BNP Paribas intègre les smart contracts pour se connecter aux bourses mondiales

 BNP Paribas intègre les smart contracts pour se connecter aux bourses mondiales

Le principe des smart contracts est l’une des révolutions de la blockchain portée par le développement du projet Ethereum (ETH). Leurs applications sont infinies et peuvent se décliner dans de nombreux domaines. Un outil à la fiabilité éprouvée dont le succès s’exporte en dehors de l’univers des cryptomonnaies. Et c’est récemment la banque BNP Paribas qui a décidé d’intégrer ces fonctionnalités à son offre de gestion d’actifs boursiers. 

Les smart contracts sont un outil central de l’univers des cryptomonnaies. Leur développement a été initié dès 1994 par le célèbre et mystérieux théoricien de la cryptographie du nom de Nick Szabo, concepteur du projet resté virtuel du BitGold dès 1998. Soit plus de dix ans avant l’apparition du célèbre Bitcoin (BTC) en 2009. Leur intégration au sein de la DeFi et des structures financières décentralisées est en pleine explosion actuellement

Le but de cet outil est d’offrir la mise en place de contrats sous une forme automatisée qui en garantit le caractère infalsifiable. Cela grâce à la technologie blockchain ou tout autre système reposant sur un principe de décentralisation. Sa programmation se fait avec le langage Solidity pour Ethereum (ETH), mais d’autres systèmes existent comme la formule open office du nom de DAML. Et c’est cette dernière que va intégrer la banque BNP Paribas. 

BNP Paribas se connecte avec les smart contracts

Le projet a fait l’objet d’une annonce officielle aujourd’hui même sur le compte Twitter de la société Digital Assets en charge de ce développement. Le but annoncé étant de fournir à BNP Paribas des outils de type Distributed Ledger Technologie (DLT) pour simplifier ses opérations de trading en temps réel

C’est la branche Security Services du groupe BNP Paribas qui va bénéficier de cette intégration d’applications de négociation d’actifs et de règlement en temps réel. Le but est de connecter ses services aux principales bourses mondiales par le biais de la plateforme de transaction connue sous le nom de CHESS (Clearing House Electronic Subregister System). 

Le communiqué indique que les services disponibles sur ce réseau le seront également aux entités ne bénéficiant pas d’un réseau décentralisé de type DLT ou blockchain. 

Lancé en 2016, le langage DAML a récemment été intégré au projet d’envergure de Blockchain Service Network (BSN) chinois il y a peu. Il est spécialisé dans les smart contracts à destination des institutions financières

Hugh B.

Hugh B.

Grand voyageur. Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont pas des conseils financiers.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,180