Blockchain

Polygon – Destination privilégiée des futurs ex-projets de l’écosystème Terra

11 Juil 2022 - 09:00

Alors que le marché des cryptomonnaies s’enlise, sans décider clairement quelle direction il va prendre, ses différentes blockchains continuent de s’organiser en relation à l’effondrement de l’écosystème Terra. Avec de nombreux projets dont les plus solides semblent bien décidés à déménager vers des terres moins hostiles. Et une sélection naturelle dont la version numérique enclenchée voit disparaître certains acteurs pourtant considérés comme emblématiques de cette économie numérique vacillante. Mais, encore une fois, les difficultés du marché ne sont pas forcément à l’image des avancées effectives du secteur. Et c’est de toute évidence le réseau Polygon (MATIC) qui semble profiter de cette tendance.

L’impact violent et inattendu infligé par l’effondrement du stablecoin UST n’a pas encore délivré toutes ses conséquences sur le marché des cryptomonnaies. Un événement sans précédent, dont les secousses continuent de déclencher des faillites en cascades. Avec comme dernière victime en date la plateforme Voyager Digital. Cette dernière visiblement trop exposée à la structure de capital risque Three Arrows Capital, également en train de vivre ses derniers instants. Et un effet domino dont on se demande quel sera le prochain à tomber dans cet alignement mortel.

Dans le même temps, de nombreux projets développés au sein de l’écosystème Terra (devenu Classic) s’organisent pour déménager. Cela afin de tenter leur chance sur des réseaux plus sûrs, ou en tout cas plus propices à offrir un environnement à la hauteur de leurs attentes. Une hémorragie enclenchée et fortement encouragée – parfois à coup de subventions très incitatives – depuis le mois de mai dernier. Et de toute évidence, c’est pour le moment la terre d’accueil Polygon (MATIC) qui en profite le plus.

Blockchain

Polygon, Fantom, Juno - Terres d'accueil pour les projets du réseau Terra

Hugh B. - 17 May 2022 - 09:00

Le réseau Terra est actuellement l’épicentre de l’actualité du [...]

Lire la suite >>

Polygon – Terre d’accueil des projets Terra

Le PDG de la structure Polygon Studio, Ryan Watts, se dit enchanté. C’est en tout cas ce qu’il a déclaré publiquement dans un tweet publié en fin de semaine dernière sur le sujet de la migration en cours des projets Terra. Ces derniers en train d’arriver en masse sur cette sidechain du réseau Ethereum, décidément très populaire. Mais également très accueillante, avec la mise en place de son Terra Developer Fund, doté de millions de dollars afin de financer cet exode potentiellement très rentable. Et de toute évidence, le succès est au rendez-vous. Car ce sont « plus de 48 projets » qui auraient actuellement décidé de franchir le pas…

« Les projets Terra ont commencé leur migration. Plus de 48 projets et d’autres à venir… dont OnePlanet NFT, une place de marché exclusive et Derby Stars. C’était tellement génial d’aider et d’accueillir tous ces merveilleux développeurs dans notre écosystème florissant !« 

Ryan Watts

Des chiffres certes impressionnants, mais qui restent encore difficiles à mettre en perspective vis-à-vis d’autres réseaux à la stratégie d’accueil tout aussi incitative. Comme par exemple la BNB Chain qui avait également annoncé la mise à disposition d’une enveloppe de un milliard de dollars afin d’accueillir les développeurs de l’écosystème Terra. Cette dernière toujours à la seconde place du classement des réseaux DeFi par valeur totale verrouillée (TVL) du site DefiLlama, avec 6,2 milliards de dollars. C’est-à-dire juste – mais encore très loin – derrière le réseau Ethereum (46,75 milliards de dollars). Et, selon certaines estimations, une blockchain VeChain (VET) boudée par les projets du réseau Terra, malgré une dynamique d’ouverture similaire.

One Planet – Le projet de migration Ark*One

Un mouvement visiblement groupé et soutenu en grande partie par la plateforme OnePlanet, dans le cas du réseau Polygon. Et cela dans le domaine très spécifique des jetons NFT développés ou en phase de lancement sur la blockchain Terra. Avec la mise en place d’une initiative du nom de Ark*One, depuis le 25 mai dernier. Le tout afin de « soutenir les atterrissages en douceur des projets Terra NFT ainsi que la construction d’une migration sans faille de OnePlanet. » Et, dans ses valises non fongibles, un total de 48 projets à la tête de 90 collections en cours de transfert à l’heure actuelle.

« Au total, 48 projets NFT, englobant 90 collections NFT, ont postulé pour l’opération de sauvetage de masse. Cela représente une grande partie des projets Terra, y compris certains qui n’ont pas été lancés sur OnePlanet avant l’événement cataclysmique de désancrage.« 

OnePlanet

Metaverse et Gaming

Métavers - Le succès crypto de l’année 

Hugh B. - 08 Jun 2022 - 13:00

Tous les projets et secteurs ne sont pas égaux face à la baisse [...]

Lire la suite >>

Mais cet exode ne concerne pas uniquement la plateforme OnePlanet et ses collections de NFTs. Car d’autres projets présentés comme majeurs sont également en train d’opérer ce déménagement numérique vers Polygon. Comme par exemple la plateforme dédiée au métavers Lunaverse (LUV), qui devra peut-être changer de nom par la même occasion. Ou encore le jeu de play to earn (P2E) Derby Stars. Avec au moins une question au final : que va-t-il rester sur le réseau Terra2 ? Si toutefois l’on considère qu’il existe encore… Car, toujours selon Ryan Watts, ce mouvement semble loin d’être terminé.

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche