Blockchain

Sécurité ou rentabilité ? Aave coupe les ponts avec le réseau Fantom (FTM)

08 Août 2022 - 13:30

Durant l’année passée, la fièvre de l’interopérabilité s’est emparée du secteur des cryptomonnaies. Avec la multiplication de bridges dressés entre les différentes blockchains pour permettre de transférer ses fonds numériques d’un réseau à l’autre. Une dynamique très intéressante pour les investisseurs. Et un pas de géant pour ces différents écosystèmes jusque là fortement isolés les uns des autres. Mais c’était oublier un peu trop vite la raison principale de cette absence de communication nécessaire afin d’assurer une sécurité optimale. Et c’est actuellement le protocole Aave (AAVE) qui initie un retour en arrière stratégique, suite à une restriction importante de ses relations avec le réseau Fantom (FTM).

Parfois, certains élans communautaires prometteurs se heurtent à des réalités bassement techniques. Comme dans le cas de ces bridges censés permettre de faire passer des cryptomonnaies en toute sécurité d’un réseau à un autre. Une idée révolutionnaire, au moins sur le papier. Mais en pratique, la porte ouverte à une succession d’attaques aux montants astronomiques sur les derniers mois. Le dernier en date intervenu le 2 août dernier, avec le cas du Nomad Bridge délesté de 190 millions de dollars en quelques heures.

Mais la plus importante attaque jamais enregistrée reste celle dont a été victime le bridge Ethereum de la sidechain Ronin (RON) du jeu Axie Infinity (AXS). Avec un montant détourné supérieur à 600 millions de dollars. Et une facture totale pour l’ensemble de ces exploitations de passerelles déjà estimée à plus de 1 milliard de dollars pour l’année en cours. Autant dire que des questions de sécurité évidentes se posent vis-à-vis de ces formules interchain. Et c’est très exactement le constat que semble avoir fait la communauté du protocole Aave au sujet de sa liaison avec le réseau Fantom (FTM).

Blockchain

Fantom (FTM) - La formule 1 des blockchains appliquée aux smart contracts

Hugh B. - 06 Jul 2021 - 11:00

Les alternatives au réseau Ethereum se bousculent actuellement pour tenter [...]

Lire la suite >>

Aave coupe les ponts avec le réseau Fantom

L’information est aussi soudaine qu’inattendue. Mais en même temps, elle n’a rien de véritablement surprenant au regard de l’actualité de ces dernières semaines. En effet, le protocole Aave annonce sa volonté de couper les ponts avec le réseau Fantom (FTM). Cela par le biais d’une proposition (ARC) de gouvernance publiée le 2 août dernier, date de l’attaque du Nomad Bridge. Et, dans les grandes lignes, une volonté affichée de suspendre toutes les intégrations basées sur ce layer 1. Ces dernières passant principalement par l’utilisation du bridge Multichain (anciennement Anyswap – ANY).

« Cet ARC propose de geler le marché Aave V3 Fantom, permettant aux utilisateurs de rembourser leurs dettes et de se retirer mais bloquant les dépôts et les emprunts supplémentaires sur ce marché. Après l’événement du pont Harmony et le récent exploit du pont Nomad, la communauté Aave devrait considérer les risques/avantages de maintenir un marché Aave V3 actif sur Fantom car ce réseau dépend du pont Anyswap (Multichain). »

Aave

Dans les faits, cette fermeture concerne toutes nouvelles opérations d’emprunt et de dépôts sur le protocole Aave via le réseau Fantom. Mais les opérations ouvertes restent toujours actives. C’est-à-dire, « le remboursement de la dette, les liquidations, les retraits et les modifications des taux d’intérêt ». En dehors de cela, plus rien ne sera possible. Et la raison invoquée est simple : le jeu ne vaut pas la traversée de cette passerelle jugée trop risquée. Car la motivation principale de cette proposition est de considérer « le rapport risque/rendement déséquilibré du maintien du marché Aave V3 sur Fantom« .

Aave – Sécurité ou manque de rentabilité ?

En effet, la principale raison mise en avant est le risque potentiel que représente le passage de ce bridge dressé vers le réseau Fantom. Sachant que le protocole Aave en détient également d’autres vers Avalanche (AVAX) et plusieurs layers 2 comme Polygon (MATIC), Optimism (OP) et Arbitrum. Mais dans les faits, c’est bien plus – ou au moins également – la rentabilité effective de cette relation qui semble animer la mise en place de cette proposition.

En effet, selon les chiffres publiés dans cette dernière, ce marché ne représente que 2,4 millions de dollars de position d’emprunt ouverte. Soit l’équivalent de 300$ de frais quotidiens à percevoir et… seulement 30$ pour le trésor du protocole Aave. À titre de comparaison, sa version historique sur Ethereum rapporte actuellement 327 000$ par jour et plus de 130 000$ pour celle déployée sur Avalanche il y a tout juste une année…

Stablecoins et MNBC

Aave - Le lancement du stablecoin GHO plébiscité à 99,9% par la communauté

Hugh B. - 01 Aug 2022 - 09:00

Pendant que certains projets disparaissent avec la baisse du marché des [...]

Lire la suite >>

De plus, « ce marché n’est actuellement pas supporté par le module Aave Safety ». Ce qui revient à dire qu’en cas de défaillance du bridge vers Fantom, les utilisateurs se retrouveront « avec des actifs d’une valeur égale à 0 ». Autant d’éléments qui permettent d’expliquer la décision du protocole Aave. Surtout si l’on considère qu’il représente le 4e projet le plus important de la DeFi actuelle, en valeur totale. Raison pour laquelle il n’a pas besoin de s’imposer des risques démesurés – même hypothétiques – pour un marché qui ne rapporte presque rien.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche