Cryptomonnaies

Argentine – Des prêts pour les producteurs agricoles garantis par du « cryptograin »

08 Mar 2022 - 15:00

Les fonctionnalités innovantes offertes par le secteur des cryptomonnaies ne cessent de modifier le paysage économique mondial. Au point de donner des sueurs froides aux instances de régulation, bien incapables d’en estimer – et contrôler – les conséquences potentielles. Avec au centre de cet écosystème numérique, une DeFi qui en expérimente les différentes options financières en temps réel. Et dont le succès semble donner des idées à certaines structures pourtant situées hors zone crypto. Comme la banque espagnole Santander en train de développer une offre de prêts garantis par des cryptomonnaies adossés à des matières premières agricoles.

Rien ne semble pouvoir arrêter le développement de cette économie numérique construite sur les cryptomonnaies. Cela même si l’Europe tente de contenir tant bien que mal leur adoption toujours plus importante. Mais l’innovation ne s’embarrasse pas d’une volonté de réglementation souvent hasardeuse et uniquement répressive. Au point de voir de plus en plus de géants de l’économie « réelle » s’engouffrer dans cette brèche, malgré les avertissements officiels.

Une dynamique en train de révolutionner le secteur bancaire, jusque là hermétiquement fermé à ce genre d’outils financiers. Mais dont les clients exigent de pouvoir accéder au marché des cryptomonnaies et à ses rendements incroyables. Une collision improbable, source de nombreuses initiatives qui le sont tout autant. Comme cette exigence d’une régulation plus souple à l’égard de leurs offres crypto. Et la mise en place de prêts adossés à des stablecoins céréaliers par la banque Santander.

Santander – Des prêts garantis par du « cryptograin »

Il s’agit d’une « première expérience mondiale, » si l’on en croit la banque Santander. Et cette initiative s’applique pour l’instant au seul territoire de l’Argentine. Tout cela en association à la startup du nom d’Agrotoken, spécialisée dans un secteur sans équivalent actuel : les stablecoins céréaliers. C’est-à-dire des jetons numériques dont chaque unité émise représente la valeur en dollars USD d’une tonne de céréales stockées. Avec comme premiers représentants du genre le SOYA (soja), le CORA (maïs) et le WHEA (blé). Ces derniers en version multi-chain émis sur les blockchains Ethereum (ETH), Polygon (MATIC) et Algorand (ALGO).

« Une fois de plus, agriculture et innovation se conjuguent pour créer un événement inédit et révolutionnaire. Agrotoken, la première infrastructure mondiale de tokénisation des produits agroalimentaires, en partenariat avec Santander, développe la possibilité de contracter des prêts adossés à des jetons basés sur des produits agricoles tels que le soja, le maïs et le blé.« 

Santander

Mais quel intérêt de fournir ce type de service ? La raison est simple : offrir des solutions de prêts innovantes aux producteurs agricoles, garanties par leurs avoirs en céréales. Tout cela géré et validé par un système du nom de Proof of Grain Reserve (PoGR), développé depuis 2020 par Agrotoken. Et à la clé, l’émission de « cryptograins » d’un nouveau genre. Une sorte d’hybride numérique encore difficile à cerner, entre stablecoin et cryptomonnaie version paysanne.

Cryptograins – Quels cas d’usage possibles ?

Des jetons dont la vocation est d’être reconnus et utilisables dans le secteur de la DeFi et les marchés qui en acceptent le modèle économique. Mais également de devenir disponibles sur les principales plateformes d’échange de cryptomonnaies. Avec à terme, la possibilité de les utiliser pour acheter des semences, des machines, du carburant ou des cartes de crédit prépayées. Et cela, selon le PDG d’Agrotoken, dans le but de « fournir aux producteurs agricoles un service avec lequel ils peuvent accéder facilement et en douceur à un nouveau système de crédit garanti par leurs céréales. »

Cryptomonnaies

Lending - Gagner de l'argent en prêtant ses cryptomonnaies

Hugh B. - 26 Feb 2022 - 15:00

Les applications possibles en relation aux cryptomonnaies sont nombreuses et ne [...]

Lire la suite >>

Une initiative qui jusqu’à présent n’existait que sous la forme d’une version pilote, testée sur des producteurs argentins depuis 2020, afin d’en valider les différentes fonctionnalités et applications effectives. Mais de toute évidence, la banque Santander souhaite accélérer cette dynamique. Cela dans le cadre de sa récente annonce en octobre dernier d’un investissement local de 225 millions de dollars sur 3 ans. Une affaire à suivre…

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche