Le PIB mondial stimulé par la blockchain au cours de la décennie à venir

 Le PIB mondial stimulé par la blockchain au cours de la décennie à venir

Un rapport de PWC indique que la blockchain stimulera le PIB mondial

Le cabinet d’audit PWC, décidément en verve ces derniers temps, vient de publier un nouveau rapport sur l’impact  économique de la blockchain à l’échelle mondiale. Grâce à l’essor de cette technologie, le PIB (produit intérieur brut)  de la France pourrait bénéficier d’une croissance de 58 milliards de dollars au cours de la décennie.

Un booster mondial

Les technologies blockchain gagnent peu à peu la confiance des entreprises. A ce titre, le géant du conseil PWC prévoit, dans son rapport, qu’elles ajouteront 1,76 milliard de dollars à l’économie mondiale au cours des dix prochaines années, soit 1,4% du PIB mondial en 2030. Les analystes de PWC pointent le moment du basculement en 2025. Pour eux, à cette date, la majorité des secteurs couvrant la santé, l’administration publique, l’éducation, la finance, le commerce de détail et la logistique utiliseront des applications blockchain.

Une activité sérieuse autour de la blockchain traverse actuellement tous les secteurs du monde entier. (…) Les entreprises repensent leurs opérations et découvrent non seulement que la technologie blockchain est essentielle pour instaurer la confiance, mais que c’est une opportunité ouverte à tous. »

Steeve Davies, PWC UK

La Chine avec une augmentation de 440 milliards de dollars de son PIB sera la grande gagnante. Les États-Unis la suivront de près avec 407 milliards de dollars supplémentaires.

En Europe occidentale, ce sera l’Allemagne qui prendra la tête de l’industrie blockchain avec 95 milliards de dollars à son actif. Le Royaume-Uni quant à lui, pourra se prévaloir d’un montant de 72 milliards de dollars. La France elle, se contentera de 58 milliards de dollars, représentant néanmoins 2% de son PIB.

rapport PWC, octobre 2020

5 principaux cas d’utilisation

Si, selon le rapport de PWC, la blockchain a le potentiel pour avoir un impact sur presque tous les secteurs, des industries lourdes jusqu’au domaine de la mode, il identifie néanmoins cinq grands cas d’utilisation.

Sans grande surprise, c’est d’abord le registre de la traçabilité blockchain, renforçant la transparence des chaînes d’approvisionnement, qui représentera l’usage le plus fréquent. Sa valeur ajoutée sera de l’ordre de 962 milliards de dollars. Viennent ensuite les services de paiement et instruments financiers avec 443 milliards de dollars. Les améliorations des infrastructures de paiement nationales et de paiement transfrontaliers seront en effet le grand défi de la décennie à venir. La protection des informations d’identification personnelles se place en troisième position (224 milliards) tandis que les services liés aux contrats et à la résolution de litiges (73 milliards) et les programmes de fidélisation des clients (54 milliards) fermeront le ban.

L’intérêt grandissant pour les technologies blockchain tient à la nécessité de bâtir un système plus efficace capable d’intégrer la confiance dans les processus qui dépendent des intermédiaires. Dans une autre enquête, le cabinet d’audit avait en effet observé que plus de 50% des dirigeants pensaient que la confiance défaillante dans le processus commercial affectait leur organisation.C’est donc en toute logique que la blockchain et son large éventail d’utilisation peuvent apparaître comme un moteur de la croissance économique.

Nathalie E.

Nathalie E.

Littéraire open source. Mon credo : contribuer à populariser le monde des cryptos et à encourager sa mixité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1,169