2030

La structure Sigma Prime indique néanmoins que cela n’est encore qu’une formule de test. Et qu’il reste encore beaucoup de travail avant que la mise en place d’Ethereum 2.0 ne devienne effective. 

Cependant, tout semble indiquer que les promesses pourraient devenir réalité. Surtout si l’on considère que 3,6 millions d’ETH sont d’ores et déjà bloqués dans sa version Proof of Stake. Le tout avec un pourcentage de rendement annuel (APY) actuellement fixé à 8,2%

Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Tout investissement dans le domaine ne doit pas dépasser ce que l’on est en mesure de perdre. Et toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche