Jetons NFT

Enjin (ENJ) – Des jetons NFT écologiques et neutres en carbone d’ici à 2030

24 Mar 2021 - 13:00

L’explosion actuelle du marché des NFT n’est pas sans conséquence. Une réalité qui a très rapidement été pointée du doigt dans le domaine de la consommation d’énergie. Et une problématique récurrente en relation à la technologie blockchain et aux cryptomonnaies. D’autant plus lorsque la procédure de création est complexe, ce qui est très clairement le cas de ces jetons non fongibles. Raison pour laquelle le projet de gaming Enjin (ENJ) se penche sur la mise en place d’une version plus écologique de ces objets numériques de collection. 

Il n’aura échappé à personne que le marché des jetons non fongibles est en pleine explosion. Une véritable bulle spéculative qui arrive presque à faire passer le bull market actuel au second plan. Et dont les records de prix semblent être à l’image du prochain sommet historique du Bitcoin : encore à découvrir. Le tout avec des ventes spectaculaires qui se chiffrent en millions de dollars. Cela pour ce qui reste en fin de compte une simple image numérique pas toujours très intéressante.

Et comme toute explosion, le marché des NFT fait dans son sillage des victimes collatérales. Cela sans parler de ces nombreux investisseurs trop optimistes. Et heureux possesseurs d’une version numérique de quelque chose qui n’intéresse déjà plus personne. Mais qui aura avant cela coûté plusieurs ETH, histoire de rendre l’affaire encore plus désagréable.


mini-nft-etheria-moon-cat

Une réalité qui n’est cependant pas la plus importante dans le cas présent. Car le véritable problème de cet univers des jetons non fongibles est visiblement son impact écologique catastrophique. Un chantier de taille auquel vient de s’attaquer le projet phare de l’univers du gaming Enjin.

Enjin s’associe à la plateforme GameTalkTalk

Le projet Enjin (ENJ) est un incontournable de l’univers des jeux vidéo et des jetons NFT appliqués à ce domaine. Raison pour laquelle il vient d’annoncer la mise en place d’une solution pour en réduire l’impact environnemental. Cela en partenariat avec le protocole Ludena (LDN) à la tête de l’une des plus importantes plateformes de gaming social au monde.

« Les jetons non fongibles (NFT) sont chauds en ce moment, tout comme notre climat. S’il est de plus en plus largement admis que la blockchain est la clé de la construction de marchés libres transparents, nous convenons tous qu’il doit y avoir un moyen d’y parvenir sans sacrifier la terre. (…) C’est pourquoi nous introduisons un plan pour permettre des NFT neutres en carbone d’ici 2030, mené par nos prochaines solutions JumpNet et Efinity. » – Enjin


Enjin (ENJ) - Des NFTs durables neutres en carbone d’ici à 2030

Le Ludena protocol est en effet à l’origine du développement de la plateforme coréenne du nom de GameTalkTalk. Un marché pour le moment local qui occupe néanmoins la 4e place dans le domaine des jeux vidéo au niveau mondial. Cela avec plus de 3 millions d’utilisateurs et un objectif qui vise les 9 milliards de dollars d’ici à 2026.

Des jetons NFT durables

L’entrée de Enjin sur ce marché s’inscrit dans sa stratégie de développement à la fois très bien pensée et en perpétuelle évolution. L’occasion de mettre en avant sa blockchain de type Proof of Authority du nom de JumpNet. Une manière pas très décentralisée de « réduire l’impact carbone des jetons nouvellement frappés. » Le tout porté par uniquement 4 nœuds, afin de ne consommer que 30 millions de watts par an. Soit environ 0,0007% de l’électricité nécessaire au fonctionnement de la blockchain Ethereum.


Les mineurs vont-ils mettre en danger le réseau Ethereum ?

Une solution qui va permettre aux utilisateurs de cette plateforme et dès le 6 avril prochain de créer des jetons NFT présentés comme plus respectueux de l’environnement. Un aspect qui ne peut pas être négligé, même (ou surtout) au sein d’un marché émergent comme celui des cryptomonnaies. Et qui offre dans le cas présent la possibilité de créer des avatars personnalisés ou des objets virtuels disponibles dans ses environnements de gaming. Cela tout en mettant en place une écologie réelle au service de ces mondes virtuels.

Un projet qui permet donc de lier partenariat de choix et engagement écologique. Cela avec un objectif affiché par la société Enjin de « passer à des nœuds neutres en carbone d’ici 2030. » Une annonce à la deadline encore très (trop) éloignée qui pourrait avoir tendance à résonner comme une démarche de type greenwashing bien trop présente dans le domaine. Mais une solution qui a au moins le mérite d’exister. Et un projet Enjin qui a pour habitude de respecter sa feuille de route et ses engagements. Ce qui en fait une démarche à souligner et à encourager.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche