Ethereum (ETH) – Que va changer son introduction dans l’univers du CME Group ?

 Ethereum (ETH) – Que va changer son introduction dans l’univers du CME Group ?

Le processus d’adoption des cryptomonnaies passe par de multiples étapes franchies dans divers domaines. Certaines enthousiasmantes, d’autres plus nécessaires ou inévitables. Et la toute récente introduction d’Ethereum dans le catalogue du Chicago Mercantile Exchange peut répondre à toutes ces nuances en même temps. Il rejoint ainsi le Bitcoin dans la courte liste des actifs numériques qui ont accédé à ce statut. En espérant que cela n’aura pas les mêmes conséquences…

Il semble qu’Ethereum soit devenu mainstream. En tout cas autant que son acolyte numérique et éternel rival le Bitcoin. Un constat qui repose en grande partie sur une demande institutionnelle croissante en ETH. Et une hausse actuelle de son cours qui ne va faire qu’enflammer encore un peu plus cette mèche qui se dirige vers une explosion encore à venir. Cela avec un nouvel ATH qui vient d’être réalisé à 1825$ environ au moment de la rédaction de cet article.  

Un succès qui vient de le propulser dans le monde des contrats à terme du CME Group. Ce « marché de produits dérivés le plus important et le plus diversifié au monde, » selon ses propres termes. Une introduction qui est la promesse de l’entrée massive de capitaux institutionnels. Mais également d’un risque d’effondrement de son cours sur le modèle du BTC à la fin de l’année 2017. Cela ayant mis un terme définitif à son bull-run

Ethereum version futures

Cette entrée d’Ethereum dans l’univers des contrats « futures » a été officialisée hier. Mais elle était annoncée de longue date. Ce qui faisait de cette échéance une sorte de basculement que certains envisageaient comme un point de rupture pour la hausse de l’ETH. Un scénario catastrophe qui semble être invalidé de manière assez évidente en ce début de semaine. Mais il faudra tout de même peut-être un peu plus de temps pour en mesurer réellement les conséquences. 

Dans les faits, cette introduction va apporter quelques changements à la réalité du marché d’Ethereum. Et en premier lieu, une (plus) forte volatilité programmée lors des dates de clôture de ces contrats. Une réalité connue des traders habitués au marché du BTC. Et qui peut permettre de réaliser des opérations intéressantes, selon un calendrier défini à l’avance. 

Un second point sera l’arrivée des fameux gaps CME. Ces zones de « vide » dans la cotation des cryptomonnaies du fait de la fermeture des marché traditionnels durant le week-end. Et qui apparaissent  suite à un mouvement important qui n’est pas reporté. Ce qui représente ensuite des zones que le Bitcoin a l’habitude de toujours venir combler. Soit une indication fiable et importante de l’orientation que peut prendre son cours. Mais Ethereum réagira-t-il de la même manière ? 

De plus, cette introduction s’accompagne de la publication hebdomadaire d’un rapport qui rend publiques les positions détenues sur ce marché par les structures institutionnelles. Soit au final une plus grande visibilité pour les investisseurs et les traders. Il semble donc que sur le papier cela ressemble à une bonne nouvelle ! 

Mais ce type de contrats est également connu pour imposer une forte pression sur le marché qui en supporte la mise en place. Ce qui peut parfois être un frein de taille à la progression de son cours. Et une composante non négligeable de la fixation d’un prix qui arrange plus les investisseurs institutionnels que les autres. Surtout si l’on considère que ces prises de position sont en cause dans les 3/4 des baisses qu’enregistre le BTC. Et qu’il n’y a aucune raison pour que l’ETH échappe à cela…

Hugh B.

Passionné par l'univers des cryptomonnaies. J'attache une grande importance à la vulgarisation pour rendre les choses compréhensibles et accessibles à tous. Mes articles ne sont en aucun cas des conseils financiers. DYOR !

1,697