Blockchain

Terra (LUNA) – En route vers le Cosmos (ATOM) et au-delà…

21 Oct 2021 - 09:36

De nombreux réseaux se développent en relation à l’explosion actuelle du marché de la DeFi. Et plus particulièrement du fait des problèmes de congestion et de frais exorbitants qu’impose la blockchain Ethereum sur ce secteur. Une prolifération également portée par la mise en place de solutions cross-chain. Ces dernières permettant dorénavant de passer d’un écosystème à un autre. Une véritable révolution au sein de cette technologie réputée inviolable, mais de ce fait pas toujours très ouverte vers l’extérieur. Et un pas que vient de franchir le projet Terra avec l’intégration d’une option Internet Blockchain Communication (IBC).

Le marché des cryptomonnaies évolue au rythme effréné de son adoption grandissante. Avec au centre de cette dynamique une nécessité d’homogénéisation de son écosystème. Cela sous la forme de ce que l’on nomme l’interopérabilité. Car il ne sert plus à rien de penser développer le prochain réseau qui sera le seul et unique support de la DeFi. Une volonté que même le fondateur de l’historique Ethereum a présentée comme problématique pour sa Money Lego. Et qui voit se multiplier les options de bridges et autres projets multi-chain pour permettre de rendre tout cela plus simple et homogène.

Une étape que vient de franchir le très populaire réseau Terra. Ce dernier en forte évolution depuis sa récente mise en place à la fin de l’année dernière. Et dont la TVL ne cesse d’exploser vers de nouveaux sommets pour atteindre actuellement les 10 milliards de dollars. Soit une hausse exceptionnelle de plus de 19 500% depuis le début de cette année 2021.

Ce qui en fait le 4e plus gros acteur actuel de ce secteur. Ce dernier aux coudes à coudes avec le réseau Solana (SOL) pour la dernière place du podium. Tout cela avec au centre de son univers, un stablecoin UST qui figure déjà en 5e position du classement de ces cryptomonnaies stables avec une marketcap de 2,74 milliards de dollars. Autant dire que les choses se présentent bien pour une forte augmentation du prix de son LUNA.

Le réseau Terra en route vers le Cosmos

Mais le succès n’est rien s’il ne se partage pas avec d’autres. À moins que certains n’aient en tête de développer une version d’Apple dédiée à cet écosystème. Mais cela n’aurait pas réellement de sens face à des protocoles qui s’exportent avec leurs renommées sur toutes nouvelles terres en mesure de les accueillir. Et des blockchains qui au final n’offrent pas nécessairement les mêmes services ou fonctionnalités. Une dynamique complémentaire très certainement à l’origine du rapprochement naturel entre Terra et le réseau Cosmos (ATOM) sur lequel il repose.

« La proposition 128 d’initier IBC sur Terra a été adoptée, ce qui signifie qu’IBC est maintenant en ligne sur le réseau principal. Restez à l’écoute une fois que les canaux de relais seront configurés et que les utilisateurs pourront commencer à transférer des jetons entre Terra et l’écosystème Cosmos depuis la Station. » – Terra

Une annonce rendue officielle il y a tout juste quelques heures. Et qui indique que la communauté du réseau Terra vient d’approuver l’intégration d’un protocole du nom d’Internet Blockchain Communication (IBC). Un changement qui intervient au cœur de la très forte dynamique de développement de ces deux projets intimement liés. Avec un réseau Cosmos qui vient d’annoncer le lancement d’une blockchain de test sur le modèle de Kusama. Et la dernière mise à jour Columbus 5 de Terra qui lui ouvre les portes d’un développement sans précédent. Car cette option IBC va permettre de mettre en place une véritable « connexion entre Terra et le reste de l’écosystème Cosmos ». Et une interopérabilité effective qui ne se résume pas à cette seule blockchain.

Terra passe en mode cross-chain

Car cela est une infime partie de l’évolution qu’est en train de connaître le réseau Terra. Tout particulièrement suite à cette mise à jour Columbus 5 qui lui permet d’emprunter la passerelle cross-chain du nom de Wormhole. Ce qui lui ouvre les portes de nombreux autres réseaux comme Ethereum, Solana ou encore la Binance Smart Chain. Avec les perspectives de développement que cela peut impliquer pour son stablecoin UST nouvelle génération. Ce dernier profitant d’une stabilité maintenue par un processus algorithmique et décentralisé à base de destruction (burn) de sa cryptomonnaies LUNA.

Une cryptomonnaie LUNA qui enregistre de très belles performances depuis son lancement. Cela avec une explosion de presque 13 500% sur les 12 derniers mois. Et une récente hausse de 50% sur les 30 derniers jours qui place son prix à 41$ au moment de la rédaction de cet article. Ce qui n’est pas si loin de son dernier ATH enregistré juste sous les 50$ en ce début de mois d’octobre. Et les récentes annonces pourraient bien être le carburant nécessaire à Terra pour effectuer un nouveau décollage to the LUNA…


Cet article traite de l’actualité des cryptomonnaies. Il ne s’agit pas d’un conseil en placement financier. Toute prise de position doit s’accompagner de recherches personnelles et nécessite de croiser plusieurs sources avant de se lancer. DYOR !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche