Blockchain

Polygon (MATIC) revendique la « neutralité carbone » de son réseau

22 Juin 2022 - 09:00

L’écologie a tendance à condamner un peu trop rapidement tout ce qui touche aux innovations numériques. En particulier lorsqu’il s’agit des cryptomonnaies, reléguées sans autre forme de procès au rang de pollueuses inutiles. Avec comme pire ennemi le Bitcoin et sa consommation énergétique. Cette dernière jugée obscène par ceux qui ne savent même pas à quoi il sert ou comment il fonctionne. Et alors même que de nombreuses initiatives tentent d’en réduire l’impact environnemental depuis déjà plusieurs années. Une réalité qui touche également les réseaux de type Proof of Stake (PoS). Raison pour laquelle le projet Polygon (MATIC) annonce une toute nouvelle « neutralité carbone » enfin atteinte.

Il faut être clair, la technologie blockchain et les cryptomonnaies ne peuvent pas s’extraire des exigences environnementales actuelles. Néanmoins, et contre de nombreux préjugés tenaces, cette nécessité est déjà prise en compte depuis des années. Avec des solutions écologiques adaptées aux besoins de ces réseaux, dont le plus gourmand reste très clairement le modèle Proof of Work (PoW) du Bitcoin. Et la plupart du temps, une estimation de leur « pollution » inversement proportionnelle à l’intérêt porté à cette innovation économique et monétaire.

Une situation qui ne cesse pourtant d’évoluer. En particulier dans le domaine des blockchains de type Proof of Stake (PoS) définitivement moins gourmandes en énergie. Ces dernières en capacité de revendiquer des consommations maîtrisées et de plus en plus basses, dans certains cas d’utilisations spécifiques. Mais depuis hier, c’est bien l’ensemble du réseau Polygon (MATIC) qui entre dans une nouvelle ère. Car il indique avoir « franchis la première étape de son développement durable, en atteignant la neutralité carbone. »

Polygon (MATIC) – Un réseau neutre en carbone

La démarche du réseau Polygon vers une neutralité carbone date déjà de plusieurs mois. Avec un engagement de 20 millions de dollars officialisé en avril dernier, afin d’obtenir ce résultat. Une annonce qui avait donné lieu à la publication d’un Green manifesto pour en définir les étapes importantes. Et dans les faits, une volonté affichée par l’équipe principale du projet « d’éliminer toute la dette carbone du réseau depuis sa création. » Cela afin de rendre cette blockchain « positive pour le climat » à l’avenir.

Blockchain

Polkadot - Champion énergétique des blockchains Proof of Stake (PoS)

Hugh B. - 08 Feb 2022 - 15:00

La consommation d’énergie en relation à la technologie blockchain est [...]

Lire la suite >>

Un programme visiblement respecté, puisque seulement deux mois plus tard la première étape de cet objectif semble avoir été atteinte. Cela dans le cadre de sa « série d’initiatives communautaires visant à utiliser Web3 pour créer un avenir plus durable pour tous. » Avec en première ligne, une stratégie de « retrait des crédits carbones on-chain » dont la mise en place est effective pour sa blockchain.

« Polygon a fait un premier pas important vers le bilan carbone négatif avec le retrait de 400 000$ de crédits carbone, représentant 104 794 tonnes de gaz à effet de serre. Soit l’intégralité de la dette CO2 du réseau depuis sa création. »

Polygon

Polygon + ClimatDAO = compensation carbone

Une initiative mise en place avec la participation de la structure ClimatDAO. Un « collectif décentralisé d’écologistes, de développeurs et d’entrepreneurs » reconnus pour leur engagement en faveur de l’environnement dans le domaine de la technologie blockchain. Et une manière d’apporter de la transparence dans un secteur de la compensation volontaire présenté comme très opaque.

Bitcoin

Le Brésil lance un premier ETF Bitcoin "vert"

Nathalie E. - 09 Aug 2021 - 10:42

Le Brésil n’en est pas à sa première en matière d’ETF Bitcoin [...]

Lire la suite >>

C’est-à-dire le marché des fameux crédits carbone (1 tonne de CO2 neutralisée) utilisés comme monnaie pour investir dans des projets qui permettent une diminution des gaz à effet de serre (GES) présents dans notre atmosphère. Et dans le cas de Polygon, des investissements dans la conservation forestière au Belize, un parc éolien en Inde et la protection de l’Amazonie, entre autres…

« La technologie Blockchain rend la compensation carbone particulièrement puissante, car les crédits carbone de n’importe quel volume peuvent être retirés en toute transparence. (…) En compensant les émissions historiques de l’ensemble de son réseau, Polygon s’est assuré que chaque transaction – qu’il s’agisse de la frappe d’un NFT ou d’un commerce DeFi – soit comptabilisée. Et que son impact environnemental soit compensé. »

Polygon

Il semble néanmoins important de préciser que ce genre de démarche n’a de véritable intérêt que si elle s’accompagne dans le même temps d’une réduction de l’empreinte écologique de Polygon. Une réalité que le co-fondateur du projet, Sandeep Nailwal, ne manque pas de souligner. Car il indique que ce rachat d’une neutralité carbone n’est que la « première étape importante » du processus enclenché par son réseau. Et, selon lui, « il reste encore du travail à faire » pour permettre à l’industrie de la blockchain de « faire bien plus que promettre de cesser d’aggraver le problème. » Une affaire à suivre…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche