Visa – Rendre les prélèvements automatiques possibles avec un portefeuille crypto

L’adoption des cryptomonnaies passe sans aucun doute par le développement de certaines fonctionnalités parfois difficile à combiner avec leur raison d’être. Car le fait qu’elles reposent sur la technologie blockchain permet d’obtenir une sécurité importante, mais au prix d’une fermeture évidente. Et il suffit de voir la fragilité des bridges, censés permettre une liaison entre deux réseaux, pour comprendre que l’ouverture est un sport dangereux. Pourtant la société Visa l’affirme, il sera bientôt possible de réaliser des prélèvements automatiques sur les portefeuilles crypto afin de payer ses factures.

20 décembre 2022 - 10:30

Temps de lecture : 3 minutes

Par Hugh B.

Le véritable enjeu de l’adoption des cryptomonnaies passe par une simplification de ses services, sans pour autant sacrifier à la sécurité. Un exercice difficile si l’on considère le trou béant laissé par les nombreux hacks de ces fameux « bridges » au cours de l’année passée. Des solutions censées permettre de passer d’un réseau à un autre afin d’ouvrir cet écosystème. Mais au final, plus de 2,5 milliards de dollars volés dans des attaques aux montants à peine croyables.

Toutefois, une « place pour l’échec » existe dans le secteur des cryptomonnaies comme ailleurs. Et il semble important de bien comprendre que cette économie numérique est encore en chantier, malgré les milliards de dollars qu’elle génère (ou perd) chaque année. Une situation que semble avoir compris la société Visa. Car elle annonce que dans un avenir proche il sera possible d’effectuer des prélèvements automatiques sur les portefeuilles crypto afin de régler ses factures. C’est-à-dire ?

Cryptomonnaies

Visa - Prochain lancement d'un portefeuille de cryptomonnaies ?

Hugh B. - 28 Oct 2022 - 11:30

Les annonces se succèdent et laissent imaginer le taux d’adoption [...]

Lire la suite >>

Visa – Payer ses facture en cryptomonnaies

Contre toute attente, la société Visa semble être de celles que l’on peut inscrire dans les rangs des constructeurs de fonctionnalités dérivées de l’écosystème des cryptomonnaies. Cela en grade partie car une concurrence féroce s’est développée depuis quelques temps dans le domaine vis-à-vis d’autres acteurs comme MasterCard ou encore PayPal. Raison pour laquelle les annonces se succèdent à propos de nouveaux services, réels ou encore tout à fait théoriques, en relation à cette économie numérique censée être décentralisée.

Et de toute évidence, la dernière proposition de Visa est (encore) à inscrire dans la liste des projets théoriques. Cela au sujet de « recherches en cours » à propos d’une fonctionnalité censée permettre « l’abstraction de compte pour les paiements automatiques récurrents. » En des termes plus simples, cela reviendrait à rendre les prélèvements automatiques possibles, sans nécessiter de signature, sur les portefeuilles crypto auto-hébergés de type MetaMask. Et le terme à retenir dans ce dossier est le caractère présenté comme exploratoire de cette application.

« Visa explique comment rédiger une application de contrat intelligent pour un portefeuille auto-dépositaire, c’est-à-dire un portefeuille contrôlé exclusivement par l’utilisateur et la clé privée associée. Cette application pourrait permettre à un utilisateur de configurer une instruction de paiement programmable qui peut transférer automatiquement des fonds d’un compte à un autre à des intervalles récurrents, sans nécessiter une participation active à chaque fois. »

Visa

Régulation

Europe - Annulation de l'identification obligatoire pour les portefeuilles auto-hébergés

Hugh B. - 30 Sep 2022 - 16:30

L’Europe est aux cryptomonnaies ce que Poutine est à la paix dans le [...]

Lire la suite >>

Visa – Un véritable « travail d’ingénierie »

Toutefois, il n’aura échappé à personne que le principe même des portefeuilles auto-hébergés est de ne pas autoriser d’opérations sans la signature de son propriétaire. Une règle de base pour garantir la sécurité des fonds qu’il contient. Et une douloureuse vérité à prendre en compte pour ceux qui se font arnaquer en autorisant une transaction frauduleuse.

Néanmoins, comme le souligne la société Visa, une option a été proposée en 2015 par Vitalik Buterin sous la forme du concept «Account Abstraction» (AA). Une solution dont l’une des fonctionnalités pourrait permettre de combiner les portefeuilles et les smart contracts (contrats intelligents) basés sur Ethereum dans un seul compte. Ce qui aurait comme conséquence, du fait de la présence de ce contrat intelligent, de pouvoir initier des transactions sans nécessiter à chaque fois une signature.

Cryptomonnaies

Vitalik Buterin vs FTX - "Tout ce qui est centralisé est par défaut suspect"

Hugh B. - 21 Nov 2022 - 12:00

Le scandale lié à la plateforme FTX est décortiqué sous toutes les formes [...]

Lire la suite >>

Et dans le cadre de ces recherches, la société Visa affirme donc que les paiements récurrents automatiques pourraient devenir accessibles aux cryptomonnaies. Cela grâce à un nouveau type de portefeuille auto-hébergé du nom de « comptes délégables ».

« Visa démontre une application potentielle d’AA : un nouveau type de compte qui peut déléguer la capacité d’initier un paiement par un compte d’utilisateur à un contrat intelligent de paiement automatique pré-approuvé, imitant le processus que vous utilisez aujourd’hui pour définir un paiement récurrent.« 

Visa

Une option de « compte délégable » visiblement déjà testée « avec succès » sur une blockchain privée reliée au réseau de seconde couche (layer 2) StarkNet. Car, à la différence de son layer 1 Ethereum, il prend en compte la fonctionnalité Account Abstraction (AA) nécessaire à son déploiement. Raison pour laquelle la société Visa ne manque pas de conclure que la mise en place de ce type de paiements automatisés n’est plus qu’une simple question de temps.

Vous souhaitez investir dans le Bitcoin ou d’autres cryptomonnaies ? La plateforme Bybit est une option de choix pour faire ses débuts. Inscrivez-vous dès maintenant !

Condensé de L'actu Crypto

Recevez le top 3 de l'actualité crypto chaque dimanche