Finance Décentralisée (DeFi)

MakerDAO vs a16z – La DeFi en pleine guerre de décentralisation

19 Oct 2022 - 12:00

S’il y a bien une conséquence importante à la campagne de censure menée contre le mixeur Tornado Cash, elle s’exprime dans les rangs de la communauté de MakerDAO. Avec un fondateur, Rune Christensen, en train de tenter d’échapper à cette dérive en accentuant la décentralisation de son protocole. Cela, il faut bien l’admettre, parfois de façon assez étrange. Et de l’autre côté, la structure de capitale risque Andreessen Horowitz (a16z) visiblement bien décidée à lui mettre des bâtons dans les roues. Explications…

L’alignement de dominos ébranlé par l’affaire Tornado Cash est très rapidement arrivé jusqu’aux portes du protocole MakerDAO (MKR). En effet cet acteur historique de la DeFi tente actuellement de réagir à cette faille de censure en train de gangréner peu à peu la nouvelle version du réseau Ethereum. Le tout très clairement accéléré par la décision de la société Circle, émettrice du stablecoin USDC, de participer à cette mascarade sans même y avoir été obligée.

Avec comme dernière conséquence en date, la décision surréaliste du fondateur de MakerDAO, Rune Christensen, d’investir 500 millions de dollars dans des bons du Trésor américain et des obligations d’entreprises. Cela afin de renforcer le bilan de son stablecoin DAI, pourtant fer de lance décentralisé de cette économie de la stabilité numérique. Une sorte de crise existentielle version DeFi quelque peu décousue. Et dont le dernier chapitre voit apparaître une opposition frontale de l’un de ses puissants investisseurs historiques : Andreessen Horowitz (a16z).

MakerDAO – En pleine crise de décentralisation

Les modifications internes qui bousculent actuellement la communauté de MakerDAO s’inscrivent dans le plan Endgame mis en place par Rune Christensen. Avec comme objectif principal d’essayer de garantir la décentralisation de ce protocole contre les dérives actuelles initiées suite à l’affaire Tornado Cash. Mais également de protéger l’intégrité de son stablecoin DAI, en tentant de lui faire prendre une certaine distance vis-à-vis du dollar sur lequel il est pourtant adossé.

Stablecoins et MNBC

MakerDAO - Le stablecoin DAI doit prendre ses distances avec le dollar

Hugh B. - 13 Aug 2022 - 09:00

La récente affaire Tornado Cash n’a pas fini de faire trembler le [...]

Lire la suite >>

Une campagne visiblement considérée par certains comme plus idéologique que véritablement bénéfique pour la croissance économique de MakerDAO. En tout cas par ceux qui privilégient le rendement à la décentralisation et qui feraient peut-être mieux de rester dans le Web2 qui leur va si bien. Car, malgré la tendance actuelle, ce principe fondateur n’est pas un simple détail de parcours dans le développement du secteur des cryptomonnaies. Et sans cette donnée, cette économie numérique n’a pas plus de sens que sa version traditionnelle. Quoi qu’il en soit, le débat est ouvert… au point de déclencher une division importante au sein de la communauté.

« Actuellement, MakerDAO est aux prises avec les compromis entre la croissance du protocole ou son durcissement contre les risques réglementaires. La décentralisation doit jouer un rôle bien sûr, mais un petit, un produit décentralisé ne résout pas réellement le problème du marché pour les personnes qui en ont besoin. »

Dustin Teander, Messari

MakerDAO – Des MetaDAO qui ne passent pas

Mais le véritable point de rupture dans le cadre de cette campagne Endgame est la mise en place de structures identifiées sous le nom de MetaDAO. Le but : fractionner la gestion de la gouvernance du protocole en unités plus petites afin de remplacer le « Core Unit » actuel. Cela encore une fois afin d’augmenter sa résistance à la censure en renforçant son modèle de décentralisation. Mais de toute évidence, cette option ne convient absolument pas à la structure de capital risque a16z. Car comme l’explique l’un de ses partenaires, Porter Smith, « l’introduction de MetaDAO ne conduira pas à plus de résilience organisationnelle d’un point de vue strictement juridique. »

Est-ce la véritable raison de ce désaccord ? Car les choses ne se résument peut-être pas aussi simplement à une problématique juridique. En effet, l’une des conséquences de cette division de la gestion de gouvernance pourrait être une réduction importante du pouvoir communautaire détenu par Andreessen Horowitz. Ce dernier connu pour ses positions très (trop) importantes dans de nombreux protocoles centraux de la DeFi. Au point d’être devenu à lui seul le symbole d’une nouvelle espèce d’investisseurs dans le domaine, connus sous le nom de politiciens de protocoles.

Stablecoins et MNBC

MakerDAO - Le stablecoin DAI doit prendre ses distances avec le dollar

Hugh B. - 13 Aug 2022 - 09:00

La récente affaire Tornado Cash n’a pas fini de faire trembler le [...]

Lire la suite >>

Quoi qu’il en soit, deux propositions ont été ouvertes au vote afin de départager la communauté sur cette question. Et au moment de la rédaction de cet article, c’est la mise en place de MetaDAO qui semble pour l’instant l’emporter. Une affaire à suivre…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche