Cryptomonnaies

Airdrop OpenDAO (SOS) – Un cadeau de Noël pour les utilisateurs d’Opensea

27 Déc 2021 - 09:00

Difficile de passer à côté du battage crypto-médiatique provoqué par l’airdrop inattendu de la cryptomonnaie SOS. Un déversement réalisé en plein cœur de ces fêtes de Noël, sous la forme de centaines de millions de jetons. Et dont les bénéficiaires ne sont autres que les nombreux utilisateurs réguliers de la plateforme Opensea. Avec des montants vertigineux en nombre d’unités reçues, mais pas toujours une fois la conversion en dollar effectuée. Et comme à chaque fois dans ce genre de cas de figure, plusieurs questions récurrentes auxquelles il est aussitôt nécessaire de répondre, une fois ce cadeau bien réceptionné. Comme par exemple : qu’est-ce que je dois faire de cet argent gratuit ?

Cette année, les fêtes de Noël ont été généreuses avec les amateurs de jetons NFT. Car en plein week-end de réveillon familial, la structure OpenDAO a annoncé un airdrop de cryptomonnaies SOS. Une Organisation Autonome Décentralisée (DAO) jusque là inconnue au bataillon, mais armée d’une supply « shibiesque » (c’est un néologisme) de 100 000 milliards de jetons. Et dont 50% sont destinés à cette opération d’envergure toujours en cours. Avec comme unique cible, les utilisateurs de la plateforme Opensea, avant et jusqu’à la date du 23 décembre dernier.

Et comme une bonne nouvelle ne se présente jamais seule, cette opération a pu bénéficier de frais du réseau Ethereum presques acceptables. Avec une procédure de réclamation dont la douloureuse ne dépassait pas les 15$ (ce qui reste obscène). Presque un second cadeau pour un airdrop dont le montant moyen s’élevait à 26 millions de jetons SOS par adresse concernée. Soit un peu plus de 200$ au moment de leur versement, mais à peine plus de 150$ actuellement. Et avec de (très) grandes variations entraînées par l’activité exercée sur la plateforme Opensea. Mais que faire de ces fonds une fois installés dans son portefeuille ?

OpenDAO et son airdrop de jetons SOS

Avant de continuer plus en avant, il peut être judicieux d’aller vérifier son éligibilité à cet airdrop sur le site OpenDAO. Une procédure qui concerne chaque adresse Ethereum entrée en relation avec la plateforme Opensea, avant le 23 décembre dernier. Et dont le contrat a entre temps été vérifié par certains membres de la communauté, soucieux de ne pas tomber dans une énième arnaque trop alléchante.

« Le jeton SOS peut être réclamé et échangé en toute sécurité. Il n’y a rien d’anormal caché dans le contrat. Vous pouvez jeter un oeil à OpenZeppelin contrats types ici : https://openzeppelin.com. Ceci n’est pas une approbation du SOS en tant que réserve de valeur, simplement en tant qu’interaction sûre. »

0xQuit

Car il reste actuellement 22,8% de bénéficiaires dont les fonds n’ont pas encore été réclamés. Soit un peu plus de 11 400 milliards de jetons SOS en attente de leurs destinataires. Le tout pour un montant de 67 millions de dollars à son cours actuel (0,00000587$). Et cela peut rapporter gros, car cette distribution est basée sur le nombre total de transactions (ratio de 30%) et le volume de transactions sur ETH, DAI et USDC (ratio de 70 %) effectués sur Opensea. » Avec une date finale de réclamation fixée au 30 juin 2022.

OpenDAO et son airdrop de jetons SOS

En effet, même si la moyenne de cryptomonnaies SOS versées tourne aux alentours des 200$, certaines adresses ont touché bien plus. Avec des sommes parfois équivalentes à plusieurs dizaines de milliers de dollars, lorsque son cours frôlait les 0,00001$ ce 25 décembre. Mais pour le moment, une courbe de prix qui reste assez stable compte tenu de sa provenance. Car le plus souvent, ce genre de procédure se solde par une revente massive afin de bénéficier des fonds pour d’autres opérations. Mais que faire dans le cas présent ?

Qu’est-ce que le projet OpenDAO et son SOS ?

Peu importe qu’il s’agisse d’un airdrop, la question reste la même que pour tout investissement dans le domaine des cryptomonnaies. C’est-à-dire, savoir quoi faire de ces fonds sortis de nulle part. Car, malgré les apparences, ce projet OpenDAO n’est absolument pas en lien avec la plateforme Opensea. Et il semble important de le préciser, dans la mesure où son opération se concentre exclusivement sur l’activité et les utilisateurs de cette plateforme leader dans le secteur des NFTs. Avec le risque d’une confusion de la part de certains investisseurs trop excités. Mais n’est-ce pas le but ?

Car cette structure OpenDAO semble avoir un projet. Le tout présenté sur son site Internet, sous la forme d’une part de 20% de ses fonds alloués au soutien du marché des jetons NFT. Ce qui implique une indemnisation des victimes d’arnaques dans le domaine. Ou encore des subventions pour les développeurs et autres artistes de cette communauté. Une déclaration d’intention sans plus d’explications apportées à sa mise en pratique effective. Mais dont la véritable vocation semble être la création d’une plateforme concurrente à Opensea. Et tout devient plus clair…

« OpenDao s’associe à Xdotxyz , une place de marché NFT décentralisée qui appartient aux créateurs et collectionneurs de NFT. Cette X marketplace versera 25% de ses cryptomonnaies à la communauté SOS. Les utilisateurs pourront bientôt mettre leurs SOS en staking pour réclamer des jetons veX qui donnent des droits de gouvernance.« 

OpenDAO

Un vampire de la plateforme Opensea ?

Il ne s’agit donc pas d’un simple airdrop à l’attention des utilisateurs de la plateforme Opensea. Mais de toute évidence bien plus d’une tentative de séduction à leur égard, à coup de millions de SOS. Cela dans le but probable de les attirer vers un de ces vampires dont le DEX Sushiswap est devenu le symbole dans le secteur de la DeFi. Et dont l’objectif est de voler les volumes de transaction et la communauté afin de construire une alternative présentée ici comme (plus) décentralisée. Et même si rien ne permet encore de l’affirmer, cela donne un tout autre sens à ce largage très médiatique.

Plateformes d'échanges

Opensea prépare son entrée en bourse face à la colère de ses utilisateurs

Hugh B. - 07 Dec 2021 - 11:00

La situation actuelle du marché des cryptomonnaies se trouve à une charnière [...]

Lire la suite >>

Car la plateforme Opensea ne s’est pas fait que des amis sur le chemin de son leadership dans le secteur des NFT. Et cette plateforme alternative pourrait être l’une des principales raisons de la stabilité apparente de la cryptomonnaie SOS. Avec des investisseurs plus contraints que consentants, mais dans l’expectative. Et dont les plus gros détenteurs ne semblent pas pressés de revendre. Cela afin de voir si les incitations de staking proposée par cette plateforme X ne pourraient pas faire gonfler encore un peu plus cette enveloppe providentielle. Une affaire à suivre…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche