Blockchain

Fantom (FTM) – Extinction des burns au profit d’investissements communautaires

28 Juil 2022 - 08:55

La véritable spécificité du secteur des cryptomonnaies est de reposer sur un principe de tokenomics propre à chaque projet. C’est-à-dire une stratégie interne d’émission, de distribution et/ou de destruction inscrite dans son modèle économique. Et, au plus chaud de la hausse généralisée enregistrée l’année dernière, un véritable engouement communautaire et spéculatif pour le principe du « burn ». Cette destruction programmée d’unités d’une cryptomonnaie afin d’en réduire la quantité disponible (supply). Mais de toute évidence, cette tendance semble vouée à s’éteindre pour certains en plein cœur de l’hiver du bear market.

Lorsqu’il est question de parler du burn de cryptomonnaies, c’est sans aucun doute le BNB qui arrive très largement en tête de cette logique pyromane. Avec des destructions trimestrielles aux montants toujours plus importants, au fil du temps. Mais une procédure finalement remplacée par un principe d’auto-burn effectif depuis la fin de l’année dernière. Le tout « afin d’offrir une plus grande transparence et prévisibilité à la communauté ». Mais également une destruction plus mesurée, en relation directe à son utilisation effective au sein de la BNB Chain.

Car c’est un fait avéré, l’incendie spéculatif du burn de cryptomonnaies s’est emparé de cette économie numérique au cours du dernier marché haussier. Avec des formules aussi différentes que les quantités étaient exorbitantes. Cela dans une sorte de concours étrange afin de savoir qui aurait le plus gros montant réduit en fumée. Et face à cette stratégie de la crypto brûlée, une excitation palpable dans les rangs des investisseurs. Ces derniers en train de s’arracher les unités restantes avant que leurs prix ne s’envolent du fait de la rareté enclenchée. Mais ça, c’était avant…

Fantom – La communauté sort les extincteurs

Le marché des cryptomonnaies a cette particularité – en grande partie liée à sa jeunesse – d’être inscrit dans des cycles. Avec le Bitcoin en maître de cérémonie incontesté. Avec un marché des altcoins qui tentent bien souvent de résister à ses humeurs, pas plus prévisibles que simples à anticiper. Et quand la hausse est au rendez-vous, l’excitation s’empare de cet écosystème à la tête de fortunes numériques irréelles. Au point de voir apparaître un peu partout de nombreux incendies, afin de faire monter encore plus cette tendance. Mais toute cette chaleur artificiellement créée n’a pourtant pas empêché l’arrivée du bear market…

Stablecoins et MNBC

fUSD - Déploiement sous haute tension du stablecoin natif du réseau Fantom

Hugh B. - 24 May 2022 - 11:00

C’est une véritable crise de confiance qui secoue actuellement le [...]

Lire la suite >>

Une stratégie de la montgolfière, dont les flammes enclenchent l’ascension. Cette dernière adoptée, entre autres, par la blockchain Fantom (FTM) dans le carde de ses frais de transaction, réglés à l’aide de sa cryptomonnaie FTM. Ces derniers détruits à hauteur de 30% lors de chaque opération enregistrée sur son réseau. Tout cela selon le principe de la rareté comme moteur mécanique de la hausse des prix. Une logique très intéressante lorsque le cours du FTM dépassait largement les 2$ l’unité. Mais un peu moins facile à digérer lorsqu’il plafonne sous les 0,50$ depuis des semaines. Raison probable de la récente décision communautaire de sortir les extincteurs.

Fantom – Moins de burn, plus de vault

En effet, une récente proposition vient d’être soumise au vote communautaire sur le réseau Fantom. Cela au sujet d’une baisse de 10% du ratio de destruction actuel des frais de transaction (30%). C’est-à-dire une réduction de 1/3 de cette quantité jusque là réduite à néant. Tout cela dans le but de placer ces fonds numériques en FTM dans un coffre-fort (vault) communautaire du nom de « Ecosystem Support Vault ». Et comme son nom l’indique, ce dernier sera dédié au « soutien de l’écosystème ». Tout cela sous gestion d’un Special Fee Contract (SFC) 16 « contrôlé par les validateurs et intervenants via un principe de gouvernance et de propositions ».

« Dans le cadre de l’évolution continue de Fantom vers la décentralisation, cette proposition habilite la communauté Fantom de validateurs et de jalonneurs par le biais d’un coffre-fort de soutien de l’écosystème on-chain. Ce coffre-fort fournira une voie alternative via des décisions prises par la communauté pour le financement de projets, d’idées et de créations sur le réseau Opera.« 

Proposition, Fantom

Un vote réglé avant même la date limite imposée, car plus de 99,75% de tous les votes exprimés sont déjà en faveur de ce plan. Et il suffisait d’obtenir 55% d’approbation communautaire pour accéder au quorum nécessaire à sa validation effective. Cela est donc acquis, le réseau Fantom ne détruira dorénavant plus que 20% de ses frais de transaction. Reste à savoir combien cela pourra représenter à terme et au cours de cette période glacière sur le marché des cryptomonnaies.

Finance Décentralisée (DeFi)

Gouvernance vs DeFi - Les "politiciens de protocoles" prennent-ils le pouvoir ?

Hugh B. - 27 Aug 2021 - 10:29

La DeFi offre un environnement décentralisé censé en assurer [...]

Lire la suite >>

Et vu le contexte actuel, cela ne devrait déranger personne. Car la tendance est clairement plus à la construction qu’à la spéculation. Et suite à la création de ce coffre-fort communautaire, les projets du réseau Fantom pourront demander des financements. Cela en passant par un principe de propositions soumises sur le portail de gouvernance de Fantom. Et un vote communautaire qui décidera des heureux élus. Espérons juste que des baleines n’en profiteront pas pour s’octroyer des fonds à l’aide du détournement de votes communautaires. Une affaire à suivre…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche