L’affaire Dogecoin (DOGE) – Le fake Bitcoin d’Elon Musk en mode to the moooooon

 L’affaire Dogecoin (DOGE) – Le fake Bitcoin d’Elon Musk en mode to the moooooon

Le Dogecoin a une place à part dans l’univers des cryptomonnaies. Et c’est peut-être bien le seul élément qui n’a pas changé à son sujet, malgré ses résultats actuels totalement surréalistes. Pourtant, ce simple fait doit bien rester à l’esprit de ceux qui se posent sérieusement la question d’y investir actuellement. Ce « projet » est une blague ! Et la seule véritable différence à l’heure actuelle ne concerne pas le DOGE lui-même, mais l’apparente incapacité d’Elon Musk à appliquer un principe pourtant très simple : les plus courtes sont les meilleures…

Il est difficile de ne pas avoir entendu parler du Dogecoin depuis une dizaine de jours. En particulier du fait de l’explosion record de son prix qui a laissé la cryptosphère sous le choc à la fin du mois de janvier. Un fait qui n’est pas forcément si surprenant que cela pour les habitués de cette cryptomonnaies aux instabilités bien souvent provoquées. Mais dont l’absence de sérieux fait retomber le cours aussitôt dans des éclats de rire qui n’amusent que ceux qui étaient dans la confidence.

Une sorte de private joke qui pourrait être comparé à un mètre étalon du sérieux de l’univers des cryptomonnaies. Ce qui l’inscrit depuis sa mise en place et non sans une certaine ironie comme un acteur important de cet écosystème. Une situation qui jusqu’à présent ne s’encombrait pas d’autre chose que du constat occasionnel de cet état de fait. Mais qui doit dorénavant se conjuguer avec un sérieux qui laisse un arrière-goût amer de mauvaise parodie qui aurait trop duré.

Nouvelle hausse pour le DOGE

Qui aurait pu croire écrire un jour un article sur le Dogecoin en d’autres termes qu’ironiques. C’est pourtant bien ce qui est en train d’arriver. Et les créateurs de ce meme ne doivent pas cesser d’en rire. Car le DOGE vient de réaliser une nouvelle hausse qui l’a amené non loin de son tout dernier et récent ATH positionné à 0,085$ environ. Cela suite à une chute qui s’est avérée n’être qu’une phase de correction. Et non pas le terme de cette blague lancée par les WallStreetBets et très lourdement relayée par Elon Musk. 

Nouvelle hausse du Dogecoin DOGE

Un mouvement qui vient confirmer sa tout aussi improbable entrée en dernière position du top 10 actuel des cryptomonnaies par capitalisation boursière. Cela avec un montant qui dépasse actuellement les 9 milliards de dollars. Soit devant des projets très prometteurs comme la cryptomonnaie Aave ou encore le UNI de la plateforme Uniswap. 

Mais une remontée qui laisse penser que ce qui semblait être un pump sans réel support est en train de se transformer en quelque chose de plus durable. Ce qui ne veut absolument pas dire que c’est un placement intéressant. Ni que cela va l’amener aux 1$ que certains semblent viser. Car le private joke est bien le fondement de cette cryptomonnaie. Et y investir sérieusement est le premier affront aux règles de ce club. 

Le DOGE n’est pas (assez) décentralisé 

Et lorsqu’il est question de private joke, le principe de base est que cela n’amuse qu’un petit groupe d’individus. Le tout bien souvent au détriment de ceux qui tentent de rire avec eux. Devenant ainsi les invités de ce dîner de cons en cours de déroulement. Car il faut bien comprendre que le fait d’enregistrer une (très) forte hausse ne fait pas d’une cryptomonnaie un placement sûr ou intéressant. Ni même de son projet un acteur important de cet univers. Et par important il faut entendre sérieux, utile et fonctionnel. Ce qui nous ramène au mètre étalon abordé plus haut…

Un fait récemment souligné par Changpeng Zhao (CZ), le fondateur de la plateforme Binance. Ce dernier soulignant dans une publication le caractère risqué d’un choix de placement dans le Dogecoin. Le tout avec une argumentation orientée dans le sens d’une critique de l’absence de décentralisation réelle de ce projet pourtant présenté comme tel. 

« Points positifs : Cool, fun, Elon Musk comme responsable des relations publiques. Décentralisé dans le sens où il n’y a pas d ‘«équipe centrale». C’est abandonné. 
Les risques : 1 adresse détient 27% de tous les DOGE. Les 20 adresses les plus importantes en détiennent plus de 50%. Un peu « centralisé » dans ce sens. « Abandonné ».
 » – CZ Binance

Un constat qui met en lumière des faits bien réels et qui pose des questions essentielles. Mais également une situation qui donne tout son sens au Dogecoin. Car quoi de plus savoureux que de se retrouver à prendre une leçon de décentralisation de la part du patron de la plus grosse bourse centralisée de l’univers des cryptomonnaies. 

Celui-là même qui vient de décider d’accélérer les burns de son jeton BNB de façon totalement arbitraire. Et qui tente depuis des mois de faire venir la DeFi dans le giron de son CEX. Ce qui nous ramène une nouvelle fois au mètre étalon abordé plus haut…

Le nouveau Bitcoin d’Elon Musk

Et impossible de parler du Dogecoin sans aborder son « responsable des relations publiques. » Un Elon Musk qui n’a visiblement rien d’autre à faire que de compter son argent et de se réjouir de l’impact qu’il exerce sur le marché des cryptomonnaies. Force qui s’affirme dans cette hausse du DOGE. Et plus exactement dans la distance qui existe entre son prix actuel et sa valeur réelle qui est (en temps normal) quasiment nulle. 

Et c’est à une véritable campagne de shill que ce dernier est en train de se livrer. Une opération à la lourdeur pesante qui pose la question du sérieux ou de l’absence totale d’éthique personnelle de son initiateur. Ou du montant de DOGE qu’il possède…

« Le Doge semble être inflationniste, mais ne l’est pas de manière significative (nombre fixe de pièces par unité de temps), alors que le BTC est sans doute plus déflationniste que nécessaire. La vitesse de transaction du Doge devrait idéalement être plus rapide. » – Elon Musk

Impossible de savoir si Elon Musk fait de la liberté de l’univers des cryptomonnaies ce n’importe quoi laxiste des gens qui ne comprennent pas le véritable sens de ce terme. Où s’il n’est pas en train de donner une leçon à ceux qui spéculent plus sur du vent de réseaux sociaux que sur le sérieux d’un projet d’avenir. Mais au final peu importe, car il n’a que l’importance que l’on veut bien lui accorder. 

Alors à la question de savoir si le Dogecoin est un placement intéressant la réponse sera : aussi sûrement que son projet est porteur. Et ce dernier pourrait bien être de démontrer le caractère encore fragile et vulnérable du marché des cryptomonnaies. Mais également sa nécessité de rester un espace de liberté, basé sur la capacité de chacun à démêler le bon grain de l’ivraie. Ou tout simplement de se foutre de la gueule du monde…

Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Tout investissement dans le domaine ne doit pas dépasser ce que l’on est en mesure de perdre. Et toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,688