Cryptomonnaies

MetaMask s’oppose à ses copies commerciales comme celle du navigateur Brave

22 Août 2020 - 15:00

Quel que soit le milieu, le principe de distribution ouverte des savoirs finit toujours par se heurter à des profiteurs peu scrupuleux. C’est ce qui arrive au célèbre et très populaire portefeuille MetaMask. Une réalité qui le force à réagir pour pouvoir continuer à se développer tout en jouant dans la cour de ceux pour qui l’open source rime avec self service. Et pour cela il va devenir payant.

Le portefeuille MetaMask est un incontournable de l’univers des plateformes décentralisées (DEX) et de l’écosystème d’Ethereum. Il est le partenaire idéal des swaps et se marie avec toutes les applications décentralisées (dApps). Cela en offrant un environnement sécurisé au milieu de la jungle actuelle des jetons ERC-20.

Un succès qui fait se son code open source une véritable aubaine pour les développeurs désirant mettre ce genre de service en place en se reposant sur une base solide. En particulier du fait que tout cela est gratuit et ne nécessite presque aucune autorisation. Malheureusement, cette générosité s’accompagne souvent de profiteurs qui viennent se servir pour développer ce qui va devenir un concurrent sérieux. Le tout en réalisant des bénéfices qui pour le coup n’auront rien d’open. 

MetaMask met en place une licence limitée

Une réalité qui oblige l’équipe de développement du portefeuille MetaMask à réagir. Elle vient d’indiquer hier dans un post sur Twitter que son son code open source a migré vers une formule de type limitée. Une modification présentée comme nécessaire à la pérennité du projet et permettant de faire face à la « nouvelle vague d’utilisateurs » qui arrive. 

« À partir d’aujourd’hui chez MetaMask nous publierons notre travail sous une nouvelle licence. Pour les utilisateurs finaux et les développeurs d’applications cela n’aura aucun impact. Mais cela nous aidera à protéger notre viabilité à long terme. » – MetaMask


MetaMask passe sous license payante

Dans les faits, cela implique que tout développement d’une offre de portefeuille reposant sur le code de MetaMask et s’adressant à un public de plus de 10 000 utilisateurs uniques mensuels ne sera plus possible librement. Une modification qui cherche à empêcher les structures commerciales d’utiliser son code gratuitement. Car il n’est jamais agréable d’être le dindon open source de la farce. 

« Pour les développeurs qui copient, modifient ou bifurquent la base de code MetaMask à des fins commerciales, nous vous invitons à entamer une conversation avec nous pour voir comment nous pouvons trouver une voie à suivre ensemble.« 

Remercions le navigateur Brave

Une nécessité enclenchée par les mauvaises manières du navigateur Brave qui commence à cumuler les faux pas dans le domaine. En effet, il a récemment développé une formule de portefeuille de cryptomonnaies intégrée à ses services. Une bonne idée sur le papier, mais qui repose visiblement sur un fork du code open source de MetaMask. Le tout en rendant l’utilisation de ce dernier volontairement compliquée, selon Jacob Cantele, membre de son équipe de développement.  


MetaMask vs Brave

Une affirmation étayée sur Twitter avec une capture d’écran qui présente une situation que tous les utilisateurs de MetaMask sur Brave auront rencontré depuis quelques jours. Le tout agrémenté d’un beau bouton rouge vif incitatif qui apparaît à chaque utilisation de MetaMask pour vous rediriger vers l’offre de Brave.

« Nous devons être en mesure de rivaliser avec les navigateurs qui ont réalisé des forks de MetaMask et qui les mettent en avant tout en rendant MetaMask difficile à utiliser, même lorsqu’il est clairement installé. » – Jacob Cantele, chef de produit de MetaMask

Une belle démonstration de ce à quoi peut ressembler un univers technologique open source en plein développement lorsqu’il se heurte à la réalité capitaliste. Quoi qu’il en soit, les services de MetaMask resteront gratuits pour les utilisateurs qui ne verront aucune différence. À part peut être sur Brave, s’ils cliquent sur le gros bouton rouge !


affiliation Brave scandale

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche